Archives par mot-clé : Syrie

Frédérique Pons:«Il y a aujourd’hui autour de Trump les mêmes faucons, les mêmes hommes, que du temps de Bush qui avait mis à feu et à sang le Moyen Orient.

Geoffroy Lejeune : «On explique qu’Assad a gazé les populations à Douma et qu’on a les preuves.

Les seuls documents sont des captures d’écran des réseaux sociaux. Véridique

Macron affirme avoir convaincu Trump de rester en Syrie. La Maison Blanche dément : «Le Président a été clair sur le fait qu’il voulait que les troupes rentrent le plus vite possible»

Macron affirme avoir convaincu Trump de rester en Syrie. La porte-parole de la Maison Blanche Sarah Sanders dément : «Le Président a été clair sur le fait qu’il voulait que les troupes rentrent le plus vite possible».

Caroline Galactéros: «Pourquoi la France ne doit pas s’associer aux frappes en Syrie»

Alors que la France s’apprête vraisemblablement à frapper la Syrie, en représailles aux attaques chimiques supposées, Caroline Galactéros plaide pour un sursaut d’indépendance nationale. Selon elle, la France ne doit pas s’aventurer dans une nouvelle coalition.

Docteur en science politique et colonel au sein de la réserve opérationnelle des Armées, Caroline Galactéros est présidente du think tank Geopragma. Auteur du blog Bouger Les Lignes, elle a notamment publié Guerre, Technologie et société (éd. Nuvis, 2014).

La messe semble dite et une atmosphère de veillée d’armes plane sur Paris, tandis que le jeune prince d’Arabie Saoudite quitte la capitale et que notre président est en étroit dialogue avec son homologue américain. La France pourrait, en coordination avec Washington, frapper de manière imminente les forces du régime syrien en représailles d’une nouvelle attaque chimique imputée de manière «très probable» mais en amont de toute enquête, aux forces de l’abominable tyran Assad soutenu par les non moins affreux régimes russe et iranien.

Il faudrait agir vite, se montrer ferme, intraitable, juste! Il s’agirait là d’un «devoir moral»! On a bien entendu et lu. Le discours moralisateur sur la sauvegarde des civils innocents, pourtant inaudible après sept ans de guerre et de déstabilisation de la Syrie, est toujours le même. C’est là le comble du cynisme en relations internationales, que nous pratiquons pourtant sans états d’âme depuis des décennies. Pendant ce temps, la guerre silencieuse du Yémen continue. Ces civils-là n’existent pas, ne comptent pas.

Mais certaines images de guerre et de civils otages d’une sauvagerie généralisée irritent plus que d’autres nos consciences lasses d’Européens déshabitués de la violence et gonflés d’une prétention à connaître, dire et faire le Bien. Soit.

Mais agir contre qui? Qui faut-il punir? Le régime de «l’animal Assad», comme l’a appelé Trump? L’Iran? La Russie? Vraiment? Et si ce trio noir que l’on désigne exclusivement depuis des mois à la vindicte populaire internationale n’était qu’un leurre, proposé à notre indignation sélective pour ne pas réfléchir à nos propres incohérences?

Quel serait l’intérêt de la Russie de laisser perpétrer une telle attaque ? Continuer la lecture de Caroline Galactéros: «Pourquoi la France ne doit pas s’associer aux frappes en Syrie»

Collard : Bachar El-Assad a gagné la guerre. Quel intérêt stratégique aurait-il d’utiliser des armes chimiques

Syrie : prudence ! Méfions-nous des manipulations. Refusons une intervention sans issue.

Syrie: « Les rebelles nous empêchaient de sortir de la Ghouta, on était des prisonniers ».

Ces djihadistes français en Syrie qui touchaient encore leurs allocations sociales (Maj)

Allocs versées aux djihadistes: « Le transfert France – Syrie prend 3 min via Western Union »

Des Français partent-ils faire le djihad aux frais de la République ? Le Figaro affirme qu’environ « 20% des combattants français ont continué de recevoir des allocations ». Thomas était guichetier à La Poste, établissement bancaire qui inclut le service « Western Union ». Pour lui, la situation est hors de contrôle : « Des dizaines de milliers d’euros partent en Turquie et personne ne fait rien », déplore-t-il. « Si je fais un signalement aux forces de l’ordre, je peux être licencié au nom du secret bancaire ».

Depuis 2008, un groupe entier de la Brigade criminelle s’est spécialisé dans la traque du financement de l’État islamique. Les policiers se sont aperçus que 20 % des combattants français sur zone continuaient de recevoir des prestations sociales.

(…) Selon nos informations, 420 virements frauduleux ont été mis au jour en 2016. Explorant le filon financier, le groupe spécialisé de la Brigade criminelle a débusqué une tentaculaire affaire internationale de collecteurs de fonds servant à financer l’État islamique. Devant l’ampleur du dossier, la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), de la Sous-direction antiterroriste (Sdat), Continuer la lecture de Ces djihadistes français en Syrie qui touchaient encore leurs allocations sociales (Maj)

Syrie: Macron se range derrière l’opinion de Marine le Pen

Pour avoir dit la même chose Marine le Pen s’est faite traitée de tous les noms


Liban : Marine Le Pen reçue par le Premier ministre Saad Hariri

Rennes-le-Château (11) : une femme vandalise l’église à la hache, «Vous êtes tous des mécréants»

Hier matin vers 9 h, une jeune femme d’une vingtaine d’années, seule, habillée d’un manteau noir, se présente à l’office de tourisme de Rennes-le-Château pour demander les horaires d’ouverture de l’église. Elle avait, disait-elle, l’intention de la visiter. L’employée du site lui indique les horaires. La visiteuse décide alors de boire un café puis de déambuler dans les ruelles. Vers 11 h 15, elle demande à un restaurateur de se laver les mains. Quelques minutes plus tard, elle réapparaît habillée d’une longue cape blanche, d’un voile sur la tête et d’un masque style vénitien sur le visage.

[ …] Devant des touristes surpris, la jeune femme se réfugie dans la grotte dite de la vierge, à proximité de l’église, et téléphone longuement en arabe, puis rentre tranquillement dans l’église, sort une hache et se met à frapper sur le célèbre bénitier surmonté par la représentation d’Asmodée. Elle décapite le fameux diable rouge, lui coupe le bras et pose un coran à ses côtés, puis lacère le bas-relief de l’autel de Marie-Madeleine, devant des visiteurs ébahis. Ces derniers donnent l’alerte, le maire, Alexandre Painco, intervient. Il constate les faits et appelle la gendarmerie. Face à la jeune femme étonnamment calme, il lui demande pourquoi elle a commis ces actes. Elle répond posément : «Aujourd’hui, ici, c’est un jour d’élection présidentielle, pendant qu’en Syrie l’Occident bombarde et tue des enfants. Vous êtes tous des mécréants! Mon mari est là-bas». Continuer la lecture de Rennes-le-Château (11) : une femme vandalise l’église à la hache, «Vous êtes tous des mécréants»

Grand débat: l’intox de benoît Hamon sur Al Nostra

(…) En revanche, la décision des Etats-Unis de placer Jabhat Al-Nosra, un groupe djihadiste combattant aux côtés des rebelles, sur leur liste des organisations terroristes, a été vivement critiquée par des soutiens de l’opposition. M. Fabius a ainsi estimé, mercredi, que“tous les Arabes étaient vent debout” contre la position américaine, “parce que, sur le terrain, ils font un bon boulot”. “C’était très net, et le président de la Coalition était aussi sur cette ligne”, a ajouté le ministre.

Isabelle Mandraud (avec Gilles Paris), Le Monde

Article du Canard Enchainé

Bachar el-Assad : «La politique de la France a consisté à soutenir les terroristes en Syrie»

Interrogé par plusieurs médias français, le président syrien estime que Paris est «directement responsable des tueries» dans le pays. Il affirme aussi que son régime a eu des contacts avec les services de renseignement français.

Le président syrien Bachar el-Assad a accordé une interview à Europe 1, TF1 et LCI, dont plusieurs extraits ont été diffusés ce jeudi. Au cours d’un entretien de 25 minutes, le dictateur aborde la situation de son pays, en guerre depuis six ans, ses perspectives d’avenir, et lance des accusations violentes envers les dirigeants occidentaux qui auraient, selon lui, soutenu des rebelles, tous terroristes.

• «La politique de la France depuis le premier jour est de soutenir les terroristes»

«La politique de la France depuis le premier jour est de soutenir les terroristes, d’être directement responsable des tueries dans notre pays», affirme Bachar el-Assad. Il accuse le président François Hollande d’avoir «envoyé de l’armement à des groupes modérés qui sont en fait des terroristes». «Il n’y a rien de personnel. Pour être franc, je ne me soucie aucunement de lui et de ses 11% de popularité (21% en réalité, selon le dernier baromètre Odoxa pour L’Express, NDLR),ce qui, je pense, s’appelle toucher le fond comme jamais aucun de ses prédécesseurs dans l’histoire de France.»

• «Des contacts indirects avec les services de renseignement français»
Continuer la lecture de Bachar el-Assad : «La politique de la France a consisté à soutenir les terroristes en Syrie»