Archives par mot-clé : subventions

France Terre d’Asile. Extrait du rapport financier 2010

Y a Bon les subventions. La caste UMPS, européiste, sans frontièriste et immigrationiste, est durement kleptomane avec les contribuables français. En revanche, elle est d’une grande générosité avec les agents de la déculturation, de l’ensauvagement et du grand remplacement.

« Dotations et Subventions » du rapport financier de France Terre d’asile 2010. Les chiffres sont en euros.

Wsj96

Le rapport financier 2011 n’est pas disponible en ligne (voir ci-dessous)

source : Fdesouche

Citation : Jean-Michel Ribes, Hitler et le mariage.

Jean-Michel Ribes est un comédien raté, reconverti dans la mise en scène pour bobo-gaucho. C’est un poseur, un donneur de leçon, un salonard de la gauche culturelle. Il est l’heureux propriétaire du théâtre du Rond Point. Un établissent privé financé par des fonds publics. Chiffre d’affaire net en 2011 : 5 205 000 € (Production vendue) Subventions : 4 021 000 €. La fréquentation de ce théâtre privé ne se fait donc presque (à près de 80 %) que par des subventions publiques et de quelques mécènes qui peuvent être aussi des établissements publics !

Et oui, c’est ça la gauche morale, elle finance ses petits caprices avec l’argent du contribuable en crachant sur le pouvoir parce que ça fait plus rebelle. Mais ce n’est pas tout, le théâtre du soixante-huitard attardé bénéficie d’une forte publicité sur les ondes de la très gauchisante radio du service public France inter.

En effet, l’émission 3D animée par le fonctionnaire gauchiste stéphane Paoli est régulièrement enregistrée dans les locaux du théâtre; une visibilité médiatique financée par la redevance dont sont exclus les autres salles privés.

Copinage, manigance et terrorisme intellectuel sont les trois mamelles de la gauche culturelle. Après avoir traité Hortefeux d’Homophobe, Jean-Michel Ribes vient de déclarer :


On n’est pas uniquement le fils de son père et de sa mère.

Le papa et la maman ça a quand même donné aussi Hitler.

Il faut quand même le rappeler.

Manif pour Tous vs Delanoë: Quand la Mairie de Paris donnait des subventions à SOS Racisme pour financer son concert sur le Champ-de-Mars

Le maire de Paris va réclamer au moins 100 000 euro aux organisateurs de la Manif pour tous. Selon lui les pelouses du Champs de Mars auraient subi d’importantes dégradations  On constate que Bertrand Delanoë est plus soucieux de la préservation du patrimoine quand ce sont les opposants au mariage homosexuel qui manifestent que quand ce sont ses petits copains de SOS Racisme qui organisent des concerts de propagande. En effet, en 2009 l’organisation racialiste à la botte du PS a organisé un grand Barnum au Champs de Mars en bénéficiant de la mise à disposition gracieuse des lieux et d’une subvention de …. 160 000 euros de la part de la Mairie de Paris.

Deux poids deux mesures ?.  Décidément les socialistes ont une conception très particulière de la république…

SOS Racisme : Touche pas à mes Subventions

(…) l’été dernier, SOS Racisme aurait manqué de peu une subvention de 100 000 euros de la Région pour l’aider à financer le concert géant que l’association a donné le 14 Juillet au Champ-de-Mars. Heureusement, la Mairie de Paris était là et a versé une subvention exceptionnelle de 160 000 euros, plus 30 000 euros pour le village associatif et 40 000 pour le fonctionnement du concert.

source

SOS Racisme va organiser un concert au Champ-de-Mars pour le 14 juillet, et encore une fois, les contribuables vont devoir payer l’addition ! L’ association Macaq ( voir Les squatteurs de l’ association MACAQ sous-louaient les locaux de la Ville de Paris) est d’ailleurs attendue à ce concert…

Pour son concert du 14 juillet, SOS Racisme va bénéficier de la mise à disposition “gracieuse” du Champ-de-Mars.

SOS Racisme va également bénéficier de 190 000 euros de subvention de la mairie de Paris ( dont 30 000 euros pour un “village dédié à SOS Racisme”), plus une rallonge de 40 000 euros. SOS Racisme est réputé pour vivre grassement des subventions et de l’, et touche déjà chaque année de très grosses subventions ( voir Les subventions à SOS Racisme).

 L’Observatoire des subventions

Le cinéma français est une pompe à finances publiques qui ne gagne pas d’argent. (vidéo)

Le cinéma français est nourri aux subventions. Et ses résultats sont catastrophiques. Les français sont bonnes pommes : ils paient leur ticket à l’entrée d’une salle de cinéma… et le paient une seconde fois en s’acquittant de leurs impôts.

Les starlettes que l’on vous vend à la télé sont des tocards….. mais ils font partis de la caste.
Il n’y aurait rien à dire si le cinéma français était de qualité. Or c’est loin d’être le cas.

( lire l’article : Les acteurs français sont trop payés!
)

Les acteurs français sont trop payés !

L’année du cinéma français est un désastre. Pendant que Gérard Depardieu fait l’actualité et que les ministres rivalisent d’esprit pour en faire le scandale du moment et dénoncer son exil fiscal à 2 kilomètres de la frontière d’un pays dont il ne se sent « plus faire partie », personne ne parle du cinéma français. Or tous les films français de 2012 dits importants se sont « plantés », perdant des millions d’euros : Les Seigneurs, Astérix, Pamela Rose, Le Marsupilami, Stars 80, Bowling, Populaire, La vérité si je mens 3, etc.

Pas un film, sauf peut-être Le Prénom, pour gommer ce que toute la profession sait pertinemment, mais tente de garder secret : le cinéma français repose sur une économie de plus en plus subventionnée. Même ses plus gros succès commerciaux perdent de l’argent.

EXCEPTION CULTURELLE

Constat unanime : les films sont trop chers. Après les films des studios américains, la France détient le record du monde du coût moyen de production : 5,4 millions d’euros, alors que le coût moyen d’un film indépendant américain tourne autour de 3 millions d’euros. Ce coût moyen ne baisse jamais, alors qu’il y a toujours plus de films produits, que le marché de la salle stagne, que la vidéo s’écroule et que les audiences du cinéma à la télévision sont en perpétuel déclin face à la télé-réalité et aux séries.

Mais alors, pourquoi s’émouvoir ainsi sur le cas Depardieu ? Pourquoi ce déchaînement médiatique et politique ? Sans doute parce qu’il y a là un vrai scandale d’ordre plus général. On le sait, l’époque aime les cas particuliers. Mais le scandale qui nous intéresse les dépasse largement. Il est d’ordre systémique. On peut s’étonner de voir nos ministres s’en laver les mains.

Pourquoi si peu de voix s’en saisissent-elles dans le milieu du cinéma ? Parce qu’il n’y a rien de nouveau sous le soleil ? Que Delon, Hallyday et autres agissent de même depuis longtemps ? Dany Boon, par exemple, ce chantre de la France profonde qui vit à Los Angeles, obtient des sommes qui laissent un Gérard Depardieu sur le carreau, ratatiné. 3, 5 millions d’euros pour Le Plan parfait, dont les entrées ne seront pas suffisantes pour payer son salaire ! Un million pour quelques minutes dans Astérix, film qui fait exploser le ratio entrées/cachet/minute à l’écran…

MIRACLE DU SYSTÈME DE FINANCEMENT

Malgré ses récents échecs, grâce au miracle du système de financement du cinéma français, Dany Boon s’apprête aujourd’hui à Continuer la lecture de Les acteurs français sont trop payés !