Archives par mot-clé : Takieddine

Valises de Takieddine: on a décrypté la soufflante de Sarkozy

Depuis des mois, Mediapart et Le Monde sortent des éléments de plus en plus étayés portant sur le financement présumé illégal de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007. S’il n’y a toujours aucune preuve tangible du financement de cette campagne par le réseau de l’ex-dictateur Mouammar Kadhafi, les indices et témoignages qui accablent le clan Sarkozy s’accumulent. Mardi, Mediapart lâche une nouvelle bombe: Ziad Takieddine explique avoir remis trois valises remplies d’argent liquide au ministère de l’Intérieur entre 2006 et 2007.

Retour plateau. Voici le script de la question de David Pujadas

Retour plateau. Voici le script de la question de David Pujadas

France 2 / BuzzFeed News

Et la réponse de Sarkozy. Après une pause de quelques secondes, l’ancien président sort la sulfateuse:

Et la réponse de Sarkozy. Après une pause de quelques secondes, l’ancien président sort la sulfateuse:

France 2 / BuzzFeed News

Nicolas Sarkozy a donc choisi d’instaurer un rapport de force agressif avec le journaliste (sans doute dans l’espoir de geler d’autres initiatives de ce genre) et de ne pas répondre sur le fond de l’affaire, comme beaucoup l’ont noté:

Mais il reste intéressant d’analyser la réponse du candidat:

1. «Un homme qui a fait de la prison»

Ziad Takieddine a en effet été en prison à deux reprises. De mai à septembre 2013, il a été incarcéré pour avoir cherché à se procurer un passeport diplomatique de la République dominicaine. Il a été à nouveau placé en détention provisoire en décembre 2013 pour ne pas avoir respecté le contrôle judiciaire auquel il était soumis en raison de sa mise en examen dans le cadre de l’enquête sur le volet financier de l’affaire de Karachi. Voilà qui a inspiré ce tweet de Fabrice Arfi (il s’en est ensuite expliqué dans ce post de blog), massivement partagé pendant le débat:

«La détention provisoire de Takieddine est directement liée à sa mise en examen dans l’affaire Karachi. C’est parce qu’il a violé les termes de son contrôle judiciaire qu’il a été en prison», précise à BuzzFeed News le journaliste de Mediapart.

2. «Condamné à d’innombrables reprises pour diffamation»

Nicolas Sarkozy n’a pas tort mais il s’emballe un peu. Ziad Takieddine a bien été condamné pour diffamation mais «seulement» deux fois. Le 18 septembre 2014, l’homme d’affaires franco-libanais Ziad Takieddine a été condamné à 1500 euros d’amende pour avoir accusé l’ancien ministre de l’Intérieur Claude Guéant d’avoir touché de l’argent en marge de la libération des infirmières bulgares. Deux ans plus tard, il a été condamné pour avoir accusé le même Claude Guéant d’avoir récupéré des valises d’argent libyen à Genève pour le financement de la campagne 2007.

3. «Un homme qui est un menteur»

Continuer la lecture de Valises de Takieddine: on a décrypté la soufflante de Sarkozy

TAKIEDDINE « CONFIRME » AUX ENQUÊTEURS UNE REMISE DE FONDS À SARKOZY

Après ses déclarations fracassantes, l’intermédiaire franco-libanais Ziad Takieddine a « confirmé » devant les enquêteurs avoir remis des valises d’espèces à Nicolas Sarkozy et son camp avant la présidentielle de 2007, sans toutefois pouvoir prouver que l’argent était destiné au financement de la campagne.

Après ses déclarations fracassantes, l’intermédiaire franco-libanais Ziad Takieddine a « confirmé » devant les enquêteurs avoir remis des valises d’espèces à Nicolas Sarkozy et son camp avant la présidentielle de 2007, sans toutefois pouvoir prouver que l’argent était destiné au financement de la campagne.

Interrogé jeudi soir sur le sujet pendant le troisième débat de la primaire de la droite pour la présidentielle, Nicolas Sarkozy s’est emporté : « Quelle indignité! », a-t-il lancé au journaliste. « Nous sommes sur le service public, vous n’avez pas honte? Vous n’avez pas honte de donner écho à un homme qui a fait de la prison, qui a été condamné à d’innombrables reprises pour diffamation et qui est un menteur? », a tonné l’ex-chef de l’Etat à trois jours du premier tour de la primaire.

Le sulfureux homme d’affaires Ziad Takieddine a été entendu mardi et jeudi en audition libre par les enquêteurs de l’office anticorruption de la police judiciaire (Oclciff) à Nanterre, près de Paris. Les policiers voulaient connaître « les circonstances dans lesquelles il avait été interviewé » par le site d’information Mediapart « et savoir s’il confirmait » ses déclarations, a expliqué son avocate Elise Arfi.

« Je suis venu confirmer les éléments déjà connus et ceux qui ont été obtenus par la justice dans le cadre de l’instruction sur le financement libyen, j’ai relaté tout ce que je savais, dans l’intérêt de la France », a déclaré jeudi à l’AFP Ziad Takieddine à l’issue de son audition en début d’après-midi.

Continuer la lecture de TAKIEDDINE « CONFIRME » AUX ENQUÊTEURS UNE REMISE DE FONDS À SARKOZY

Karachi : M. Takieddine reconnaît avoir financé la campagne de M. Balladur

Avant propos : Cette affaire est sordide. Si on tire la pelote on va vite se rendre compte que l’attentat de Karachi est en lien avec le financement frauduleux de la campagne de Balladur, dont le trésorier à l’époque était….. Nicolas Sarkozy !. On rappelle également que Takieddine est un ami de Jean François Copé actuel président de l’UMP, et qu’il passait assez souvent leur vacances ensemble.(voir : Copé admet des cadeaux de Takieddine)

CopéTakieddine

 

Article du Monde

Ainsi donc, après des années de dénégations et de déclarations incohérentes, Ziad Takieddine a craqué. L’homme d’affaires au cœur du volet financier de l’affaire de Karachi a livré, jeudi 20 juin, les aveux que les juges Renaud Van Ruymbeke et Roger Le Loire n’espéraient plus.

L’intermédiaire d’origine libanaise a enfin admis ce que les investigations judiciaires – et journalistiques – avaient rendu évident, à savoir qu’il avait bien œuvré au financement occulte de la campagne présidentielle d’Edouard Balladur en 1995, via des rétrocommissions issues des juteux contrats d’armement avec l’Arabie saoudite et le Pakistan, dans lesquels le gouvernement du même Balladur lui avait concédé le rôle d’intermédiaire.

DES VALISES D’ESPÈCES

Alors, dans le cabinet de M. Van Ruymbeke, M. Takieddine a raconté dans quelles circonstances il avait rencontré, fin 1993, Thierry Gaubert, ex-collaborateur de Nicolas Sarkozy à la mairie de Neuilly puis au ministère du budget (entre 1994 et 1995), qui lui avait été présenté par Nicolas Bazire, à la fois directeur du cabinet du premier ministre Edouard Balladur et directeur de sa campagne présidentielle.

Selon M. Takieddine, M. Bazire l’aurait appelé en décembre 1993 pour l’informer qu’il allait Continuer la lecture de Karachi : M. Takieddine reconnaît avoir financé la campagne de M. Balladur