Archives par mot-clé : Val d’Oise

Val-d’Oise: Des tirs de mortiers ont frappé les logements des familles des gendarmes à Fosses.

Les tirs de mortiers frappent les bâtiments des familles des gendarmes à Fosses : la scène s’est déroulée dans la nuit de jeudi à vendredi peu après 1 heure du matin. L’un des faits marquants de la soirée du 13 juillet dans le Val-d’Oise où les gendarmes ont été ensuite confrontés à un groupe d’une quarantaine de personnes, pour certaines munis de bâtons ou de barres de fer, dans le quartier du Plateau raconte Le Parisien.

L’affrontement n’a pas eu lieu : l’arrivée des gendarmes mobiles, des pelotons de surveillance et d’intervention de la gendarmerie et le survol par l’hélicoptère de la gendarmerie, a manifestement dissuadé les jeunes qui se sont dispersés.

Le commissariat de Jouy-le-le-Moutier a été également visé au cours de cette soirée pendant laquelle d’autres incidents se sont produits à Garges, Sarcelles Goussainville ou à Argenteuil.

« Il n’y a pas eu d’affrontement direct, il n’y a pas eu de blessé », indique Continuer la lecture de Val-d’Oise: Des tirs de mortiers ont frappé les logements des familles des gendarmes à Fosses.

Val-d’Oise: 10 arrestations lors d’une quatrième nuit consécutive de violences

Après les résultats de l’autopsie d’Adama Traoré, les violences continuent dans le Val-d’Oise. Vendredi après-midi une marche en mémoire du jeune homme a eu lieu. Dans la nuit, des échauffourées ont éclaté.

Val-d’Oise : trois policiers agressés par une trentaine de jeunes

Trois policiers ont été agressés jeudi soir par un groupe d’une trentaine de personnes au cours de l’interpellation du conducteur d’une moto qui leur avait foncé dessus dans une cité de Garges-lès-Gonesse (Val-d’Oise).

Les trois fonctionnaires patrouillaient dans une rue piétonne de la ville, peu avant 23h30, lorsque le conducteur d’une moto de 125 cm3, leur a délibérément foncé dessus, selon une source policière.

L’un des agents «a été heurté de plein fouet par la moto», a précisé cette source. Selon le parquet de Pontoise, le conducteur du deux roues et son passager sont alors tombés par terre et ont tenté de prendre la fuite à pied. «Le conducteur a été rattrapé mais pas le passager», a expliqué le parquet.

Plusieurs personnes dans la foule ont porté des coups aux fonctionnaires

Alors que les agents s’efforçaient de maîtriser le conducteur, «un groupe d’une trentaine de personnes s’est approché. Ils se sont regroupés autour des policiers pour empêcher» l’arrestation, a raconté la source policière, qui fait état d’une «situation très tendue».

Selon Thierry Mazé, du syndicat de policiers Alliance, plusieurs personnes dans la foule ont porté des coups aux fonctionnaires. «Ils étaient harangués par le conducteur», qui a aussi «frappé l’agent» qui tentait de le maîtriser, a raconté le responsable syndical.

Des renforts policiers ont finalement été envoyés pour disperser la foule et rétablir le Continuer la lecture de Val-d’Oise : trois policiers agressés par une trentaine de jeunes

Une synagogue prise pour cible dans le Val d’Oise, un commissariat attaqué, des magasins juifs brûlés

Contrairement à ce que le Figaro avait annoncé la synagogue n’a pas brûlé. En revanche elle a été prise pour cible et le commissariat a bien été attaquée.

Selon nos informations, une synagogue de Sarcelles située dans le Val d’Oise a été prise pour cible dimanche par le jet d’un cocktail molotov. Des flammes ont léché le batiment sécurisé par la police. Le feu n’a pas pris.

Les faits se sont déroulés aujourd’hui en marge d’une manifestation de soutien aux Palestiniens de Gaza.

Continuer la lecture de Une synagogue prise pour cible dans le Val d’Oise, un commissariat attaqué, des magasins juifs brûlés

Val-d’Oise : un faux baptême cache un séminaire islamiste radical (maj)

Addendum : Le séminaire finalement interdit
Edition du 12 janvier. La mairie de Goussainville dans le Val d’Oise a interdit samedi une réunion qui devait se tenir ce dimanche dans une salle de la ville. (Le Figaro).

——-

Surprise à la mairie de Goussainville (Val-d’Oise). La MJC a été réservée pour un baptême, ce samedi. Mais en fait, une centaine de personnes sont attendues pour un séminaire organisé par un islamiste radical, avec un programme centré sur la roqya, qui consiste à se soigner sans l’aide de médecin en récitant les versets du Coran.

Menad Benchellali a été condamné pour « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste
Menad Benchellali a été condamné pour « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste

Argenteuil : la famille séquestrée, la mère violée

Selon le sociologue de gauche et commis d’État, Laurent Mucchielli, tout ceci ne peut-être qu’une invention des fascistes de la réacosphère.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

C’est un fait divers particulièrement sordide qui s’est déroulé dans la nuit de vendredi à samedi à Argenteuil (Val d’Oise). Des cambrioleurs ont pénétré dans un pavillon habité par un couple et leur fils. La famille a été séquestrée et la mère violée.

Cet épisode, digne du roman d’Anthony Burgess « Orange mécanique », a été dévoilé par le site du Parisien, avant d’être précisé mardi matin par des sources policières. Les fait ont eu lieu vers 03H00 du matin dans le quartier pavillonaire des Champioux à Argenteuil.

« Les trois malfaiteurs se sont introduits dans la pavillon familial alors que tout le monde dormait. Ils sont allés réveiller le fils, âgé de 13 ans, et les parents, pour se faire remettre notamment la carte bancaire. Ils étaient armés de bâtons et portaient des cagoules » a confié cette source policière. Cette version diffère de celle du Parisien selon laquelle les agresseurs auraient été quatre.

Le père et le fils auraient été ligotés tandis que la mère, emmenée dans une chambre voisine, aurait été violée. Ce n’est qu’au bout d’une heure que les malfaiteurs auraient pris la fuite emportant de l’argent liquide, outre leurs cartes bancaires.

Direct Matin

Val d’Oise: Un détenu en fuite tire à la kalachnikov sur une aire de jeu

Un détenu en fuite, âgé de 29 ans, a été interpellé mardi soir alors qu’il s’entraînait à tirer avec une kalachnikov sur une aire de jeux, à Garges-lès-Gonesse (Val-d’Oise), a-t-on appris jeudi.

Le jeune homme, qui était recherché pour ne pas avoir réintégré sa maison d’arrêt lors d’une mesure de liberté conditionnelle, a été interpellé vers 22 h 30 dans le parc du fort de Stains.

«C’est un riverain qui a alerté la police après avoir entendu des détonations. Une patrouille s’est alors rendue sur place et l’a découvert en train de tirer sur les panneaux de basket», ont précisé les enquêteurs.

Placé en garde à vue, le prisonnier en fuite a indiqué qu’il souhaitait «s’entraîner au tir». «C’était une arme qu’il avait depuis peu», a indiqué la police.

Le maire de Garges-lès-Gonesse, Maurice Lefèvre (UMP), a estimé que l’initiative du détenu en fuite «aurait pu avoir des conséquences dramatiques». «Ça s’est passé le soir tard, heureusement. Mais en journée, il y a des mères de famille et des enfants qui viennent se promener dans le parc. Ça aurait pu virer au drame», a-t-il réagi.

Le jeune homme devait être déféré jeudi soir au parquet de Pontoise, qui a ouvert une information judiciaire pour détention d’une arme de première catégorie.

Le Parisien