Archives par mot-clé : UMPS

L’antifascisme cache des intérêts de classe

Entretien avec le géographe Christophe Guilluy sur Causeur

 

Causeur : Comme après chaque poussée du FN, l’ensemble des politiques clame qu’ils ont entendu et que, cette fois, ils vont changer. La classe politique française a-t-elle vraiment compris le message des régionales ?

Christophe Guilluy : Non, les politiques n’en sont tout simplement pas capables ! Le vote FN traduit un vrai conflit de classes. Tant que les élites, politiques mais aussi économiques, culturelles, médiatiques et administratives n’auront pas intégré cette donnée socio-politique, rien ne changera.

Autrement dit, on aura encore droit à l’antifascisme de pacotille. Ne se rendent-ils pas compte que cela n’empêche plus les gens de voter FN ?

Mais en fait, ça marche ! La diabolisation du FN parvient à figer le système. Elle fait office de bouclier idéologique qui arrête toujours le FN même quand celui-ci rassemble plus d’un quart de l’électorat. Mais il faut bien comprendre que le sujet n’est pas le FN : en réalité, comme l’a avoué Lionel Jospin, « la lutte antifasciste n’est que du théâtre » qui vise à ne jamais remettre en cause des choix économiques et sociétaux faits il y a plusieurs décennies.

Continuer la lecture de L’antifascisme cache des intérêts de classe

UMPS: Valls favorable à la fusion des listes républicaines en Nord-Picardie

D’après ce que je peux entendre, et ce qui remonte du terrain, il semblerait que dans les coulisses les états majors de LR et du PS se rencontrent pour orchestrer des pactes anti- FN. Des choix semblent déjà avoir été fait.

L’oligarchie franc-mac et immigrationiste sait se défendre. Un jour les français se rendront compte que le bulletin de vote ne suffit plus et ce jour là peut-être les têtes plates de l’umps tomberont… dans le vrai sens du terme.


Décidé à tout faire pour empêcher Marine Le Pen de prendre la région Picardie-Nord-Pas-de-Calais – celle où le Front national est selon lui le plus dangereux – le Premier ministre affirme à qui veut l’entendre qu’il ne faut « rien exclure ».

Certes, il reste pour l’instant prudent : il dit attendre (avec impatience) les futurs sondages pour voir si la tête de liste PS Pierre de Saintignon décolle ou non et considère de toute façon que seuls les résultats du premier tour des régionales permettront de fixer définitivement une stratégie. Mais en attendant, Manuel Valls préfère anticiper et lancer le débat plutôt que de devoir improviser au soir du 6 décembre.

mac-bertrand

Le chef du gouvernement, qui étudie les sondages de près, constate qu’aujourd’hui Marine Le Pen est donnée gagnante avec au moins cinq ou six points d’avance au second tour dans tous les cas de figure.

Même si la gauche parvenait à se hisser au second tour en doublant Xavier Bertrand, cela ne changerait rien au problème : le FN prendrait les rênes de la grande région nordiste. Manuel Valls doute par ailleurs que le retrait de l’une au l’autre des listes, de droite ou de Continuer la lecture de UMPS: Valls favorable à la fusion des listes républicaines en Nord-Picardie

A Puteaux, une candidate FN et son enfant handicapé sont expulsés par l’office municipal HLM

L’UMPS est prêt à tout mettre en œuvre pour dissuader toute forme d’opposition patriotique à sa politique totalitaire et remplaciste.

Il serait temps que les français se réveillent.


Article du Parisien

Puteaux, jeudi 21 mai 2015. Rosa Congalves s’est retrouvée à la porte de son logement d’une résidence de l’office municipal HLM de Puteaux, alors que la mesure d’expulsion était suspendue. Son avocate a obtenu sa réintégration dans les lieux
Puteaux, jeudi 21 mai 2015. Rosa Congalves s’est retrouvée à la porte de son logement d’une résidence de l’office municipal HLM de Puteaux, alors que la mesure d’expulsion était suspendue. Son avocate a obtenu sa réintégration dans les lieux

En pleine campagne électorale à Puteaux, où les municipales se rejouent le 14 juin, la mésaventure d’une candidate du Front National risque d’attiser les tensions entre les frontistes et les partisans du maire sortant.

Mercredi soir, Rosa Congalves a trouvé la porte de l’appartement où elle vit avec son fils handicapé de 24 ans condamnée, et la serrure changée par un huissier. L’expulsion de cette habitante de la résidence des Fontaines est l’aboutissement d’une longue procédure initiée par l’office municipal HLM, présidé jusqu’au 11 mai par Joëlle Ceccaldi-Raynaud (UMP), qui a perdu tous ses mandats avec l’annulation des élections 2014. «Mme Ceccaldi connaît ce dossier mais elle n’a pas donné l’ordre d’expulser puisqu’elle n’est plus présidente de l’office», assure son directeur de campagne, «Et le bail du logement n’est pas au nom de cette dame».

En effet, le fils de Rosa, déficient intellectuel, vivait dans cet appartement avec son père, décédé en 2008. «Le fils a demandé la transmission du bail à son profit à l’office HLM de Puteaux, le tribunal d’instance de Puteaux ne l’a pas permis», explique le cabinet Gallet qui défend le jeune homme, «Nous avons saisi la cour d’appel de Versailles qui a décidé en février 2013 la suspension de l’exécution du jugement du tribunal d’instance de 2012». Et la cour d’appel devait se prononcer le 2 juin sur le fond du dossier… Le cabinet d’avocats estime que l’expulsion et le changement de la serrure représentent une violation de domicile et de décision de justice, il dépose une plainte contre l’office HLM, qui est à l’origine de la demande d’expulsion, et un recours administratif contre les représentants de l’Etat qui ont autorisé l’expulsion. Pour les avocats, c’est l’éternelle histoire du pot de fer contre le pot de terre, de particuliers qui luttent contre «un gros appareil».

Pour Rosa, deuxième colistière sur la liste FN de Gérard Brazon, c’est surtout symbolique du Continuer la lecture de A Puteaux, une candidate FN et son enfant handicapé sont expulsés par l’office municipal HLM

La Cour des comptes s’alarme de la politique d’asile en France

2 milliards d’Euros par an, 1% des déboutés expulsés : le rapport explosif de la Cour des comptes

Voir le document en fin d’article

Comme c’est bizarre… l’immigration ne serait plus une richesse pour la France.

Rappel: depuis 30 ans l’immigration en France c’est en moyenne 200 000 immigrés légaux/an + 110 000 illégaux/an. Soit 310 000 en 1 an.
En 5 ans Nicolas Sarkozy a fait entrer plus de 1,5 millions d’immigrés.

tracts-immigration-608

Les hauts magistrats dénoncent notamment le coût de la politique d’asile en France…

La politique d’asile en France, dont le coût avoisine les 2 milliards d’euros par an, «est au bord de l’embolie» et n’est «pas soutenable à court terme », selon un document de la Cour des comptes révélé lundi par Le Figaro.

Source

Ce document confidentiel est un «relevé d’observations provisoires», «une sorte de rapport d’étape», précise Le Figaro, alors que débute mercredi l’examen par le commission des lois du Sénat d’un projet de loi réformant le droit d’asile.Selon ce document, « la politique d’asile est devenue la principale source d’arrivée d’immigrants clandestins en France ».

Le rapport pointe «une hausse de la demande d’asile jusqu’en 2013 pour atteindre 66.251 dossiers déposés», des «délais de procédure qui s’élèvent à deux ans environ» et « une concentration des demandes sur certains territoires, en particulier l’Ile-de-France».

Les déboutés restent en France

La Cour des comptes a procédé au calcul des «dépenses totales effectuées pour les demandeurs d’asile» et conclut à une hausse de 60% en cinq ans: «pour les demandeurs d’asile, le coût global s’élèverait à 990 millions d’euros environ en 2013, contre 626 millions d’euros en 2009», soit un coût par demandeur de 13.724 euros.

Pour les déboutés, le montant des dépenses «serait équivalent à celui consacré aux demandeurs d’asile», à savoir un milliard d’euros par an et un coût moyen par débouté «allant jusqu’à 5.528 euros». De ces calculs découle une facture globale de 2 milliards d’euros par an.

La Cour souligne également que, «malgré l’obligation de quitter le territoire français (OQTF) qui leur est notifiée, seul 1% des déboutés sont effectivement éloignés». La majorité des déboutés «reste en situation irrégulière en France».

Un guichet unique recommandé

Continuer la lecture de La Cour des comptes s’alarme de la politique d’asile en France

UMPS : A Valenciennes le PS (7%) soutient l’UDI ( 45%) contre le FN (18%)


 Le PS (7,2%) a appelé lundi ses électeurs à voter au second tour de la législative partielle à Valenciennes pour Laurent Degallaix (UDI), face à Jean-Luc-François Laurent (FN), a annoncé le premier secrétaire du PS dans le Nord, Gilles Pargneaux.
Source

Le maire de Valenciennes Laurent Degallaix, le successeur désigné par Jean-Louis Borloo, arrive largement en tête (47 %). Il affrontera au second tour, dimanche prochain, le représentant du parti Bleu Marine, Jean-Luc François Laurent (18,69 %).

La gauche est en déroute, même dans ses fiefs historiques.

<br />
Le maire de Valenciennes Laurent Degallaix arrive largement en tête.<br />
Photo Didier Crasnault </p>
<p>VDNPQR<br />

LES RÉSULTATS

Laurent Degallaix en tête chez lui…

Le maire UDI de Valenciennes a rassemblé chez lui 3476 voix. Il arrive loin devant le dissident du clan Borloo, Didier Legrand (1220 voix). Jean-Luc François Laurent (FN) arrive en troisième position (785).

….et dans 19 communes sur 20

C’est dans la plus petite commune de la circo, Rombies-et-Marchipont que le premier résultat nous est parvenu. Laurent Degallaix (UDI-UMP) y arrive en tête avec 105 voix devant Jean-Luc François Laurent (FN), 43 voix.

Il est aussi en tête à Condé-sur-l’Escaut, Saint-Saulve (où il réalise son meilleur score), Quarouble, Thivencelle, Curgies, Préseau, Crespin et Wallers.

Le FN de Jean-Luc François Laurent en tête à Petite-Forêt

Le candidat du parti Bleu Marine rassemble dans cette ville de gauche 294 voix. Il arrive devant Laurent Degallaix (225). Le communiste Patrick Kolebacki arrive en troisième position (209 voix). C’est la seule commune qu’il remporte, mais arrivant ailleurs quasiment toujours en seconde position, le Frontiste se qualifie au second tour.

Le Front de gauche en déroute

Les fiefs du PCF ont vu leur poulain Patrick Kolebacki à la traîne. À Marly, il ne compte que 324 voix, alors Laurent Degallaix (UDI) en engrange 884. Le communiste échoue même en troisième position, derrière le Frontiste Jean-Luc François Laurent (460). Même podium à Onnaing avec Laurent Degallaix à 527 voix, le FN à 337 et Patrick Kolebacki à 323. Même chez lui à Quiévrechain, il s’efface encore devant le maire de Valenciennes, à quatre voix près (263 contre 267) ; le Frontiste y enregistre 181 voix.

Florian Philippot réagit aux propos de Hollande sur la sortie de la France de l’Histoire (vidéo)

C’est en restant dans l’Europe telle qu’elle ait que la France est en train de sortir de l’Histoire. François Hollande le sait, et c’est d’ailleurs l’objectif de la politique menée par l’UMPS depuis 30 ans.
La campagne que mène le PS est dépourvue de tout argument. Comme lors des référendums, ils usent de la peur, de l’insulte, de la diffamation, de la magouille, de la propagande…

Vous remarquerez l’insupportable francophobie de l’innommable militante sioniste Ruth El Krief…. (voir son portrait sur ojim). Un pur produit de la caste.

TAFTA expliqué pour les nuls… et les Citoyens !

Aucun média ne vous en parle. Et pourtant le traité transatlantique va nous mettre de nouveaux boulets au pieds. Pensez-vous que les membres de l’UMPS qui sont à la manœuvre dans ces négociations méritent d’être réélus lors des prochaines élections européennes ?.

——-

Cela fait plus de 20 ans que des accords de libre-échange entre les États-Unis et l’Europe sont tissés plus ou moins largement et plus ou moins en marge du cadre multilatéral de l’OMC. Depuis le dernier cycle de Doha suspendu en 2006, la stratégie alternative des accords bilatéraux s’avère plus que jamais prometteuse. Aussi, cette fois encore, mais plus durement, l’accord commercial transatlantique TAFTA est dans les tuyaux. Plongée dans ce tas de dossiers à petits caractères.

ko5s

Plus de 20 ans. Oui, oui. Si les médias audiovisuels français sont très discrets sur le sujet, il convient de vous éclairer pour susciter et provoquer le débat dans l’opinion publique.

TAFTA ? Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur ce texte sans jamais oser le demander.

Les grandes lignes

Le Trans-Atlantic Free Trade Agreement (TAFTA) est un projet d’accord commercial entre l’Union européenne (UE) et les Etats-Unis (EU).

D’autres acronymes existent pour s’y perdre : TTIP (Transatlantic Trade and Investment Partnership), PTCI (Partenariat Transatlantique de Commerce et d’Investissement), GMT (Grand Marché Transatlantique), APT (Accord de Partenariat Transatlantique).

Union européenne et États-Unis sont deux espaces qui totalisaient 45% du PIB mondial en 2012. 820 millions de consommateurs. Pas peanuts.

Le projet actuel a pour but principal d’abaisser les barrières douanières qui existent encore, d’harmoniser les normes entre les deux parties, etc. afin que les marchandises, les services et les capitaux circulent mieux, plus vite, plus loin.

« L’accord doit prévoir la libéralisation réciproque du commerce et de l’investissement des biens et des services, ainsi que les règles sur des matières ayant un rapport avec le commerce, avec un accent particulier sur l’élimination des obstacles réglementaires inutiles. L’accord sera très ambitieux allant au-delà des engagements actuels de l’OMC. L’accord s’imposera à tous les niveaux de gouvernement »

Selon le Centre for Economic Policy Research (CEPR, mandaté pour évaluer les effets de TAFTA à l’horizon 2027 !), il en résulterait, dans le scénario le plus ambitieux (!!), une hausse du PIB de 119 milliards d’euros pour l’UE (soit 0.5%, ou encore 545 euros par ménage), de 95 milliards de dollars aux USA (soit 0.4% du PIB et 655 euros par ménage) et la création de 400 000 à 500 000 emplois.

Comme le recoupe Jacques Berthelot dans son étude, le plus surprenant est que le CEPR arrive à montrer que cette libéralisation largement mondialisée des échanges aboutirait simultanément à une amélioration de l’emploi et de l’environnement aussi bien dans l’UE qu’aux USA, que dans toutes les autres régions du monde !…

Petit historique Continuer la lecture de TAFTA expliqué pour les nuls… et les Citoyens !

Jouyet : l’UMPS à la tour de contrôle de l’Etat

Article de Polémia

« Jouyet, ce n’est pas seulement le petit machiniste du nouvel ordre mondial, c’est aussi l’incarnation propre sur elle, urbaine et technocratique de l’UMPS. »

Sous la Ve République le poste de secrétaire général de l’Elysée est capital. C’est la tour de contrôle de l’Etat, le lieu de coordination des ministres, le centre de commandement et d’impulsion de l’appareil d’Etat.


Bien souvent le premier ministre se montre au Parlement, dans les médias pendant que le secrétaire général de l’Elysée gouverne. Vous avez aimé le couple Guéant/Fillon ? Vous adorerez davantage le couple Jouyet/Valls. Le discret Jouyet sera aux machines pendant que Valls s’agitera dans son habit de lumière.

663447_0203433680919_web_teteJouyet est un homme urbain et courtois parfaitement au fait de la machinerie bureaucratique et financière : ancien patron de la direction du Trésor, de l’Inspection générale des finances puis de la Caisse des dépôts, il est passé par la banque Barclays et l’Autorité des marchés financiers, c’est un serial administrateur ! Il commença même sa carrière comme chef de bureau au service de la législation fiscale, ce qui est de bon augure pour les contribuables…

Mais surtout Jouyet est au barycentre de l’idéologiquement correct : européiste, il a servi auprès de Delors, alors président de la Commission européenne ; atlantiste, il préside l’Institut France Aspen qui sélectionne les « young leaders » ; distingué oligarque, il est observateur au conseil d’administration du club « Le Siècle » ; ami des financiers, il a côtoyé, chez les Gracques, Matthieu Pigasse, patron de la banque Lazard, et Bernard Spitz, président de la Fédération française des sociétés d’assurances ; comme patron de l’Autorité des marchés financiers, il a parrainé des réformes aussi timides que respectueuses des intérêts des grandes banques d’affaires. Il pourra cohabiter sans problème avec son adjoint Emmanuel Macron de la banque Rothschild. Jouyet a un profil rassurant pour nos suzerains bruxellois et new-yorkais.

Jean-Pierre Jouyet et Matthieu Pigasse, propriétaire du Monde, banquier chez Lazare et mécène de la Gauche
Jean-Pierre Jouyet et Matthieu Pigasse, propriétaire du Monde, banquier chez Lazare et mécène de la Gauche

Allons plus loin. En nommant Jouyet à l’Elysée, Hollande prend un coup d’avance. Il sait que Valls exposé en première ligne va s’user ; qu’après avoir été léché par les médias, Continuer la lecture de Jouyet : l’UMPS à la tour de contrôle de l’Etat

Mafia UMPS : Le FN se dit victime de pressions sur des candidats aux municipales (Maj Vidéo RMC + témoignage)

Le FN est soupçonné d’avoir inscrit des personnes à leur insu sur des listes : encore une fois les média de la caste s’adonnent à la pire des propagandes. Les colistiers signent un document CERFA émanant du ministère de l’intérieur, il est donc impossible de leur mentir. Si des personnes se sentent obligé de raconter des sornettes après avoir signé leur feuille d’engagement, c’est parce qu’elles subissent des pressions de la part des maires socialistes et UMP comme l’explique Nicolas Bay sur RMC, et comme en témoigne Gérard Brazon, candidat FN/RBM à Puteaux

————

Communiqué de presse Nicolas Bay : Manœuvres frauduleuses contre des listes municipales : Le Front National va engager des poursuites pénales

117-300x300(…) Abusant de leur position, ils font pression sur des personnes de conditions souvent modeste. Il s’agit là d’une entrave extrêmement grave aux libertés politiques fondamentales. Compte tenu des témoignages nombreux et concordants de colistiers qui ont fait l’objet de ces démarches et peuvent le prouver, le Front National engagera des poursuites pénales contre ces agissements.
(…) Ils incitent les colistiers du Front National à prétendre qu’ils n’avaient pas compris qu’ils signaient un engagement de candidature. Or, les têtes de liste FN ont toutes utilisé le formulaire CERFA imposé par le Ministère de l’intérieur pour éviter précisément ce genre de méprise. Ces formulaires CERFA sont intitulés « Déclaration de candidature aux élections municipales et communautaires» et les mentions du nom de la liste ainsi que l’étiquette politique « Front National » sont pré-imprimés (voir modèle ci-joint). Il ne peut y avoir la moindre ambiguïté ni donc la moindre contestation.

Sans surprise, ces méthodes inqualifiables et anti-démocratiques sont utilisées soit par des municipalités UMP que la présence d’une liste FN risque de fragiliser (Essonne et Hauts-de-Seine), soit dans des villes où la gauche était jusqu’à présent en position de monopole (Seine-Maritime).

————

Addendum:

Témoignage de Gérard Brazon candidat FN/RBM à Puteaux

Puteaux, cette ville hors du temps légal, de la loi…

Ce fut long, ce fut dur, ce fut un chemin pavé d’embûches, de chausses trappes. Un chemin où l’UMP se tenait en embuscade, ou des fonctionnaires en chef ont bafoué la loi à plusieurs reprises, ont joué de leurs influences, de menaces diverses. Des colistiers furent contactés, et soumis à pression. Les plus lâches ont cédé, d’autres se sont satisfait de promesses. Alors même qu’ils pouvaient déposer plainte au nom de l’article 116 garantissant la confidentialité.
Il m’a fallu redoubler d’effort avec mon équipe pour remplacer ces défections. Souvent jour et nuit.
Rien ne nous aura été épargné. Panne informatique, mise à jour, maintenance. Il m’a fallu occuper pacifiquement un bureau au service des élections plusieurs heures, faire un scandale en Mairie, ameuter les journalistes pour enfin obtenir mes attestations. C’est la Police nationale qui a forcé ce bureau et sa directrice à me fournir immédiatement les attestations au lieu des 24h annoncés. Ce bureau aux ordres du Maire jouait la montre. Mais nous les avons battu à ce jeu.
Le Maire de cette ville Joëlle Ceccaldi-Raynaud fût indigne et peu respectueuse de la démocratie et des lois de la République. Son fils Vincent Franchi n’est guère mieux, à la manœuvre en arrière plan. Triste constat d’une élite manquant à ses devoirs. 45 ans de règne de cette famille doit s’achever enfin. En finir avec le communautarisme, les subventions à l’Association islamique de la ville.

————

Addendum:

Municipales : des candidats FN forcés de se retirer sous la pression des mairies PS ? (RMC)

Les GG de RMC abordent le cas de ces personnes inscrites à leur insu sur des listes FN, notamment en Seine-Maritime. Le directeur de campagne Nicolas Bay dénonce les pressions des municipalités socialistes sur les colistiers FN pour qu’ils se retirent. Avec Johnny Blanc, père Patrice Gourrier et Jacques Maillot.

« Nous recevons des témoignages de nos colistiers qui ont subi des pressions, méthodiquement organisées par les municipalités socialistes. […] Le maire (socialiste) ou quelqu’un de son équipe vient à son domicile et dit : ‘Bonjour Monsieur, vous êtes bénéficiaire actuellement d’un logement social, et vous vous mettez sur une liste du Front National ? Vous croyez que c’est vraiment prudent ?’. » –

 

Nicolas Bay

Première publication le 06/03/2014

Le parti affirme que des personnes figurant sur ses listes sont incitées à «renoncer à leur candidature» et menace de porter plainte.

Le Front national dénonce jeudi dans un communiqué des «pressions» de «maires sortants et leurs équipes» sur des candidats FN aux municipales pour les «faire renoncer à leur candidature», et promet des «poursuites pénales».

«Dans certaines communes de Seine-Maritime, comme cela a d’ailleurs été le cas aussi dans l’Essonne et dans les Hauts-de-Seine ces derniers jours, des maires sortants et leurs équipes organisent le démarchage systématique des candidats figurant sur les listes du Front national de leur commune dans le but de les faire renoncer à leur candidature», assure Nicolas Bay, secrétaire général adjoint du FN et directeur de la campagne des élections municipales pour les communes de plus de 1 000 habitants.

«Abusant de leur position, ils font pression sur des personnes de condition souvent modeste. Il s’agit là d’une entrave extrêmement grave aux libertés politiques fondamentales», selon le FN. «Compte tenu des témoignages nombreux et concordants de colistiers qui ont fait l’objet de ces démarches et peuvent le prouver, Continuer la lecture de Mafia UMPS : Le FN se dit victime de pressions sur des candidats aux municipales (Maj Vidéo RMC + témoignage)

Clash: Un auditeur désespéré par la politique de l’UMPS se paye les fumistes de la gauche au pouvoir.

Ce mardi 29 octobre 2013, sur Europe 1, dans le buzz du jour de 10h à 10h30, Jean-Marc Morandini abordait les nouvelles taxes sur l’épargne que le gouvernement est en train de mettre en place.
Comme chaque jour, les auditeurs interviennent à l’antenne pour réagir aux déclarations des invités en studio.
Mais le témoignage de Teddy a bouleversé les auditeurs.
Un homme désespéré, qui fait de l’intérim, qui n’arrive plus à boucler ses fins de mois et qui réclame une justice sociale au gouvernement de gauche.

La petit messe de l’élu PS qui lui répond montre la duplicité et le cynisme de la gauche. Devant la colère d’un salarié on dit : je comprends et c’est pas normal.
Le problème c’est que c’est aujourd’hui la gauche qui est au pouvoir.
Et que c’est elle qui est en train de spolier les français.
C’est elle qui organise le dumping social au profit d’une europe fédérale.
C’est elle qui allonge la durée des cotisations à la retraite qui fait que tout ceux qui sont nés en 1975 pourront prendre leur retraite à taux plein à l’age de 67 ans.
C’est elle qui organise le vol de l’épargne.
C’est elle qui va augmenter la TVA.
C’est elle qui a trahi ses électeurs en votant contre l’avis du peuple la constitution européenne et toutes les lois qui nous étouffent.
C’est elle encore qui magouille et organise une « démocratie » faite de clientélisme comme on l’a vu à Marseille.
Et que c’est elle qui détruit la République en organisant le grand remplacement, en favorisant le communautarisme, en achetant la paix sociale à grands coups de subventions, et en criminalisant les idées patriotes.

Alors oui, aujourd’hui on peut tranquillement dire que s’ il y a des représentants de « l’extrême droite » en France, il faut les chercher à gauche !

Marine Le Pen : Qui a construit cette europe là? l’UMP et le PS…(RMC)

Jean-François Copé ferait mieux d’arrêter de calquer sa communication sur celle d’Harlem Désir…Politiquement c’est un tout petit monsieur.

Sur les bonnets rouges :

les problématiques qui sont soulevées par cette manifestation populaire comme l’euro fort, la concurrence internationale déloyale, l’austérité qu’ils vivent de plein fouet et qui est imposée par l’Union Européenne, et acceptée par les gouvernements UMP et PS, parce que ça ne date pas d’aujourd’hui, ça date pas du mandat de François Hollande, ça a commencé sous nicolas Sarkozy, je vous rappelle 84 taxes en deux ans… un an nicolas Sarkozy, un an François Hollande…et bien ce sont ces problématiques qui sont niées par la classe politique.

Bourdin dans ses délires…

MLP:Nous avons été les seuls à dénoncer le dumping social
Bourdin: d’autres l’ont fait
MLP: Ah bon et qui ? qui donc a dénoncé le dumping social ??
Bourdin: ben… à gauche, a gauche ?? monsieur Mélenchon par exemple
MlP : Mais oui bien sur monsieur Mélenchon ! Monsieur Mélenchon qui a d’ailleurs traité d’esclave ce mouvement populaire qui s’est levé en Bretagne et qui a manifesté à Quimper. La première chose qu’il a fait c’est de les insulter parce que pour une fois il n’arrivait pas à canaliser la colère grâce à ses syndicats.

le symbole de l’UMPS c’est l’Écotaxe.

Le peuple doit reprendre la main pour redonner un cap à la France


Bourdin Direct: Marine Le Pen – 04/11 par BFMTV

Les Femen attaquent Marine Le Pen lors d’un déplacement en Bretagne. (Vidéo + Itw)

Addendum :

À l’occasion d’un déplacement à Fougère Marine Le Pen a été agressée par des Femen. Mais cette petite provocation a fait Pschiit !!!! Lors de son interview de Marine Le Pen la  journaliste de France 3 ne l’a même pas évoqué. L’augmentation du chômage et l’attaque de l’agroalimentaire française par l’UE sont des sujets bien plus importants que les préoccupations sociétales de quelques amazones hystériques et mal baisées.

La chute de l’agroalimentaire en Bretagne aura des conséquences aussi graves que la fermeture des mines dans le Nord

BXfqcHqCUAA_wN3femen tweet MLP

UMPS : Le PS et l’UMP (Parti Populaire Européen) désigneront un candidat commun la présidence de la commission européenne

Le président du Conseil européen s’inquiète de la montée des populismes au sein de l’Union européenne.

user-8992-1327533892

Le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, a prédit jeudi que les élections européennes de 2014 seraient «extrêmement difficiles» en raison de la montée des populismes, mais qu’il y aurait «toujours une majorité» pro-européenne. «Ce sera une élection extrêmement difficile», a déclaré Herman Van Rompuy lors du débat d’ouverture des Journées du de Bruxelles du Nouvel Observateur. «Il y aura toujours une majorité suffisante pour défendre la cause européenne, mais dans des circonstances plus difficiles que par le passé», a-t-il dit. Il a jugé nécessaire que les «Européens convaincus défendent» cette cause, en souhaitant un «effet d’entraînement» de la part des dirigeants européens. «Sinon j’ai peur», a-t-il ajouté(…)

De son côté, l’ancien président de la Commission européenne, Jacques Delors, a évoqué la volonté des partis politiques européens, notamment les socialistes et les conservateurs du PPE, de désigner une tête de liste qui serait ensuite leur candidat à la présidence de la Commission.

En vertu du traité de Lisbonne, le choix du futur président de la Commission doit refléter Continuer la lecture de UMPS : Le PS et l’UMP (Parti Populaire Européen) désigneront un candidat commun la présidence de la commission européenne

Cantonale partielle à Brignoles : FN 40%, gauche éliminée

Intervention de Laurent Lopez (candidat FN) sur BFM TV

Réaction de Florian Philippot : Nous sommes aujourd’hui le premier parti de France

Sur les déplacements de Vall contre le FN :

Il y a à la tête du pays des responsables qui sont uniquement dans la com, et qui n’hésitent pas à dépenser l’argent de l’État pour faire une tournée électorale. Est-ce qu’on attend aujourd’hui du ministre de l’intérieur en titre qu’il s’occupe de l’élection d’un député maire sortant à Forbach, et qu’il fasse la campagne du Parti Socialiste ? ou est-ce-qu’on attend de lui qu’il lutte contre l’insécurité, la délinquance et la criminalité…

Addendum : Marine Le Pen, réagit au résultat de Laurent Lopez, lors de l’élection cantonale partielle dimanche dernier à Brignoles

Il est à noter que le candidat d’extrême droite du Parti de la France appelle lui aussi à voter pour… l’UMP. Ce qui veut dire que le fameux front républicain va de l’extrême gauche néo-stalinienne à l’extrême droite en passant par l’UMPS mondialiste et immigrationiste. Ce n’est donc pas un front républicain mais un vrai front de Ripoux-blicain.

– – – – – – – – – – – –

 

Le candidat du Front national obtient près de 40% des voix. La gauche est éliminée. Continuer la lecture de Cantonale partielle à Brignoles : FN 40%, gauche éliminée