Archives par mot-clé : Trappes

J’ai bossé à la RATP avec l’assassin de Trappes : il avait hurlé « par Allah, vous allez tous mourir ! »

Voir ou revoir notre vidéo réalisée avec 


23 août 2018

Article de   pour Riposte Laïque

Kamel Salhi a tué par le couteau sa mère et sa sœur et grièvement blessé une passante, ce jeudi à Trappes, en hurlant « Allah akbar » avant de se retrancher dans la maison et d’être abattu par les forces de l’ordre.

L’attaque a été revendiquée par l’État islamique en ces termes : « L’auteur de l’attaque dans la ville de Trappes […] est l’un des combattants [du groupe] État islamique et a perpétré cette attaque à la faveur des appels à cibler des ressortissants des pays de la coalition ».

Bien évidemment, le sinistre de l’Intérieur, Gérard Collomb, préfère le qualifier de déséquilibré plutôt que de terroriste, évoquant des troubles psychologiques importants. On connaît la chanson…

Première surprise… condamné et connu des services de police pour apologie du terrorisme depuis 2016, fiché FSPRT pour Continuer la lecture de J’ai bossé à la RATP avec l’assassin de Trappes : il avait hurlé « par Allah, vous allez tous mourir ! »

Trappes : « Les femmes ne peuvent pas sortir bras nus dans la rue »

Invitée des Grandes Gueules à l’occasion de la sortie du livre « La Communauté », Raphaëlle Bacqué, grand reporter au Monde, revient sur le quotidien des habitants la ville de Trappes dans les Yvelines. Dans cette banlieue enclavée entre religion et communautarisme, quelle place pour les femmes ? L’auteur livre alors une anecdote : « Dans un café d’une grande place, il n’y a que des hommes. Les femmes ne peuvent pas sortir bras nus dans la rue, fumer ou manger une glace, sinon elles se font insulter ».

Trappes (78) : le fief de Benoît Hamon confronté au communautarisme islamique

NDLR: Aucun candidat ne peut-être élu dans ces territoires sans y faire allégeance à la communauté musulmane devenue largement majoritaire.

Ces situations se multiplient partout en France. Si rien n’est fait, dans dix ans il sera trop tard. Nous avons déjà perdu beaucoup de temps. par peur, par inconscience, par lâcheté, nous n’avons pas voulu ceux qui dans les année 90 tiraient la sonnette d’alarme. Et pourtant ce bouleversement ethnico-religieux est unique dans notre Histoire. et c’est aujourd’hui l’urgence politique que nous devons traiter bien avant les questions économiques et sociales.

Le temps du courage est donc venu.


Le communautarisme, qui frappe nos banlieues depuis de nombreuses années, s’est aggravé. Un récent rapport émanant des autorités judiciaires s’inquiète de l’évolution de Trappes, devenue un «pôle d’attraction pour les personnes étrangères à la ville à la recherche d’engagements religieux stricts». (…)

À 35 kilomètres de la capitale, au milieu du territoire privilégié de l’ouest parisien, Trappes dans les Yvelines ne dénote guère. Un vaste programme de réhabilitation en cours a rafraîchi cette ville de 30.000 habitants environ. Dotée de nombreux équipements publics, celle-ci offre un habitat moderne donnant sur de larges avenues.

Mais derrière cette façade avenante , la ville qui d’après un récent rapport, concentre une population majoritairement de confession musulmane, s’est enfoncée dans le repli communautaire. Commerces halal, associations imprégnées de religiosité, port du voile pour les femmes et du qamis pour les hommes en sont les signes visibles.

Cet ancien bastion communiste, dirigé désormais par un maire socialiste, n’est pourtant pas le seul concerné par cette évolution. Continuer la lecture de Trappes (78) : le fief de Benoît Hamon confronté au communautarisme islamique

« HAMON, IL TRAITE LA COMMUNAUTÉ MUSULMANE COMME UNE CLIENTÈLE ÉLECTORALE»

Article de Marianne

(..) Pour Othman Nasrou, la gauche trappiste s’emploie à faire de la religion une question politique pour gagner les élections : «Dans cette ville, le PS monte les gens les uns contre les autres, et plus précisément, parfois, les musulmans contre les autres. Benoît Hamon est dans une logique boutiquière. Il traite la communauté musulmane comme une clientèle électorale.» Même au sein de la gauche locale, le positionnement de l’ex-ministre de l’Education nationale ne fait pas l’unanimité. Son suppléant à l’Assemblée nationale, Jean-Philippe Mallé, député de 2012 à 2014, a récemment claqué la porte du PS, en désaccord avec ce discours. Stéphane Dubouchy, militant PS à Trappes pendant près de vingt ans, est lui aussi parti après l’arrivée de Benoît Hamon. «Il ne dit jamais clairement qu’il y a un problème avec la place de la religion à Trappes. Il se complaît dans une certaine désinvolture, aux relents électoralistes», reproche ce postier, transfuge de la liste municipale de LR en 2014, sur laquelle il a été élu.

L’accusation ne date pas d’hier : en 2014, le candidat à la primaire a déjà été taxé d’électoralisme, à la suite de propos qu’il aurait tenus à Continuer la lecture de « HAMON, IL TRAITE LA COMMUNAUTÉ MUSULMANE COMME UNE CLIENTÈLE ÉLECTORALE»

Benoit Hamon: Des positions pro-palestiniennes guidées par un clientélisme pro-musulman?

Ça se comprend: Trappes, dont benoit Hamon est le député, n’a rien à envier à Molenbeeck. Pour se faire élire et ré-élire il est bien obligé de séduire la communauté devenue majoritaire. Un avant-gout de ce qui se passera partout en France dans une vingtaine d’années.
lire:
TRAPPES, LA POUDRIÈRE ISLAMISTE

Islamisme radical: Trappes sous influence


Trappes, la poudrière islamiste

“Valeurs actuelles” s’est procuré un rapport explosif, confié au ministre de la Justice et consacré à cette ville des Yvelines en proie au communautarisme, à l’intégrisme et même au djihadisme.

trappes_iafrate

Le cri d’alarme n’était pas passé inaperçu. « Aujourd’hui, à Trappes, la République a totalement disparu. Vous avez une ville qui est gouvernée par des islamistes, des djihadistes, des Frères musulmans, des salafistes. […] C’est terrible », tempêtait Alain Marsaud, député Les Républicains des Français de l’étranger et ex-juge antiterroriste, réputé pour son franc-parler, fin juillet. « Mensonge, diffamation, outrance, mépris », réagissait aussitôt son collègue PS de la circonscription concernée des Yvelines et ancien conseiller municipal de Trappes, Benoît Hamon, qui dénonçait encore, piqué au vif, des « attaques méprisantes » et « la propagation de préjugés et assertions non étayées par les faits ».

Pourtant, les services de l’État ont eux-mêmes sonné l’alerte. Un

Continuer la lecture de Trappes, la poudrière islamiste

Alain Marsaud (LR) : « Trappes est gouvernée par des islamistes »

Invité sur LCI ce mercredi 20 juillet, Alain Marsaud, député LR, a estimé que les auteurs des attaques récentes en France sont des « radicaux qui rejettent notre modèle français » et « qui entrent dans la violence« . Il cite pourtant l’exemple de Trappes (Yvelines), qui selon lui « est une ville gouvernée (…) aujourd’hui par des islamistes » ajoutant que « la République est en train de disparaître » dans cette commune des Yvelines.


LCI

Elections municipales à Trappes : quand l’identité musulmane s’érige en thème de campagne

En consultant de près la cartographie des listes conduites par des candidats dits de la diversité et marqués par une identité musulmane assumée, on relève qu’à Trappes, un pas est désormais franchi. La lutte contre l’islamophobie y constitue désormais une valeur politique invitée par les urnes. Un tournant dans le rapport à l’acceptabilité de l’islam comme religion de France avec la démocratie participative.

[…] Un rappel historique de la main d’œuvre immigrée constituée par les aînés officie comme ancrage à ce que leurs enfants héritiers considèrent, en tant que nouveaux français, comme un amorçage : le rejet de l’islam. Discriminations d’hier, discriminations d’aujourd’hui.

La liste intitulée Faisons entendre notre voix conduite par Slimane Bousanna, ingénieur diplômé de Centrale et fondateur du premier collège privé musulman des Yvelines, s’inscrit dans un continuum, et entend prendre comme constat d’engagement politique, outre la situation de chômage et de précarité, la vertigineuse augmentation de 57,4 % de hausse des actes d’islamophobie de 2011 à 2012 au niveau national. Selon la tête de liste, « il est urgent de réagir et de s’engager dans le débat public ». Une tentative de mettre fin à l’abstention, caractéristique des quartiers populaires.

[…] Si le vote musulman politique n’existe pas encore, l’expérience de Trappes en mars prochain inaugurera, peut-être, en fonction des scores du premier tour, l’émergence d’un vote musulman « sociologique » dont la posture serait mesurée à l’épreuve de la vie sociale que subissent des citoyens frappés par l’islamophobie.

A l’instar des questions culturelles, écologiques ou économiques, devenus des enjeux Continuer la lecture de Elections municipales à Trappes : quand l’identité musulmane s’érige en thème de campagne

Pierre Cassen : la valise ou la République (vidéo)

Pierre Cassen, membre de Riposte Laïque, revient sur quelques faits d’actualités : l’affaire Clément Méric, les mensonges de Manuel Valls sur les vols et caillassages lors de l’accident ferroviaire de Brétigny, les émeutes musulmanes de Trappes, comme un air de guerre d’Algérie dans les banlieues, l’avenir et la validité du concept d’assimilation…

Farce (et) à Trappes – Par Michel Geoffroy

Il serait temps de cesser ces farces qui ne nous font plus rire.

Une nouvelle violence urbaine dans notre douce France estivale. Une violence normale en quelque sorte. Cette fois elle a eu lieu à Trappes, avec pour élément déclencheur la verbalisation d’une femme portant le voile intégral, comme à Argenteuil en juin dernier.
Résultat : plusieurs jours de violences urbaines. « Un assaut inacceptable, intolérable contre les forces de l’ordre », comme dit le ministre de l’Intérieur le 22 juillet dernier. En effet on apprend que 300 CRS ont dû protéger le commissariat de police lors de ces nuits d’émeutes : la police devant protéger la police, quoi de plus inacceptable, en effet ! M.G.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

L’ordre règne

Mais le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, de nous rassurer : les émeutiers n’étaient que 200 qu’il ne faut évidemment pas confondre avec « l’immense majorité de nos compatriotes musulmans ». Et puis les médias nous expliquent que le calme est revenu. Ouf ! On respire : l’ordre règne à Trappes.
Face à un tel assaut « inacceptable », la réponse de la République outragée se devait d’être exemplaire. On apprend ainsi qu’un « jeune homme de 19 ans » a été condamné à 6 mois de prison ferme. Un autre jeune sous contrôle judiciaire sera jugé selon la procédure du plaider-coupable. Enfin, un autre, qui souffre de problèmes de santé, sera jugé ultérieurement selon la présidente du Tribunal de Versailles. Au total, cela fait donc trois pour le moment dans les griffes de la terrible justice républicaine.
Avouez que pour 200 émeutiers, cette réponse judiciaire doit certainement impressionner les sauvageons.

Les experts en renfort Continuer la lecture de Farce (et) à Trappes – Par Michel Geoffroy

Trappes : « Un jugement d’apaisement » (vidéo)

Avec ce jugement de pleutre digne d’un pouvoir de dhimmis, il vont peut-être apaiser les islamo-racailles, mais mettre en colère une large partie du pays qui ne supporte plus l’impunité des divers….

– – – – – – – – –

Un jeune homme reconnu coupable de violences à Trappes a été condamné à 6 mois de prison ferme et a été libéré. Il devrait bénéficier d’un aménagement de peine. Les deux autres jeunes hommes soupçonnés d’avoir participé aux violences des derniers jours ont été relaxés.
Le jeune condamné à 6 mois de prison avec aménagement de peine avait déjà été condamné :
Il a affirmé avoir été chargé par les policiers alors qu’il revenait d’avoir été acheter à manger, a été condamné. Malgré la réquisition du parquet, il n’a pas été incarcéré à l’audience. Il sera convoqué par un juge pour un aménagement de peine, a précisé la présidente à l’audience. Dans le passé, il avait fait l’objet d’un rappel à la loi pour escroquerie et avait été condamné à 400 euros d’amende pour avoir conduit sans permis.

Pour l’avocat il s’agit d’

« Un jugement d’apaisement »

Trappes : 200 émeutiers attaquent le commissariat en soutien à un islamiste.

Plus on avance, et plus les évènements ressemblent aux prémisses de la guerre civile en Algérie. Mais le problème pour le gouvernement sozialiste c’est l’extreeeemmme drouaaate

– – – – – – – – – –

Addendum dimanche 21 juin :

Malgré l’appel au calme des autorités et des associations, malgré le renforcement du dispositif policier, des émeutes urbaines ont de nouveau eu lieu à Trappes dans la nuit de samedi à dimanche pour la 2e fois consécutive après celles de vendredi soir. […]

Des voitures, des poubelles et du mobilier urbain ont été incendiés et détruits. Quatre personnes ont été interpellées.

Interrogé sur BFM TV, David Callu, du SGP Police, a aussi affirmé que des heurts se sont produits dans les villes voisines, notamment Elancourt et Guyancourt.

TF1 News

– – – – – – – – –

Addendum : Afin de ne pas affronter une nouvelles fois les islamo-racailles, la justice et l’état ont préfèré se coucher devant les menaces et ont choisi de  libérer celui qui a tenté d’étrangler un policier. Le jeune Nicolas Buss, militant de la manif pour tous, qui a fait deux mois de prison fermes pour avoir refusé de donner son ADN lors d’un contrôle, n’a pas connu cette chance….

L’homme dont ils réclamaient la libération a été relâché ce samedi. Selon la préfecture des Yvelines, il a été placé sous contrôle judiciaire et sera présenté devant la justice en septembre.

Une sanction bien trop clémente pour Thierry Mazé. « Il a tenté d’étrangler un policier, c’est une tentative de meurtre! Il aurait dû être puni. Sinon, à quoi ça sert de faire respecter la loi? Les collègues de Trappes sont écoeurés », s’indigne le syndicaliste, qui déplore que les peines-planchers n’aient pas été appliquées. Autrement dit, que l’agression d’un agent de l’ordre ne soit pas automatiquement sanctionnée par une lourde peine.

L’Express

 – – – – – – – – – – –

Une émeute musulmane préméditée. Sur twitter des appels à manifester devant le commissariat ont été lancés à tous les musulmans de Trappes.
emeute premeditée

addendum : vidéo de Line press après l’émeute

Ecouter la bande son de cette vidéo dénichée par Fdesouche, on y entend le cris de ralliement des djihadistes et on y découvre la complicité des habitants avec les émeutiers islamistes:

« Takbir ! Allah Akbar »>

La situation est tendue ce soir à Trappes (Yvelines) où entre 200 et 400 personnes Continuer la lecture de Trappes : 200 émeutiers attaquent le commissariat en soutien à un islamiste.