Archives par mot-clé : Viol

Normandie : un migrant accusé de viol sur une lycéenne est acquitté, il n’avait pas les « codes culturels » pour comprendre qu’il « imposait une relation » 

Encore une fois le silence des féministes est assourdissant. Ce jugement est très dangereux car par excès de relativisme il instaure le différentialisme culturel comme argument en faveur des violeurs. De la Folie….

Un jeune homme jugé par la cour d’assises de la Manche a été acquitté pour le viol d’une lycéenne et condamné pour l’agression sexuelle d’une autre mineure. Le verdict a été rendu mercredi 21 novembre 2018.

(…) L’avocat général avait requis six ans de réclusion criminelle.

Le mis en cause est acquitté du viol mais condamné pour l’agression sexuelle de la première victime à deux ans de prison avec sursis assortis d’une mise à l’épreuve. Il sera inscrit au fichier des délinquants sexuels. Il est donc ressorti libre du palais de justice de Coutances.

L’avocate de la défense a plaidé les difficultés d’interprétation qui, selon elle, sont le fil conducteur de ces affaires. Difficulté d’interprétation de la part de son client qui « n’avait pas les codes culturels » pour prendre conscience qu’il imposait une relation par crainte ou par surprise.

(…) Après l’énoncé du verdict, le président a pris soin de préciser que »la décision de la cour n’est pas une remise en cause de la sincérité » de la plaignante. La cour a estimé que l’accusé n’avait pas conscience d’imposer un rapport sexuel. 

La Manche Libre

Suède : un migrant syrien de 17 ans condamné à 6 mois de détention pour avoir violé une fillette de 12 ans, il « ne savait pas » qu’abuser sexuellement une mineure était illégal

Suède – Un migrant syrien de 17 ans a été reconnu coupable de viol sur une fillette de 12 ans cette semaine, bien qu’il ait affirmé ne pas savoir que le sexe avec un enfant de 12 ans était illégal dans ce pays.

Le jeune homme de 17 ans, identifié comme un demandeur d’asile syrien par le journaliste suédois Joakim Lamotte, a violé deux fois la jeune fille de 12 ans dans la même journée en juin dernier.

Cependant, après avoir été reconnu coupable par le tribunal du Continuer la lecture de Suède : un migrant syrien de 17 ans condamné à 6 mois de détention pour avoir violé une fillette de 12 ans, il « ne savait pas » qu’abuser sexuellement une mineure était illégal

Strasbourg : un demandeur d’asile agresse sexuellement une femme dans le hall de la gare. « J’ai vu les tatouages, ça m’a plu »

Vendredi dernier, un homme s’est assis à côté d’une femme qui patientait dans le hall de la gare de Strasbourg. Il lui a tendu la main en lui adressant des paroles dans une langue qu’elle ne comprenait pas. La jeune femme, qui était occupée à se recoiffer, n’a pas vraiment prêté attention. C’est alors que l’individu lui a touché la poitrine. Puis il a posé ses deux mains sur ses cuisses, n’hésitant pas à les glisser sous sa jupe. La victime lui a tapé sur les mains pour le repousser, sans succès : il a recommencé aussitôt. Elle s’est levée et a menacé de crier. L’auteur des attouchements a été interpellé un peu plus tard alors qu’il se trouvait toujours à la gare.

« J’ai vu les tatouages, ça m’a paru extravagant, ça m’a plu », a indiqué Continuer la lecture de Strasbourg : un demandeur d’asile agresse sexuellement une femme dans le hall de la gare. « J’ai vu les tatouages, ça m’a plu »

Une victime d’un gang de violeurs pakistanais à Rotherham (G-B) témoigne : « Ils me traitaient de pute blanche et me punissaient car je n’étais pas musulmane. C’était du terrorisme, pas de la pédophilie »

« En tant que survivante d’un gang de violeurs pakistanais à Rotherham, je veux que les gens connaissent l’extrémisme religieux qui a inspiré mes agresseurs. »

Ces gangs de violeurs ne sont pas comme des réseaux pédophiles; à la place, ils fonctionnent presque exactement comme des réseaux terroristes, avec à peu près les mêmes stratégies.

Je me considère comme une survivante parce que je suis toujours en vie. Je fais partie de la plus grande enquête d’abus sexuels commis sur des enfants au Royaume-Uni.

Adolescente, j’ai été emmenée dans plusieurs maisons ou Continuer la lecture de Une victime d’un gang de violeurs pakistanais à Rotherham (G-B) témoigne : « Ils me traitaient de pute blanche et me punissaient car je n’étais pas musulmane. C’était du terrorisme, pas de la pédophilie »

Telford:«On s’inquiète plus d’un éventuel racisme de la classe ouvrière que de l’abus sexuel d’enfants»

Grâce au buzz sur le net mené par le site Fdesouche, les médias mainstream commencent à peine à parler des viols de jeunes filles blanches par des musulmans à Telford au royaume-uni


FIGAROVOX/ENTRETIEN.- Pour l’universitaire britannique Joanna Williams, le relatif silence médiatique autour du scandale de Telford (1000 jeunes filles violées en 40 ans par des gangs pakistanais et bangladais) révèle l’hypocrisie du mouvement «me too».

Selon une enquête du «Sunday Mirror», jusqu’à un millier d’enfants, dont les plus jeunes âgés de 11 ans, auraient été victimes d’agressions et de viols, parfois collectifs, depuis les années 1980 à Telford, une ville de 170.000 habitants du centre de l’Angleterre, et la police aurait échoué à démanteler le réseau de pédophiles. Les autorités n’ont pas «tenu de dossiers» sur les agresseurs, membres de communautés asiatiques, par crainte de «racisme».

LE FIGARO.- Selon vous, la manière dont les médias britanniques ont couvert le scandale Telford révèle l’hypocrisie du mouvement «me Too». Que voulez-vous dire par là? Continuer la lecture de Telford:«On s’inquiète plus d’un éventuel racisme de la classe ouvrière que de l’abus sexuel d’enfants»

Abus sexuels : les témoignages qui accablent l’Unef

«Libération» a recueilli les témoignages de seize femmes victimes déclarées de harcèlement, d’agressions sexuelles et de viols de la part de dirigeants de l’organisation étudiante entre 2007 et 2015. Longtemps inaudibles, ou silencieuses, ces anciennes militantes racontent des années de sexisme du syndicat et son apparent laisser-faire face aux violences sexuelles.

article de Libération

Nouvelle plainte pour viol contre Tariq Ramadan : une violence à l’état pur

En portant plainte contre Tariq Ramadan le 20 octobre dernier, Henda Ayari avait appelé les « autres femmes victimes » à prendre la parole en public et à dénoncer les violences sexuelles dont se serait rendu coupable le prédicateur musulman. Il semble que la militante féministe et laïque ait été entendue : Le Monde et Le Parisien révèlent qu’une nouvelle plainte pour viol a été déposée au parquet de Paris, le vendredi 27 octobre. La victime présumée est une femme française de 45 ans qui souhaite conserver l’anonymat dans les médias. Les faits remonteraient à 2009, et se seraient produits dans un hôtel de Lyon, où Tariq Ramadan donnait une conférence.

Le témoignage fourni au procureur, dont nos confrères du Monde et du Parisien ont pris connaissance, est glaçant. Voici son contenu : après avoir pris rendez-vous au bar de l’hôtel, Tariq Ramadan propose à la future plaignante, convertie à l’islam et qui entretenait une correspondance avec l’universitaire, de poursuivre leur conversation dans sa chambre. « Nous ne pouvons pas rester là, tout le monde nous regarde« , s’explique Tariq Ramadan. L’agression aurait débuté dans la chambre de l’islamologue, qui donne un violent coup de pied à la jeune femme, munie de béquilles. « Toi tu m’as fait attendre, tu vas prendre cher !« , lui aurait hurlé Tariq Ramadan.

« Fellation et sodomie imposées de force »

La suite est tout simplement terrifiante : Le Monde parle de « gifles au visage, aux bras, aux seins« , de « coups de poing dans le ventre« , de « fellation et sodomie imposées de force, nouveaux coups, nouveau Continuer la lecture de Nouvelle plainte pour viol contre Tariq Ramadan : une violence à l’état pur

Quand Jean-Marc Borello, Mr social de Macron, défendait le pédophile Robert Mégel

Première diffusion le 17 mars 2017

Mégel était un haut fonctionnaire du ministère de la justice, détaché de la Protection judiciaire de la Jeunesse. Payé grassement par les contribuables, donc, pour gérer le centre les Tournelles.
Mergel a été reconnu par la justice coupable de viol sur mineur. À l’époque il a été défendu par une petite bourgeoisie parisienne composée de journalistes, de chercheur, de gérant de boîte, de Haut fonctionnaire… Au nombre des défenseurs qui se sont mobilisés pour Mégel, il y avait aussi Jean-Marc Borello, ancien administrateur des Tournelles devenu délégué général du groupe SOS Drogue International, qui a dit à l’audience que les faits reprochés étaient « matériellement impossibles », que toutes ces accusations n’étaient qu’un complot qui avait « développé un insupportable climat d’homophobie »…

Borello est aussi un ancien éducateur de jeunes délinquants, qui a eu de belles promotions puisqu’il a été conseiller ministériel puis gérant des grosses boîtes de nuit parisiennes Le Palace et Regine’s, mais aussi du resto Ledoyen où Mégel emmenait ses proies. Il a ensuite était condamné pour trafic de stupéfiant.

Pour en savoir plus sur Mégel et Jean-Marc Borello

À lire aussi: Le directeur des Tournelles défendu par ses amis

ou Le procès Megel ou l’anti-Outreau, ou encore cet article de Libération
Défilé chic pour défendre l’ex-éducateur des Tournelles.

C’est un véritable clan des partisans qui défile à la barre de la cour d’assises d’appel de Paris, depuis deux semaines, pour défendre Robert Mégel. Ce dernier était le patron des Tournelles, centre pour mineurs difficiles de Seine-et-Marne, où il prônait la rééducation par «le beau et le merveilleux» avant d’être condamné à onze ans de prison, en 2004, pour viols et attouchements sur mineurs. Anciens administrateurs, psychiatre, cadres, éducateurs ou pensionnaires, ils assurent que l’homme dans le box est innocent. Et que Jérôme, le brun jeune homme assis sur le banc des parties civiles, n’est qu’un menteur. Continuer la lecture de Quand Jean-Marc Borello, Mr social de Macron, défendait le pédophile Robert Mégel