Archives par mot-clé : UE

Tribune de Louis Aliot pour Causeur : Pour une majorité euro-réformiste et patriote au Parlement européen

C’est fait. Le Mouvement 5 étoiles et la Ligue sont à quelques heures de gouverner l’Italie ensemble. La troisième économie de la zone euro se dote donc d’un gouvernement qui ne fait pas mystère de sa volonté de changer l’Union européenne. Nous vivons un moment historique. Une tribune de Louis Aliot.

Un grand mouvement se dessine sur le continent européen, consacrant des formations politiques désireuses d’adapter nos institutions aux nouveaux paradigmes et aux dangers contemporains, faisant le constat que cette Union européenne ne protège plus les peuples européens, les laissant sans défense face à la mondialisation de fait des échanges commerciaux et humains. Tant la coalition de droite en Autriche, réunissant les conservateurs de Sebastian Kurz au FPÖ, que les dirigeants des différents pays du Cercle dit de Visegràd réélus ou élus dans un fauteuil en Hongrie comme en République Tchèque, les socio-démocrates danois opposés à l’immigration, ou bien encore l’alliance italienne, montrent qu’une autre Europe et possible. Mieux, que de nombreux Européens l’espèrent.

 Toutes les propositions européennes que Macron a portées se sont heurtées à des refus.

Et nous, Français, où en sommes-nous ? Le Président Macron émet des réserves sur l’Union européenne, s’emporte bruyamment dans les médias, sans toutefois tirer les conclusions qui s’imposent, ni même prendre conscience du fait que les dernières évolutions du paysage politique continental lui rendent insurmontable la tâche qu’il s’est fixée.  Toutes les propositions qu’il a portées se sont d’ailleurs heurtées à des refus. Les listes transnationales aux élections européennes ? Niet. Le budget de l’Eurozone ? Les Allemands n’en veulent pas, tout comme d’autres chancelleries. La mutualisation des dettes ? Idem. La réforme du travail détaché ? Réduite au strict minimum.

Qu’un président célèbre le couple franco-allemand peu de temps après la cession de la branche transport d’Alstom à l’allemand Siemens avait un je-ne-sais-quoi d’indécent

L’agitation et les grands discours volontaristes sur un ton aussi Continuer la lecture de Tribune de Louis Aliot pour Causeur : Pour une majorité euro-réformiste et patriote au Parlement européen

L’UE lance une procédure inédite qui pourrait priver la Pologne de droits de vote (Maj)

21 décembre

John Laughland : «La Commission Européenne dénonce en Pologne les défauts que tout le monde devrait dénoncer chez elle. Je rappelle à vos spectateurs que c’est une instance bureaucratique non-élue et non-démocratique qui ne rend de comptes à personne.»

La dictature europeïste s’étend. La souveraineté des Nations n’existe plus.


L’Union européenne (UE) a annoncé mercredi qu’elle avait déclenché une procédure inédite contre la Pologne. Elle pourrait aller jusqu’à priver le pays de ses droits de vote au sein de l’UE. En cause: le refus de Varsovie d’infléchir ses réformes judiciaires controversées.

L’exécutif européen « a conclu aujourd’hui qu’il y a un risque clair d’une violation grave de l’État de droit en Pologne« , a-t-il indiqué dans un communiqué, ajoutant qu’il avait par conséquent déclenché l’article 7 du traité de l’UE, encore jamais utilisé.

« C’est avec le coeur lourd que nous avons activé l’article 7 », a déclaré Continuer la lecture de L’UE lance une procédure inédite qui pourrait priver la Pologne de droits de vote (Maj)

Viktor Orbán : « La question des décennies à venir : l’Europe appartiendra-t-elle encore aux Européens ? »

« Il y a vingt-sept ans, nous pensions que notre avenir est l’Europe », a déclaréle Premier Ministre hongrois Viktor Orbán à la 28ième édition de l’Université d’été organisée à Tusnádfürdő / Băile Tușnad (Pays Sicule, Roumanie). « Actuellement, nous sommes l’avenir de l’Europe. »

Il a aussi ajouté qu’un pays fort ne peut pas se permettre un déclin démographique. Les seuls pays pérennes sont ceux capables de se maintenir biologiquement à la surface. Pour que la Hongrie y parvienne, dit-il, le taux de fécondité devra atteindre 2.1 enfants par famille.

Un état fort requiert aussi une bonne sécurité, ce qui inclut la protection de ses frontières et la lutte contre le terrorisme, mais aussi le maintien d’une conscience forte de son identité culturelle. Contrastant avec ces principes, « la situation [en Europe], déclara-t-il, permet aujourd’hui des constatations simples. »

L’immigration n’apportera aucune solution aux problèmes économiques de l’heure. Essayer de remédier à des déficits de main d’œuvre en important des migrants, a affirmé le premier ministre hongrois, c’est comme, pour un naufragé, de boire de l’eau de mer. « C’est aussi de l’eau, mais le problème ne fera que s’aggraver. »

Arrivé à ce point, il a adopté un ton très franc pour aborder les défis de l’intégration d’un grand nombre d’immigrés musulmans à une culture judéo-chrétienne, citant en exemple les différences séparant les deux cultures dans leur idée de l’égalité hommes-femmes.

« Nous ne pourrons jamais être solidaires d’idéaux, de nations et de groupes ethniques qui se proposent de modifier la culture européenne … Nous ne pouvons pas être solidaires de groupes et d’idéaux opposés à l’existence et à la culture européennes, car le résultat final serait l’effondrement », a déclaré Orbán.

« La question des décennies qui viennent est de savoir si l’Europe va continuer à appartenir aux Européens. Si la Hongrie va rester le pays des Hongrois. Si l’Allemagne va rester le pays des Allemands, si la France va rester le pays des Français, si l’Italie va rester le pays des Italiens, » a déclaré le premier ministre Orbán, ajoutant que la bataille en cours l’oppose à « une alliance formée à Bruxelles contre la volonté des nations … constituée de bureaucrates européens et de l’empire de George Soros. »

La protection des frontières de l’Europe, dit V. Orbán, a coûté à la Continuer la lecture de Viktor Orbán : « La question des décennies à venir : l’Europe appartiendra-t-elle encore aux Européens ? »

Orban accuse les leaders de l’UE et Soros de vouloir une “Europe islamisée”

Les leaders de l’Union européenne et le milliardaire américano-hongrois George Soros, pape du militantisme progressiste, veulent une “Europe nouvelle, métissée et islamisée”, a accusé, une nouvelle fois, le Premier ministre hongrois conservateur Viktor Orban. En visite en Roumanie samedi, il a aussi promis que les barrières érigées aux frontières de son pays, avec le soutien d’autres pays d’Europe centrale, permettront de bloquer leur tentative d’accroitre l’immigration musulmane.

Tandis que la Hongrie s’oppose à l’entrée de migrants, “qui pourraient changer l’identité culturelle du pays”, Orban a répété que sa nation Continuer la lecture de Orban accuse les leaders de l’UE et Soros de vouloir une “Europe islamisée”

Assistants d’eurodéputés : l’enquête élargie à Jean-Luc Mélenchon

Rappel:


(…)

Selon nos informations, le parquet de Paris a joint début juillet ce dernier signalement à l’enquête préliminaire qu’il a ouverte le 22 mars pour « abus de confiance » visant entre autre des élus des partis Modem, LR, EELV et PS. L’Office anticorruption de la police judiciaire a été saisi. L’enquête qui ne fait que commencer va devoir faire la lumière sur des soupçons d’emplois fictifs de quatre anciens assistants parlementaires européens « locaux » de Jean-Luc Mélenchon, ancien élu européen de la circonscription du sud-ouest de 2009 à 2017. Pour rappel, les assistants parlementaires européens se scindent en deux groupes : les « accrédités » qui travaillent et passent 100% de leur temps à Bruxelles, Strasbourg ou au Luxembourg, et les « locaux « qui épaulent leurs parlementaires dans la circonscription de leur pays d’origine.

Pourquoi ce nouveau signalement de la part de Sophie Montel ? Continuer la lecture de Assistants d’eurodéputés : l’enquête élargie à Jean-Luc Mélenchon

« La faillite de l’UE à contrôler ses frontières a enclenché une pompe aspirante envers les populations africaines »

CHRONIQUE – La faillite de l’Union européenne à contrôler ses frontières a enclenché une gigantesque pompe aspirante envers les populations africaines.

Les Barbaresques sont de retour en Méditerranée. Leur business model a changé. Il ne s’agit plus de courser les navires européens afin de vendre leurs passagers comme esclaves sur les marchés du Maghreb ou d’extorquer des rançons. Leur trafic est devenu plus étendu, plus lucratif, moins périlleux. Il s’agit de racketter les jeunes Noirs d’Afrique qui veulent rejoindre l’«eldorado» des États providence de l’Europe du Nord, sans passer par le cheminement légal du visa d’entrée et du billet d’avion.

Le voyage est éprouvant, dangereux, cher. Éprouvant, car il faut traverser les vastes déserts du Sahel, entassés à cinquante sur un camion. Comme l’Algérie a fermé ses frontières, la route du trafic passe par le Fezzan, pour aboutir sur les côtes libyennes. Là, les candidats au voyage sont parqués comme du bétail par les trafiquants, en attendant d’embarquer sur de très longs dinghies. Ces embarcations rudimentaires menacent de verser à tout moment, tant elles sont chargées de cargaison humaine, afin d’accroître au maximum le taux de profit de l’opération. Le danger est omniprésent: 1 passager clandestin sur 200 périt noyé. Le prix du passage est élevé: autour de 4000 euros par personne.

Aujourd’hui, la très grande majorité des candidats au passage sont
des migrants économiques qui appartiennent aux classes moyennes/inférieures africaines. Les plus pauvres ne peuvent même pas rêver de réunir une telle somme. Dernièrement, il y avait beaucoup de Nigérians dans les candidats au passage. Le Nigeria est Continuer la lecture de « La faillite de l’UE à contrôler ses frontières a enclenché une pompe aspirante envers les populations africaines »

La patronne des Verts européens propose d’installer des villages syriens en Europe de l’Est

Lu sur Fdesouche

[Neue Osnabrücker Zeitung] :Vous proposez d’envoyer ensemble des groupes de réfugiés assez importants dans un seul pays – par exemple, un village syrien entier en Lettonie.Croyez-vous sérieusement que les Européens de l’Est vont participer à ça ?

Ska Keller [présidente du groupe des Verts au Parlement européen] : Cette idée du village syrien n’est que l’une des possibilités que l’on pourrait utiliser. Par exemple, quand les réfugiés ne veulent pas aller seuls dans un pays où il n’y a pas de réfugiés. Les gens aiment aller là où vivent déjà des compatriotes, cela facilite l’intégration et l’accueil. […]

(Traduction Fdesouche)

Source

Juncker estime que l’UE survivrait à l’élection de Le Pen

Raison de plus pour ne pas avoir peur…


Le président de la Commission ne voit pas la nécessité de prévoir un « plan d’urgence » pour l’élection présidentielle française, estimant que l’UE était assez forte pour survivre à une victoire de Marine Le Pen.

[…] Interrogée sur la préparation de l’exécutif européen au « Frexit » défendu par la candidate d’extrême-droite, une porte-parole de la Commission a déclaré qu’il n’était pas nécessaire d’établir un « plan d’urgence ». […] « Si Marine Le Pen gagne les élections, ce ne sera pas la fin du projet européen », a-t-elle commenté, en citant Jean-Claude Juncker dans une interview qu’il avait accordée au quotidien allemand Welt am Sonntag, le 19 mars.

Elle a ajouté que Jean-Claude Juncker voudrait que les forces pro-européennes aient le dernier mot, mais que seul l’électorat français déciderait.

Le point de vue du président de la Commission contraste avec celui d’autres responsables européens, comme le commissaire français Pierre Moscovici, qui a déclaré qu’une victoire de Marine Le Pen et un Frexit seraient mortels pour le projet européen. […]

Euractiv

Compilation des mensonges et des contradictions de Mélenchon

Mélenchon enrobe son sophisme d’un blabla qui attire l’admiration des zozos. Mais Mélenchon n’est qu’un socialiste de plus. Admirateur de Chavez et Castro, héritier de Maximilien de Robespierre, Mélenchon c’est la gauche qui renoue avec ses utopies mortifères.
Aujourd’hui il reprend les idées des patriotes pour se faire une nouvelle image, mais il est dans le fond le pire des socialistes français.
Ceux qui votent pour lui seront trompés

Quand Mélenchon avoue qu’il magouillait avec Hollande les scrutins internes du PS…

Sébastien Chenu: Bruxelles se mettra automatiquement autours de la table des négociations si Marine Le Pen est élue

Le Brexit nous met en position de force face à Bruxelles. La commission européenne et Merkel ne pourront pas prendre le risque de voir la France sortir de l’UE. Ils seront donc obligés de faire d’énormes concessions et rediriger l’UE vers une Europe des patries souveraines. S’ils ne le font pas ce sera la fin de l’UE.
La question de la sortie de l’euro est presque secondaire dans ce contexte. Elle sera une conséquence des négociations qui auront eu lieu.

Entretien intégral:

Italie : appauvris et menacés par l’immigration, les citoyens se sentent trahis par l’UE

Nous sommes à la gare de Tiburtina, à l’Est de Rome. Autrefois, ce quartier était considéré comme aisé. Mais aujourd’hui, les habitants de sentent appauvris par la crise économique et menacés par l’immigration de masse. Tous pointent un responsable: l’Europe.

« La situation a empiré au lieu de s’améliorer« , déplore cette habitante. « En plus avec l’ouverture des frontières, tout le monde a débarqué ici sans aucune forme de contrôle. Nous avons besoin de meilleures règles en Europe« .

Quand Bayrou payait son assistante avec l’argent de l’UE (Màj)

01 Mars

Certains fillonistes ont exhumé sur les réseaux sociaux un extrait du livre «Les mains propres», publié par Corinne Lepage en 2014, dans lequel l’ex-ministre de l’Environnement dénonçait le recours à des emplois fictifs d’assistants parlementaires au MoDem. Le MoDem dément avec virulence.

Hebergeur d'image

Les soutiens de François Fillon sur Twitter viennent de lancer une nouvelle offensive sur Twitter. Leur trouvaille : des accusations d’emplois fictifs à l’encontre de François Bayrou, le nouvel allié d’Emmanuel Macron, cible désignée des fillonistes. Dans son livre «Les mains propres», paru en 2014, l’ancienne ministre centriste de l’Environnement Corinne Lepage dénonçait le recours à de «nombreux « emplois fictifs » pour assurer le secrétariat des uns ou des autres, grâce à des personnes payées par des entreprises Continuer la lecture de Quand Bayrou payait son assistante avec l’argent de l’UE (Màj)