Archives par mot-clé : UDI

Lagarde (UDI) : « Nous avons amené dans le projet de Fillon l’européisme et la non-remise en cause du droit du sol »

Il ne sert à rien de voter Fillon. Son quinquennat sera encore plus immigrationiste et européiste que celui qu’il a passé en tant que premier ministre de sarkozy

Immondice: Jean-Christophe Lagarde : «Daech est bénéficiaire de la montée du FN»

L’UDI est un parti d’islamo-mafieux clientéliste qui met en danger la France en favorisant son islamisation. Des preuves:

1/Jean-Christophe a volontairement caché à ses électeurs la construction d’une mosquée dans sa ville:

Jean-Christophe Lagarde, maire de Drancy (Seine-Saint-Denis) et actuel président de l’UDI, ne prend pas de gants pour reconnaître, selon le Parisien du 6 septembre 2008, avoir trompé ses électeurs, en finançant la construction d’une salle municipale utilisée comme mosquée, pour 1,8 million d’euros.

En revanche, ne continue-t-il pas à les tromper en prétendant que cela ne coûte rien à la Mairie, puisque le prêt effectué serait remboursé par la location de la salle ? Or, les 4 000 euros mensuels de loyer payent à peine les intérêts de la dette (Source)

2/ Pour se faire élire, les candidats de l’UDI s’allient avec des islamistes et adoptent des pratiques de maffieux. Voir notre article : Bobigny: corruption, communautarisme, lois des cités, UDI, islam, gang des barbares….


 

Selon les enquêtes d’opinions publiées au lendemain des attentats du 13 novembre, les listes du Front national aux régionales bénéficient d’un regain de popularité. Le FN, bénéficiaire de l’«effet Daech»? Le patron de l’UDI, Jean-Christophe Lagarde, a une lecture inverse. «Daech bénéficiaire du Front national. Ce n’est pas la même chose», a-t-il lancé ce lundi matin sur France info.

«Le paradoxe, après les attentats, c’est de voir que l’extrême droite se renforce alors que c’est d’abord, à mon avis, quelque chose qui favorise la propagande de Daech. Parce que la propagande de Daech c’est d’expliquer qu’on ne veut pas des musulmans en France. Et [avec] le vote FN, on va leur donner un boulevard pour expliquer que nous ne sommes pas un pays où tout le monde peut vivre en respectant les lois de la République», a-t-il jugé.

Régionale 2015: L’UDI 11 saisit la justice pour retirer le logo Centriste à Dominique Reynié

Cette saga n’en finit plus. Comment comprendre que des gens puissent encore envisager de voter pour ce genre de bras cassé ?


 

La fédération UDI de l’Aude doit déposer, lundi 9 novembre, un référé pour interdire l’utilisation du logo UDI par Domnique Reynié. Jusqu’à présent les réactions étaient politiques. Le dépôt d’une liste Reynié en préfecture (une liste qui contrevient aux décisions des instances nationales de LR et de l’UDI) a suscité une vive réaction de Nicolas Sarkozy, Christian Estrosi et Nathalie Kosciusko-Moriset.

A la tribune où dans les couloirs de la Convention Nationale de LR, samedi 7 novembre, les critiques et les piques se sont abattues sur Dominique Reynié.

Mais, les passes d’armes prennent une tournure judiciaire. Le président départemental de l’UDI audoise a vu son avocat vendredi 6 novembre. Il doit le revoir lundi matin. Jean-François Daraud justifie sa décision :  » je me contente d’appliquer les consignes de mon président, Jean-Christophe Lagarde « .

image

Pour appuyer son recours, l’UDI invoque un courrier signé par Jean Lagarde et adressé à DominIque Reynié. Avec copie à Nicolas Sarkozy. Dans ce courrier le président de l’UDI précise que le soutien de son parti est conditionné au respect des noms et des places issues de la Commission Nationale d’Investiture. Or les listes déposées en préfecture par Dominique Reynié ne respectent pas les choix arrêtés par les CNI des deux partis.

Laurent Dubois

UMPS : A Valenciennes le PS (7%) soutient l’UDI ( 45%) contre le FN (18%)


 Le PS (7,2%) a appelé lundi ses électeurs à voter au second tour de la législative partielle à Valenciennes pour Laurent Degallaix (UDI), face à Jean-Luc-François Laurent (FN), a annoncé le premier secrétaire du PS dans le Nord, Gilles Pargneaux.
Source

Le maire de Valenciennes Laurent Degallaix, le successeur désigné par Jean-Louis Borloo, arrive largement en tête (47 %). Il affrontera au second tour, dimanche prochain, le représentant du parti Bleu Marine, Jean-Luc François Laurent (18,69 %).

La gauche est en déroute, même dans ses fiefs historiques.

<br />
Le maire de Valenciennes Laurent Degallaix arrive largement en tête.<br />
Photo Didier Crasnault </p>
<p>VDNPQR<br />

LES RÉSULTATS

Laurent Degallaix en tête chez lui…

Le maire UDI de Valenciennes a rassemblé chez lui 3476 voix. Il arrive loin devant le dissident du clan Borloo, Didier Legrand (1220 voix). Jean-Luc François Laurent (FN) arrive en troisième position (785).

….et dans 19 communes sur 20

C’est dans la plus petite commune de la circo, Rombies-et-Marchipont que le premier résultat nous est parvenu. Laurent Degallaix (UDI-UMP) y arrive en tête avec 105 voix devant Jean-Luc François Laurent (FN), 43 voix.

Il est aussi en tête à Condé-sur-l’Escaut, Saint-Saulve (où il réalise son meilleur score), Quarouble, Thivencelle, Curgies, Préseau, Crespin et Wallers.

Le FN de Jean-Luc François Laurent en tête à Petite-Forêt

Le candidat du parti Bleu Marine rassemble dans cette ville de gauche 294 voix. Il arrive devant Laurent Degallaix (225). Le communiste Patrick Kolebacki arrive en troisième position (209 voix). C’est la seule commune qu’il remporte, mais arrivant ailleurs quasiment toujours en seconde position, le Frontiste se qualifie au second tour.

Le Front de gauche en déroute

Les fiefs du PCF ont vu leur poulain Patrick Kolebacki à la traîne. À Marly, il ne compte que 324 voix, alors Laurent Degallaix (UDI) en engrange 884. Le communiste échoue même en troisième position, derrière le Frontiste Jean-Luc François Laurent (460). Même podium à Onnaing avec Laurent Degallaix à 527 voix, le FN à 337 et Patrick Kolebacki à 323. Même chez lui à Quiévrechain, il s’efface encore devant le maire de Valenciennes, à quatre voix près (263 contre 267) ; le Frontiste y enregistre 181 voix.

Marion Marechal Le Pen : Où va la droite ?

Parfaite. La petite rappelle à Mariton ( à 9mn) que l’UDF avait en son sein des homme de droite voire même très très à droite et que des hommes du CNI (parti de droite libérale conservatrice) n’avait pas hésité à faire alliance avec le FN .
Vous apprécierez j’en suis le comportement de meeute enragée de ceux qui sont autours de la table. La laisse d’or revient à l’inculte et arriviste Rama Yade.


Marion Maréchal – Le Pen – 16 juin 2014 par hurraken75

Européennes : deux députés UMP annoncent qu’ils voteront UDI plutôt que Nadine Morano

Après Henri Guaino, deux autres parlementaires de l’UMP se détourneront du vote de leur parti le 25 mai prochain.

La candidature de Nadine Morano ne fait pas l’unanimité à l’UMP dans la région Grand-est. Le site d’information locale Lor’Actu annonce que deux députés de la région ne soutiendront pas la candidature officielle de l’UMP et iront vers celle de l’UDI. Celeste Lett , député-maire de Sarreguemines, et de la députée de Moselle Marie-Jo Zimmermann glisseront un bulletin au nom de Nathalie Griesbeck le mai 25 pour le scrutin des européennes.

Au site d’information, Celeste Lett explique que la candidate de l’UDI «est députée européenne et elle a montré son savoir-faire». «Cela ne devrait choquer personne que je soutienne les personnes qui travaillent pour l’Europe», dit-elle. «J’ai été élevé dans cette sensibilité politique là et elle me reste aujourd’hui, elle est naturelle même si je suis aujourd’hui encarté UMP.»

Pendant les municipales, Marie-Jo Zimmermann, députée UMP et candidate en mars à la mairie de Metz, avait déjà annoncé soutenir Nathalie Griesbeck. Les deux femmes avaient renoncé alors à s’affronter, la députée européenne du MoDem préférant s’unir avec la liste de l’UMP.

Le Figaro

Miss Burka : le conseil régional du Nord-Pas-de-Calais (PS) assume sa subvention

Thierry Verbeke n’a jamais rien caché de son projet de créer une géante en burqa au conseil régional. La vice-présidente en charge de la culture, Catherine Génisson (PS), a retrouvé le texte de la délibération en question. Elle date du 4 juillet 2011. À côté de dix autres demandes de bourse d’aide à la création en arts plastiques, figurent noir sur blanc le parcours et le projet de l’artiste seclinois.

miss_burka

Sa demande avait été préalablement examinée par un comité d’experts. Puis elle a été validée par la commission culture du conseil régional «  sans remarque d’aucun groupe politique représenté », souligne Catherine Génisson. Avant d’être votée par tous les groupes politiques sauf le FN – qui s’abstient habituellement sur les aides aux projets artistiques.
Les élus UMP-UDI ont été mal inspirés de s’indigner avant-hier . Ils ont très certainement voté cette délibération sans l’avoir lue.

 

Et ce ne sont pas les seuls : « Cela nous rappelle à notre devoir d’attention et de réflexion  », commente Myriam Cau, élue roubaisienne (EELV), qui estime que « l’argent public aurait été plus utile ailleurs, sans rien enlever à la liberté de création ».
De son côté, Catherine Génisson assume : « Il ne s’agit pas d’une provocation mais bien d’une démarche artistique. » La géante, qui devait trouver sa place dans les lieux dédiés à l’art contemporain mais aussi au contact du public, devait permettre de «  travailler sur la décrispation face aux problèmes identitaires ».

« Une médiation était prévue par l’artiste, ajoute-t-elle. Elle était nécessaire et nous regrettons qu’elle n’ait pas été mise en oeuvre dans le cadre de ce carnaval (du 32 mars à Roubaix). »

Ce qui ne l’empêche pas de présenter des excuses « à celles et ceux dont la sensibilité aurait pu être heurtée ».

Nord Eclair