Archives par mot-clé : videoprechi

Jean-Jacques Jordi: Les disparus civils européens de la guerre d’Algérie. (vidéo)(rediff)

Voir aussi:
JEAN-JACQUES JORDI: EN ALGÉRIE, LES EUROPÉENS ONT ÉTÉ VICTIMES D’UNE ÉPURATION ETHNIQUE.
Première diffusion : le 7 juin 2012

Jean-Jacques JORDI est docteur en histoire, et spécialiste de l’histoire des migrations en Méditerranée aux XIXe et XXe siècles, de l’Algérie, des colonisations et des décolonisations et de Marseille.
Il vient de publier   » Silence d’État: les disparus européens de la guerre d’Algérie. » Un ouvrage dans lequel il révèle qu’il y a eu beaucoup plus d’Européens enlevés et disparus , après les Accords d’Evian et après l’indépendance de l’Algérie qu’en   » pleine guerre   » !

Ce constat stupéfiant est la conséquence tragique d’une politique de terreur menée par le FLN avec parfois la complicité du pouvoir français. Jean-Jacques Jordi va même jusqu’à parler d’épuration ethnique quand il évoque les victimes européennes et s’étonne de l’acharnement post-mortem dont leur corps ont fait l’objet. (voir vidéo de la conférence de Jean-Jacques Jordi)

Le travail de Jean-Jacques Jordi est sans manichéisme ni de parti pris. Son livre fait appel à des archives qui jusqu’ici n’avaient pu être consultées. Il nous permet d’appréhender scientifiquement une période trouble et oubliée de l’Histoire…militante.

Première partie

Un tabou – Le nombre de disparus – Le FLN ne respecte pas les accords d’Évian – l’OAS un prétexte pour le FLN et le pouvoir Français – les camps d’internements et la torture – Des charniers – l’acharnement sur le corps des cadavres.

Jérôme Cortier : Vous déterminez trois phases d’enlèvements. Quelles sont-elles ?

Jena-Jacques Jordi : De 1955 jusqu’aux accords d’Évian (18 mars 1962) , il y a à peu près 330 disparus civils. On pouvait s’attendre qu’après les accords d’Évian ce chiffre baisserait. Or, j’ai découvert qu’entre les accords d’Évian et la date d’indépendance (5 juillet 1962), c’est à dire en quelques semaines, il y en a près de 600. Donc deux fois plus qu’en 6 ans de guerre.
Et je m’attendais à un recul de ce chiffre lors de l’indépendance. Or là encore les archives nous montrent que le phénomène prend de l’ampleur avec un nombre de disparus qui ne fait qu’augmenter.

Seconde partie:

Continuer la lecture de Jean-Jacques Jordi: Les disparus civils européens de la guerre d’Algérie. (vidéo)(rediff)

Quand Mélenchon « analysait » le printemps arabe (vidéo)(rediff)

Mélenchon est allé faire le malin à Tunis pour soutenir ceux qui luttent contre les islamistes que Mélenchon nous interdit de critiquer quand il est en France. Nous rappelons au tartuffe du Front de Gauche que le parti Ennahda actuellement au pouvoir en Tunisie a été soutenu par une majorité de franco-tunisien que Mélenchon ne manque jamais de caresser dans le sens du poil en période d’élection :

Près de 34% au nord de l’hexagone, plus de 30% dans le sud : les Tunisiens de France ont largement voté pour Ennahda, dimanche. Du coup, le parti islamiste rafle 4 des dix sièges qui leur sont réservés au sein de l’Assemblée constituante.

Le Télégramme

Ces islamistes, que les média nous ont présenté comme modérés, ont aujourd’hui le pouvoir grâce à nos immigrés tunisiens. Et Mélenchon, à l’image de toute nos élites, fait comme si de rien n’était. Que feront ces gens quand ils pourront voter en France pour des partis communautaires ? On aimerait bien entendre Mélenchon sur ces questions. Ce jour-là, le petit père sans peuple continuera-t-il à affirmer que ces immigrés sont une chance pour la France ?
Mélenchon brasse de l’air. Il a soutenu la guerre en Libye, alors qu’elle ne pouvait faire que le lit de l’islamisme. Il a vu dans les révolutions arabes un réveil des peuples, alors qu’elles ne pouvait déboucher que sur une prise du pouvoir par des religieux.

Il ne fallait pourtant pas être grand clerc pour deviner que les printemps arabes ne seraient qu’un hiver islamiste. Or pour Mélenchon seuls les esprits dérangés ou d’extrême droite (HOUHOUHOU !!!!) étaient capables de faire une analyse aussi funeste. Mélenchon n’est rien. C’est un sophiste, un philistin, il me fait penser à ces communistes qui en 1975 ont soutenu la révolution iranienne de l’ayatollah Khomeini contre le méchant Oncle Sam.  On voit aujourd’hui le résultat… Mélenchon c’est la fin de la politique et le début du grand cirque.

Rappel de ce que disait ce grand Clown, il y a deux ans:

Rediffusion du 2 NOV 2011

Jean-luc Mélenchon a toujours des analyses fines, perspicaces, modestes et lucides. Pour ceux qui le suivent, il est l’oracle. Le penseur juste de nos temps injustes. Mais malgré ses talents de prophète, celui qui souhaite endosser les habits du Grand Guide n’est pour l’instant qu’un petit père sans peuple.

Alors, pour que cesse enfin cette situation inique… on a décidé de donner un petit coup de pouce au destin en mettant en valeur les propos tenus par Jean-Luc lors du « printemps » arabe… ce n’est que justice !

Olivier Ferrand (PS): il faut faire le saut fédéral et avoir un ministre des finances européen. (vidéo)

Pas encore élu, François Hollande trahit déjà son camp. La famille Degôche qui croyait peut-être que le PS préserverait la France de la folie européiste doit commencer à déchanter. Après les déclarations faites au Guardian au sujet de la soumission du PS à la financiarisation de l’économie, après le repas avec BHL à 140 euros la salade de mâche, après la présentation de son équipe de campagne constituée d’affairistes, après la promesse de ratifier la charte des langues régionales et minoritaires dont la conséquence sera la balkanisation la France, après l’abstention des député PS lors du vote sur la ratification du MES qui scelle l’abandon de notre souveraineté budgétaire, voilà le ralliement de Jacques Attali.
Promoteur insatiable de l’ultralibéralisme auprès de Mitterand et de sarkozy, mondialiste fervent, fédéraliste dévot, cet immigrationniste incontrôlable réclamait dernièrement de faire entrer 300 000 immigrés par an en France.

Face à ces signes annonciateurs d’une nouvelle grosse déception, les membres de la Famille Degôche ont certainement senti le sol se dérober sous leurs pieds. Quoi que !… avec la famille Degôche on peut toujours s’attendre à des surprises.

Car, à l’instar des adeptes d’une secte, la famille Degôche a tendance à pratiquer le vote réflexe. Étant irrémédiablement de gauche, Continuer la lecture de Olivier Ferrand (PS): il faut faire le saut fédéral et avoir un ministre des finances européen. (vidéo)

Pierre cassen : la laïcité du PS c’est de l’enfumage.(vidéo)

Prêchi-prêcha vous propose en exclusivité son interview de Pierre Cassen. Dans cette vidéo le rédacteur en chef du journal en ligne Riposte laïque, s’exprime sur les déclarations du PS au sujet de la laïcité et du vote des étrangers.
Il revient également sur le procès d’Houria Bouteldja, sur l’expulsion d’un imam intégriste et sur la dissolution du groupe islamiste Forsane Alizza.
Enfin, il nous dit ce qu’il attend de la part des candidats à l’élection présidentielle.

Quand Sarkozy était contre la taxation financière (vidéo)

En 1999, le parti socialiste, les communistes et les verts étaient au pouvoir. Ils n’ont pas trouvé judicieux de mettre en place la taxation financière que réclamait l’association ATTAC. Comme toujours ils se contentèrent de faire de l’esbroufe sur les plateaux télé. Sarkozy, lui, rêvait d’un monde encore plus libéral. Et se permettait de faire la leçon aux promoteurs de la taxe Tobin.
Mais aujourd’hui face à la crise, le petit pantin de l’Elysée s’accroche aux branches, et vante les mérites de ce qu’il combattait il y a encore 3 ans. Or il est trop tard.
La situation d’aujourd’hui n’est pas celle d’hier… et les solutions qu’il eut fallu appliquer hier ne sont plus celles d’aujourd’hui….

Lire aussi: En novembre au Sénat, gauche et droite étaient à front renversé sur la taxe Tobin

Quand Bayrou « le patriote » defendait l’Europe des Banquiers et de la finance.

Si la crise a une vertu c’est bien celle de révéler au grand jour le cynisme et l’arrivisme de certains de nos représentants politiques. Car qui aurait cru qu’un jour on entendrait des européistes comme Bayrou, Hollande ou Sarkosy défendre le patriotisme économique ? Qui aurait cru qu’un jour ils seraient capables de tourner le dos avec autant d’aisance aux principes idéologiques qui ont guidé leur parcours politique depuis plus de 30 ans ?

Aujourd’hui, pris à la gorge par le réel, les bras ballants et les pieds à 20 mètres du sol, ils suffoquent, gigotent, s’agitent comme un condamné au bout d’une potence. Regardez les bien parcourir les usines que leur politique a livré aux marchés voraces. Regarder les bien ramper devant des ouvriers devenus une variable d’ajustement. Observez les bien! Ils font comme si ils n’avaient jamais rédigé, signé, ratifié l’ensemble des traités qui nous privent aujourd’hui de notre souveraineté. Entendez dans leurs bouches les mots qui hier encore valaient à celui qui osait les prononcer les pires insultes de la part de leurs chiens de garde.

Car il faut se souvenir de ce que fut leur stratégie. De Maastricht au vote de la constitution européenne, les européistes tel que : Bayrou, Cohn Bendit, Hollande ou Sarkozy, ont usé du pire terrorisme intellectuel pour rabaisser, ostraciser, mépriser et vampiriser leurs adversaires.
Aujourd’hui encore, alors qu’ils n’ont rien vu venir (le PS en avril prévoyait dans son projet une croissance de 2,5%), ils prêchent des sermons de circonstance… mais ils sont aussi crédibles que DSK faisant vœu de chasteté dans un lupanar.

Regardez et écoutez ce que disait François Bayrou en 1997. Face à un Jean-Pierre Chevènement lucide et prophétique, le Bearnais défendait de façon péremptoire la monnaie unique et l’Europe technocratique de Maastricht…. loin, très loin du slogan marketing: Achetez Français !

Qui peut croire en la sincérité du Delorien Hollande quand il dit pouvoir réviser le dernier traité, imposer à l’Allemagne des eurobonds et l’obliger a accepter une banque européenne moins indépendante ? Qui peut se laisser encore séduire par le fédéraliste et libre échangiste Bayrou quand il nous convie à acheter français alors qu’il faudrait rétablir des frontières qu’il veut maintenir ouvertes…? (voir vidéo de Zemmour) Y-a-t-il des gens assez sots pour continuer à donner du crédit aux balivernes de ces candidats qui n’ont pour seule boussole l’air du temps et le catéchisme libre échangiste qui nous a entrainé au bord du précipice ? Ils vous parlent de la grandeur de la France, en vous précisant qu’elle est trop petite. Ils vous endorment avec la Nation, alors qu’ils ne rêvent que d’Europe fédérale. Ils promettent la ré-industrialisation alors qu’ils favorisent en sous-main les délocalisations à l’intérieur comme à l’extérieur de l’Europe comme l’a si bien souligné Florian Philippot au micro de RMC.

Le temps est venu de ne plus se laisser intimider par ces tartuffes et leurs valets médiatiques.

Jérôme Cortier

Aurélie Filippetti: « on ne peut pas avoir de retraite sans avoir cotisé en France »

Aurélie Filippetti est une enfant du PS. Et en bonne élève studieuse du parti de la vertu, elle a bien intégré les éléments de sa propagande immigrationiste.
Face à Louis Alliot, elle a pris la posture du professeur vigilant, censé rétablir la vérité. Mais Aurélie Filippetti ne travaille pas assez… si elle maitrise l’art de la propagande et du terrorisme intellectuel, elle semble en revanche ignorer l’existence en France de mécanismes comme l’ASPA qui permettent à un immigré, ou un couple d’immigrés, n’ayant jamais cotisé, de bénéficier d’une retraite.

Décidément le PS a beaucoup de mal avec la vérité !

les individus de plus de 60 ans, étrangers qui n’ont même jamais travaillé, ni cotisé en France, peuvent percevoir une retraite de 7.537,29 euros par an, pour une personne seule et 13.521,27 euros pour un couple, si leur revenu ne dépasse pas 7.635,53 euros pour une personne seule et 13.374,16 euros pour un couple.

La preuve : voir la page 54 du Livret d’accueil (livret que vous pouvez télécharger dans son intégralité).

On notera le silence assourdissant des journalistes… pourtant si prompts à l’ouvrir en toute occasion.

Accord PS-Vert: suppression du droit de véto et du siège de la France, au profit d’un représentant européen unique à l’ONU .

Avez-vous lu l’accord Verts-PS ?. Si vous êtes de gauche et attaché à la souveraineté de la France, et que vous craignez de perdre les dernières illusions qui vous restent, surtout ne vous risquez pas à le lire.
En revanche si vous n’avez plus peur de voir la vérité en face, et que vous avez le courage de passer par dessus le sirop médiatique, vous allez découvrir que si le PS et les verts sont élus, ils renonceront à leur droit de véto à l’ONU:

1) « La France fera des propositions précises pour réformer et démocratiser l’ONU afin qu’elle structure un ordre juridique et normatif global : siège européen, suppression du droit de véto, meilleure représentativité des pays du Sud au sein du Conseil de Sécurité, renforcement du rôle des ONG. »

Cela aurait pour conséquence l’abandon du plus puissant instrument diplomatique dont dispose la France sur le plan international, comme nous l’avons vu au moment de la guerre en Irak.

Une autre question se pose: le siège européen au conseil de sécurité doit-il être un siège supplémentaire ou bien doit-il se substituer à celui de la France ?. On sait que les verts veulent l’abandon du droit de véto et la suppression de la présence française au profit d’une représentation uniquement européenne…. le texte n’apporte aucune réponse mais on peut légitimement avoir des craintes.

Quand la question lui a été posé, la député socialiste de Moselle et secrétaire nationale du PS, Aurélie Filippetti, a botté en touche en déclarant qu’elle n’en savait rien !?!

Donc au PS on peut signer un accord sans même être capable de préciser les termes des engagements qu’il recouvre… c’est tout simplement grotesque et pas très sérieux. Je ne sais pas vous mais moi ça me fait méchamment flipper !


Aurélie Filippetti ne connait pas l'accord signé… par prechi-precha

La faute du bobo Jocelyn : entretien avec Pierre Cassen (vidéo)

Si beaucoup trouvent la gauche à pleurer, Christine Tasin et Pierre Cassen, eux ont décidé d’en rire ! Dans un livre qui a pour titre « La faute du bobo Jocelyn », les fines lames de Riposte Laïque taillent un costard bien cintré à la bobocratie de gauche. Une fable politique dans laquelle un jeune homme, Jocelyn, se réjouit de la victoire du candidat socialiste opposé à la fasciste Perrine Marienne aux élections présidentielles. Sa joie ne sera que de courte durée. Les socialistes au pouvoir vont s’allier avec les verlamistes, les adeptes d’une religion conquérante, et mener une politique désastreuse pour la France.
Jocelyn sera obligé de regretter son vote et rejoindra les rangs de la résistance.

Face à l’outrecuidance des « socialistes » ripolinés à la mode Terra Nova, Christine Tasin et Pierre Cassen dénoncent une gauche relativiste, communautariste et islamo-compatible. Une gauche devenue largement étrangère aux couches populaires et qui, par opportunisme et clientélisme, fait les yeux doux à toutes les minorités en reniant toutes les valeurs qui ont fait la richesse de ses combats passés.

C’est cette gauche que Pierre Cassen épingle dans l’entretien téléphonique qu’il a bien voulu nous accorder. Un coup de massue sur les primaires, deux tirs en direction de la police de la pensée toujours aussi vigilante, et une attaque au napalm contre le mur de la bienpensance… Pas de cadeaux pour les fâcheux. Feux à volonté !

Première partie de l’entretien avec Pierre Cassen :

Présentation du livre » la faute du bobo Jocelyn »- les primaires socialistes – les déclarations d’Elisabetn Badinter et son rétropédalage – Mosquée-caserne.

durée : 13mn

Seconde partie de l’entretien :

L’appel à la haine des islamistes- le rapport de Gilles Kepel sur l’islamisation des quartiers – Le procès d’Houria Bouteldja et la liberté d’expression.

durée : 12mn

Interview de Malika Sorel: Immigration/intégration, le langage de la vérité (vidéo)

Malika Sorel est membre du Haut Conseil à l’intégration. En 2007, elle publie le Puzzle de l’intégration, un premier coup de semonce contre la cléricature de la bien-pensance. Quelques petits prêtres du politiquement correct sont secoués par les tirs de l’assaillante, mais le gros de la troupe est loin d’avoir capitulé. Alors en 2011 Malika Sorel décide de leur administrer une deuxième salve: Immigration/ Intégration: le langage de vérité.

L’attaque est tranchante. Efficace. Imparable…

Première partie:
durée: 18 mn

Je consacre une partie de mon livre aux média. Ce sont de véritables faiseurs de roi. Depuis de nombreuses décennies ce sont eux qui choisissent un chercheur plutôt qu’un autre. Ce sont eux qui décident ce qu’il convient de dire ou pas… Mais il y a aussi une autre donnée à prendre en compte. Il s’agit de nos grands organismes de recherche. La plupart des chercheurs qui y travaillent, ne sont pas des chercheurs mais des militants. Ils n’hésitent pas à accommoder les chiffres à la conclusion qu’ils ont préétabli.
On a un monde de la recherche qui favorise les chercheurs militants dont la parole accrédite les thèses que l’on nous sert depuis plus de 30 ans.


malikasorel1 par prechi-precha

Seconde partie:
durée: 16 mn


En ayant accepté une immigration de plus en plus importante, nous devons faire face aujourd’hui à de véritables diaspora. Ce sont aujourd’hui des peuples qui se reconstituent sur les terres d’accueil, avec leurs propres modes de fonctionnement, leur propres référents culturels et sociaux. C’est ce qui empêche un certain nombre d’enfants de se construire dans une otique d’insertion. Parce que si vous n’êtes pas capable d’intérioriser les normes collectives de la France, il n’y a aucune chance pour que vous soyez reconnus un jour comme français.
Sur l’immigration familiale, il est urgent d’établir des critères sérieux. Aujourd’hui quelqu’un qui n’a pas de travail, et qui ne bénéficie que de la solidarité nationale pour vivre, peut faire venir sa famille en France.
Les sociétés européennes marchent sur la tête


malikasorel2 par prechi-precha

Télécharger l'interview (pdf)

Voir aussi:

– La France a-t- elle besoin de l’immigration ?

Le blog de Malika Sorel


Et aussi une interview de Malika Sorel de 2007, à l’occasion de la sortie de son livre: Le puzzle de l’intégration.

Présentation/ la pénalisation du débat public / les problèmes d’intégration: la faute à la République ?.

Durée: 11 mn

[dewplayer:http://luette.free.fr/spip/IMG/mp3/msintro.mp3]


B/ Halte à pénitence !

Durée: 20 mn

[dewplayer:http://luette.free.fr/spip/IMG/mp3/mspartie1.mp3]


C/ La discrimination positive: quelles conséquences ?

Durée: 18 mn

[dewplayer:http://luette.free.fr/spip/IMG/mp3/mspartie2.mp3]


D/ Identité et insertion.

Durée: 18 mn

[dewplayer:http://luette.free.fr/spip/IMG/mp3/mspartie3.mp3]

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Pierre Cassen: Des assises à Mélenchon en passant par l’Egypte.

Pierre Cassen repond par téléphone à quelques questions sur l’actualité de ce début d’année 2011. Il revient plus particulièrement sur le débat sur l’Islam organisé par l’UMP. Et il en profite pour donner son avis sur les  » révolutions » arabes, la remise en cause du multiculturalisme par Merkel, Cameron et Sarkosy, l’immigration, ainsi que la laïcité selon le petit père sans peuple Jean-Luc Mélenchon.
Continuer la lecture de Pierre Cassen: Des assises à Mélenchon en passant par l’Egypte.

Apéro-républicain Toulouse: Entretien avec Gerard Couvert

Le 4 septembre 2010 devait se tenir à Toulouse, avec l’autorisation de la préfecture, un apéro-républicain.
Sans slogan ni pancartes, les manifestants ont dû faire face à des libertaires islamophiles, venus leur contester le droit légitime à la manifestation et à la liberté d’expression.
Entretien avec l’un des organisateurs de l’apéro-républicain à Toulouse, Gérard Couvert.

Continuer la lecture de Apéro-républicain Toulouse: Entretien avec Gerard Couvert