Archives par mot-clé : Thierry Meignan

Municipales dans le 93 : une droite nouveau genre

Lire l’article en entier sur le Nouvel Obs

Petit rappel: Jean-Christophe Lagarde s’est fait remarqué il y a quelques années pour avoir dissimulé à ses électeurs sa volonté de construire une mosquée.(voir article de Riposte laïque) Pas étonnant de le voir jouer  avec ses copains de l’UMP les lèche babouches sur la théorie du genre.

——-

Au soir du premier tour des municipales, un constat peu commenté : une droite forte est née en Seine-Saint-Denis. Comment l’expliquer ?

(…) L’UDI Jean-Christophe Lagarde à Drancy et l’UMP Philippe Dallier aux Pavillons-sous-Bois, tous deux très gros bosseurs, ont été élus dès le premier tour avec des scores staliniens (75,06% pour l’un, 82,82% pour l’autre). Et semblent avoir fait des émules autour d’eux.

(…)En finir avec le clientélisme et la théorie du genre

Comment expliquer ces percées inespérées, alors que le PS, de son côté, a totalement échoué dans son opération de conquête des derniers bastions de la ceinture rouge (déculottée de Razzy Hammadi à Montreuil, ballotage défavorable pour Mathieu Hanotin à Saint-Denis) ? « Au Blanc-Mesnil, il faut regarder la sociologie de la ville », pointe le sénateur Dallier. « Malgré ses décennies de communisme, la ville est prenable. Il y a les cités, mais également le centre-ville avec une population de classe moyenne qui n’en peut plus du système en place avec son clientélisme et sa ponction fiscale. »

Autre facteur plus conjoncturel : la théorie du genre.

Plusieurs écoles du Blanc-Mesnil ont été sélectionnées pour tester l’ABCD de l’égalité cher à Najat Vallaud-Belkacem. Et cela n’a pas échappé à Thierry Meignan, qui en a fait un axe fort de sa campagne. Ses slogans choc « votez Meignan, et protégez vos enfants ! » ne font pas dans la subtilité, mais ils ont manifestement fait mouche auprès de l’électorat musulman, très présent dans la ville. « Avec cette histoire de théorie du genre, c’est toute une partie de la population issue de l’immigration qui a définitivement claqué la porte du PS et du PC », croit savoir Philippe Dallier.

A Bobigny, l’UDI Stéphane De Paoli ne s’y est pas trompé. Son succès doit beaucoup aux « indépendants » de l’ancienne liste LIBR de Youssef Chaoui et Rachid Chatri (4% aux municipales 2008) qui lui fournissent la plupart de ses colistiers et militants.