Archives par mot-clé : Toulouse

Toulouse : des étudiants grévistes hébergent des demandeurs d’asile à la fac

Les demandeurs d’asile sont avant tout des clandestins.


Une trentaine d’étudiants grévistes se sont relayés, depuis samedi 31 mars, pour accueillir 13 demandeurs d’asile sans logement toutes les nuits dans le grand amphithéâtre de l’université de Toulouse (Haute-Garonne), bloquée depuis un mois par la mobilisation étudiante, rapporte France Bleu Occitanie, mardi 3 avril. Le gymnase qui hébergeait ces hommes seuls de nationalité afghane, guinéene, ou encore congolaise, a fermé avec la fin de la trêve hivernale samedi 31 mars.

Tout ça, c’est provisoire. L’idée est que la situation se débloque en interpellant la municipalité, en interpellant la régionJulien,
étudiant en histoire
à France Bleu Occitanie

Cette aide spontanée se fait avec les moyens du bord : « On n’a pas Continuer la lecture de Toulouse : des étudiants grévistes hébergent des demandeurs d’asile à la fac

Fusillade à Toulouse: un journaliste azéri en exil et sa femme pris pour cible, son épouse décède

Un journaliste azéri en exil, Rahim Namazov, et sa femme ont été la cible de tirs d’armes à feu ce vendredi matin à Colomiers, en banlieue de Toulouse, et la femme est décédée, a-t-on appris de source policière.  

Une balle dans la tête

Selon cette même source, vers 9h00, le couple circulait dans son véhicule, lorsque sept coups de feu ont été tirés dans sa direction.  Rahim Namazov a été blessé dans le dos et son pronostic vital est engagé, selon cette source policière.

Interrogé par l’AFP, le parquet de Toulouse a confirmé « qu’en tout début de matinée » un couple dont l’identité n’a pas été précisée, a été blessé par balles à Colomiers, précisant que « la femme a été plus grièvement atteinte d’une balle dans la tête ».

« La liberté de la presse attaquée » Continuer la lecture de Fusillade à Toulouse: un journaliste azéri en exil et sa femme pris pour cible, son épouse décède

Toulouse : Les identitaires montent sur le toit du capitole et déploient une banderole anti-djihadiste.

Toulouse : sécurité renforcée aux abords des églises à l’approche de Pâques

Des milliers de pratiquants sont attendus dans les églises de Toulouse et de la Haute-Garonne à l’occasion de Pâques, la fête religieuse la plus importante chez les chrétiens.

De nombreuses célébrations programmées

Mais les attentats dans l’Aude ont réveillé la menace terroriste qui pèse en France depuis 2015. Si de nombreuses célébrations religieuses sont programmées pendant la Semaine sainte, un dispositif de sécurité a été mis en place face au risque d’attentat :

Les fêtes chrétiennes de Pâques feront l’objet d’une vigilance particulière de la part de la police et la gendarmerie nationale, et des forces armées dans le cadre du dispositif Sentinelle.

La police municipale sera aussi mobilisée

Continuer la lecture de Toulouse : sécurité renforcée aux abords des églises à l’approche de Pâques

Toulouse. Un club de lutte soupçonné d’intégrisme religieux, le maire écrit au préfet

Mercredi 27 mars 2018, le journal de 20 heures de France 2 consacrait une enquête sur les associations sportives soupçonnées de radicalisation, dans le cadre de « L’œil du 20h ». D’après ce reportage, à Toulouse, un club de lutte est sous surveillance des services de renseignement, car « l’un de ses membres serait lié à la mouvance islamiste radicale ».

« Repli communautaire »

« Un repli communautaire se serait installé dans le club, créé fin 2016 par les membres d’un ancien club dissous (…). Depuis quatre ans, le nombre d’hommes qui ont obtenu leur licence en lutte dans l’ancien, puis le nouveau club, augmente. Le nombre de femmes, lui, a été divisé par dix« , indique France 2, qui recueille également le témoignage de Julie, qui s’est entraînée plusieurs fois par semaine dans ce club en 2015.

« Ma religion m’interdit de toucher aux femmes »

Continuer la lecture de Toulouse. Un club de lutte soupçonné d’intégrisme religieux, le maire écrit au préfet

Enquête ouverte pour des panneaux refusant le retour des djihadistes

L’Occitanie est devenue une plaque tournante de l’islamisme, mais le parquet de Toulouse ne trouve rien de mieux à faire que d’ouvrir une enquête pour apologie du terrorisme et incitation à la haine raciale contre ceux qui s’opposent au retour des djihadistes. De mieux en mieux!
Une question me taraude: c’est quoi la relation entre la lutte contre l’islamisme et le racisme?


Le Parquet de Toulouse n’a pas perdu de temps avant d’ouvrir une enquête pour tenter de retrouver les auteurs des panneaux indiquant un « djihadistes » barré de rouge à l’entrée de Toulouse.

Les automobilistes qui sont entrés ou sortis de Toulouse, Balma ou Ramonville, dans le sud de la France, avaient pu remarquer des panneaux portant l’inscription « djihadistes » barrés de rouge, en tous points semblables aux traditionnels panneaux d’entrée ou sortie d’une ville. Le message était clair : un refus catégorique du retour de djihadistes partis en Syrie ou en Irak.

C’est le groupe « Génération identitaire » qui avait revendiqué l’action par l’intermédiaire de son compte Facebook : « Puisque M. le maire, Jean-Luc Moudenc, refuse de s’opposer à ces retours dans notre ville, il appartient donc aux citoyens de faire entendre cet avertissement : les djihadistes ne sont pas les bienvenus à Toulouse ! », expliquait l’organisation.

Les panneaux ont été rapidement retirés… Et le parquet de Toulouse a chargé la police de Continuer la lecture de Enquête ouverte pour des panneaux refusant le retour des djihadistes

Le lycée Gallieni de Toulouse évacué après un incendie volontaire, un jeune en garde à vue

L’établissement, qui traverse une période de tension, a été évacué ce vendredi matin après un début d’incendie volontaire. Un jeune homme a été interpellé et placé en garde à vue. 

(…)

Plusieurs départs de feu dans des poubelles ont eu lieu dès le jeudi après-midi, selon nos informations. Un autre incendie volontaire a été allumé ce vendredi matin dans un des bâtiments, le bâtiment C, et les fumées ont déclenché l’alarme. Par mesure de précaution, les fumées risquant de se propager dans les conduits de ventilation, le chef d’établissement a décidé de l’évacuation. 

On ignore l’origine exacte de ce début d’incendie dans les locaux de l’établissement, mais selon des enseignants l’origine volontaire ne fait pas de doute.

Selon nos informations, le message suivant circulait ce vendredi matin sur les téléphones portables d’une partie des élèves : « vendredi blocus à Gallieni, on va mettre le feu, partagez tous ».

Source

Lycée Galliéni à Toulouse : 36 caméras pour protéger les profs

Mise à part l’installation de 36 caméras au lycée toulousain Joseph Galliéni, les enseignants, reçus au rectorat hier, ont fait chou blanc «mais le dialogue est ouvert».

(…) Trente-six caméras suffiront-elles à changer la donne ? Force est de constater que le dispositif du conseil régional, qui a déjà assuré de nombreux travaux de mise en sécurisation, n’a pas suffi. Ils devaient permettre à ce lycée, situé route d’Espagne, de se doter d’outils performants : mise en place d’un sas sécurisé et d’un Continuer la lecture de Lycée Galliéni à Toulouse : 36 caméras pour protéger les profs

Toulouse (31) : 60 profs en grève car agressés et humiliés par des élèves « fichés S et tentés par le jihad »

C’est littéralement un « appel au secours » qu’ont lancé, ce mardi matin, une soixantaine d’enseignants du lycée Joseph-Gallieni (sur 120), route d’Espagne à Toulouse. Devant l’entrée de l’établissement qui accueille plus de 1.000 élèves du CAP au bac professionnel et technologique, une large banderole réclame « un plan Marshall ».

Le malaise ne date pas d’hier, mais la coupe est pleine. Les cours ont été suspendus, ce lundi toute la journée, et remplacés par des ateliers pour que la parole s’exprime et atténue les maux d’un lycée qui est devenu un espace de non-droit. Les profs sont au bord de la crise de nerfs, certains pleurent en racontant leur quotidien fait d’incivilités et de violences.

Agressions verbales et physiques « qui se généralisent et se banalisent », « intrusion d’élèves extérieurs qui viennent semer le trouble et commettent des infractions », vols en classe, à l’internat, Continuer la lecture de Toulouse (31) : 60 profs en grève car agressés et humiliés par des élèves « fichés S et tentés par le jihad »