Archives par mot-clé : visas

Donald Trump restreint un peu plus l’accès aux visas

Le président américain a signé un décret, mardi, qui prévoit une restriction des visas délivrés aux travailleurs étrangers voulant s’installer temporairement aux Etats-Unis.

Donald Trump a fait un pas de plus pour donner vie à son slogan «America first» (les Etats-Unis d’abord). Mardi, il a signé un décret pour limiter le nombre de visas délivrés aux travailleurs étrangers. Le président vise surtout les visas H1-B destinés aux «travailleurs avec un emploi spécialisé», tel que le précise le site du gouvernement. Selon Trump, beaucoup d’entreprises profitent de ce Continuer la lecture de Donald Trump restreint un peu plus l’accès aux visas

La France accorde 9 visas sur 10 aux Tunisiens

Chaque année les autorités françaises répondent favorablement à 90% des demandes de visa de Tunisiens. C’est ce qu’a révélé mercredi François Gouyette, l’ambassadeur français en Tunisie, ajoutant que les services de son ambassade reçoivent chaque année 100 mille demandes de visas en provenance de Tunisie, et que 40% de celles-ci concernent des demandes de visa de longue durée dont la durée varie de 1 à 4 ans.

Source

La France va faciliter l’obtention des visas pour les diplômés marocains

Les diplômés français de souche, qui n’ont pas la chance d’avoir des origines suffisamment exotiques pour prétendre à la discrimination positive, devront partir de France… l’UMPS leur préfère des marocains, algériens, Turcs….

——-

Les Marocains titulaires d’un diplôme français ou d’un diplôme d’une école supérieure française basée au Maroc pourront désormais avoir facilement un visa d’une durée d’un an minimum, pour aller en France.

Annoncée le 30 janvier 2014 par l’ambassadeur de France au Maroc, cette mesure est une réponse à la demande soumise en 2013 par le Comité de suivi du Club France Maroc.

Telquel

Algériens : La France va simplifier la délivrance des visas de circulation

La France a annoncé, ce lundi 25 mars, qu’elle va «simplifier» la délivrance des visas de circulation, valables entre six mois et cinq ans.

Dans le même esprit, un débat sans vote aura lieu en avril prochain au Parlement sur l’immigration professionnelle et l’accueil des étudiants.

Les ministres français de l’Intérieur et des Affaires étrangères «ont donné instruction au réseau diplomatique et consulaire d’améliorer, partout où cela est possible, le taux de délivrance des visas de court séjour, dit ‘de circulation’, ainsi que leur durée de validité», selon un communiqué conjoint.

Les visas de circulation permettent à leurs bénéficiaires de séjourner en France et dans l’espace Schengen 90 jours par période de six mois, sans avoir à demander un nouveau visa à chaque déplacement, a précisé le communiqué.

Les nouvelles mesures ciblent «les hommes d’affaires, les universitaires, les scientifiques, les artistes ou les touristes ayant la France comme destination privilégiée», selon le communiqué. Il s’agit de simplifier les procédures pour ceux qui «veulent créer des emplois, développer des échanges, participer à l’effort de recherche ou de création artistique», selon un engagement de campagne de François Hollande. En 2011, la France a délivré 1.947.251 visas de court séjour, dont 1.879.386 ordinaires et 67.865 officiels, selon les derniers chiffres officiels. Les ressortissants d’Algérie (137.051 visas) sont parmi les principaux bénéficiaires, après la Russie (302. 047), la Chine (217.070) et le Maroc (157.750).

Le précédent gouvernement de droite, avait, à l’inverse, envisagé de durcir la délivrance de ces visas de court séjour, considérés comme «un passeport pour la clandestinité».

TSA

Najate Haïe (Front de gauche) veut la suppression des visas pour les Algériens

Après le discours à Alger, ce jeudi, du président de la République François Hollande, Najate Haïe, porte-parole de Solidarités 21 et membre du Front de gauche, déclare dans un communiqué de presse:

« Je tiens à saluer le discours d’Alger de François Hollande. Enfin ! Un Président français reconnaît aux yeux du monde la responsabilité de la France dans le fait colonial et ses horreurs. (…) Je souhaite donc que la majorité de gauche au Parlement abroge la loi mémorielle scélérate votée par la droite qui voyait quelques mérites dans la colonisation. Non pour la remplacer par une autre, nous n’en avons nul besoin, mais pour faire disparaître cette tâche négationniste des lois de la République. Un premier pas décisif a été accompli pour que la collaboration des peuples et des gouvernements des deux rives de la Méditerranée s’engage dans une voie nouvelle et prometteuse pour tous. Elle passera à mes yeux, mais chaque chose en son temps, par la suppression réciproque des visas pour se rendre dans l’un ou l’autre pays.»

Suite et source : Bien Public

« Les algériens veulent des visas, toujours des visas » (RMC)

Reportage de RMC sur la visite de François Hollande en algérie.

« François Hollande veut relancer la relation franco-algérienne, la normaliser, faire des affaires avec les algériens. Il considère que ce sera un grand succès de son quinquennat, que compte tenu du nombre de Français d’origine algérienne qui vivent en France, ça pourrait tout simplement l’aider à être réélu en 2017. »

Visas : Un ministre français, Kader Arif, demande plus de facilités pour les Algériens

Le Toulousain Kader Arif œuvre pour le grand remplacement… qu’il ne se fasse pas de soucis, Manuel Valls devrait arranger ça.

– – – – – – – – – – – – – –

À trois jours du déplacement de François Hollande en Algérie, Kader Arif, ministre délégué aux Anciens combattants, fils de harki, a plaidé en faveur de facilitations dans la délivrance de visas aux Algériens.

«Je crois que la France aurait à se grandir que de faciliter les échanges et en particulier les visas», a‑t‑il déclaré, ce dimanche 16 décembre, sur la radio Europe 1. «Je pense qu’il faut faciliter les échanges, pas avoir de peurs», a‑t‑il dit en évoquant la tradition de la France «terre d’accueil», selon des propos rapportés par le site internet de la chaîne France 3.

«Et la force du symbole dans des pays comme (ceux) du Maghreb est importante, et le déplacement fait partie de ce symbole‑là; quand on accueille, on est encore mieux accueilli», a‑t‑il dit. «Ce n’est pas juste un coup que ce déplacement (de François Hollande) en Algérie, c’est le début d’un travail qui va être inscrit dans la profondeur», a ajouté le ministre français.

Tout sur l’Algérie

200 000 visas schengen au profit des Algériens en 2012

Dans un entretien accordé au journal online TSA, l’ambassadeur de France en Algérie M. André Parrant souligne la volonté des deux parties de bâtir un avenir partagé. Parmi les nombreux sujets abordés par l’ambassadeur français, on souligne notamment la visite du président français à Alger en décembre prochain, la circulation des personnes, les relations économiques et le dossier malien.

(…)

Évoquant le sujet qui fait toujours débat des visas et de la circulation des personnes, M. Parrant estime qu’il y a en Algérie une forte demande de visas, ce qui montre l’intérêt que portent les Algériens à la France. Le nombre de visas délivrés est hausse. Selon l’ambassadeur, ce nombre devrait atteindre les 200 000 d’ici la fin de l’année, et il souligne que ce chiffre est en nette progression par rapport aux deux dernières années (2010-2011). Les consulats généraux de France en Algérie ont délivré entre 138 000 et 165 000 visas entre 2010 et 2011, explique l’ambassadeur français, affirmant que plus de 80% des demandes connaissent une issue favorable. «Nous continuerons à œuvrer dans ce sens» dit-il à ce sujet.  Il a précisé que la circulation entre la France et l’Algérie doit être facilitée dans les deux sens.

(…)

Algérie-Focus

200 000 visas au profit des Algériens en 2012

Interview de l’ambassadeur de France en Algérie André Parant

Les visas et la circulation des personnes demeurent un sujet de tensions récurrent entre les deux pays. Le changement de la majorité en France n’a pas eu d’impact sur la politique migratoire et la question de la délivrance des visas par la France…

Je n’ai pas été témoin, pour ma part, de ʺtensionsʺ entre la France et l’Algérie sur ce sujet. Il est vrai qu’il y a ici une très forte demande de visas et que cette demande va croissant, ce qui montre avant tout l’intérêt que portent les Algériens à la France et l’excellence de nos relations.

Nous y apportons une réponse tout aussi forte, puisque le nombre de visas délivrés par nos consulats généraux en Algérie est passé de 138 000 à 165 000 entre 2010 et 2011, et devrait atteindre 200 000 en 2012. Je rappelle par ailleurs que plus de 80 % des demandes de visas connaissent une issue favorable.

C’est dire que des progrès notables ont été réalisés. Nous continuerons à œuvrer dans ce sens.
TSA

Impôts des français à la hausse, tarif des titres de séjour pour les étrangers à la baisse

Les députés ont adopté lundi un amendement visant à diminuer le coût du droit de visa pour les étrangers demandant un titre de séjour en France. Une évolution dénoncée mardi par Jean-François Copé (UMP) et Marine Le Pen (FN).

(…)Alors que le projet de loi de finances pour 2013 est en cours d’examen à l’Assemblée nationale, les députés ont adopté lundi un amendement socialiste visant à diminuer de 110 à 50 euros la part du droit de visa à la charge du requérant lors d’une demande de titre de séjour. Par ailleurs, en cas de « demande de renouvellement tardive », le tarif passerait de 340 euros – jugé « trop élevé » – à 180 euros.

Le tarif actuel de 110 euros pouvait être « considéré comme une entrave » à la demande de titre de séjour, estiment les signataires de l’amendement. « Il faut de la fermeté, mais aussi de la dignité », a justifié le socialiste Laurent Grandguillaume (Côte-d’Or). Le gouvernement – par la voix du ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, et le rapporteur général du Budget, Christian Eckert – s’est dit favorable à cet amendement.

« C’est surréaliste », juge Copé

Mais Jean-François Copé est monté au créneau pour dénoncer cette évolution. « C’est surréaliste. Nous vivons depuis cinq mois la caricature de tout ce que nous ne voulions pas voir », a réagi mardi le secrétaire général de l’UMP sur Europe 1.

« François Hollande décide d’augmenter de 33 milliards d’euros les impôts des Français et il accepte dans le même temps que soit adopté un amendement qui diminue de plus de moitié le droit de visa pour les titres de séjour des étrangers qui viennent en France« , a-t-il raillé Seine-et-Marne, tout en rappelant que l’actuel gouvernement avait déjà supprimé il y a quelques semaines la franchise médicale de 30 euros imposée aux étrangers sans papiers bénéficiaires de l’Aide médicale d’Etat (AME).

La baisse de ce tarif a également été dénoncée par Marine Le Pen mardi.

« La gauche anti-sociale frappe aveuglément les classes moyennes et populaires », mais « a la main beaucoup moins lourde avec les étrangers, épargnés par ce matraquage fiscal », estime la présidente du Front national.

Lire article du JDD

Visas : François Hollande souhaite simplifier les procédures administratives pour les étudiants et les artistes sénégalais.

Voir aussi : La France veut faciliter l’obtention de visas pour les Marocains

Le président de la République française François Holllande, en visite d’amitié au Sénégal, a fait part, vendredi à Dakar, de son souhait de simplifier les procédures d’obtention de visas pour les étudiants et les hommes de culture voulant se rendre en France.

‘’J’entends mettre fin à ce paradoxe absurde qui fait que dans un passé récent, la France ferme la porte à ceux-là qui veulent y entrer’’, a déclaré François Hollande, dans un discours prononcé à l’Assemblée nationale sénégalaise.

‘’Je souhaite donc que les procédures administratives soient simplifiées pour les étudiants dès lors qu’ils sont eux-mêmes motivés, talentueux et capables de subvenir à une grande part de leurs besoins’’, a-t-il dit.
Source : Dakaractu

 

Maroc-France : le taux de refus de visas pour les marocains “parmi les plus bas au monde”

(…) “Les services consulaires français au Maroc délivrent près de 160.000 visas par an. Le taux de refus y est parmi les plus bas au monde dans notre réseau consulaire (7% en moyenne)”, a affirmé Mme. Conway dans un entretien publié vendredi dans la presse.

Elle a souligné que dans plus de 40% des cas, des visas dits “de circulation” permettant de se rendre en France plusieurs fois sont délivrés au moment où les services consulaires le juge possible.

Elle s’est félicitée, par ailleurs, du nombre des étudiants marocains qui forment la plus grande communauté d’étudiants étrangers en France, faisant savoir que près de 5.000 à 6.000 étudiants marocains sur un total de 60.000 étudiants arrivent chaque année en France, “ce qui montre que la France est largement ouverte”. (…)

Elle a, en outre, relevé que l’aide annuelle moyenne de l’Etat français est de 2.235 euros/élève hors bourses toutes nationalités confondues , tout en garantissant la persistance de cette contribution dans les prochaines années.

Source : Défrancisation via Algérie1.com

La France veut faciliter l’obtention de visas pour les Marocains

Les procédures d’obtention de visa pour la France seront simplifiées pour les Marocains, a affirmé jeudi à Rabat le ministre français de l’Intérieur Manuel Valls.

La France étudie la possibilité de faciliter l’octroi de visa aux Marocains, principalement pour les visas Schengen, a expliqué Manuel Valls lors d’une conférence de presse à Rabat, en présence de son homologue marocain Mohand Laenser.

« On peut améliorer les choses en facilitant en termes administratifs, la circulation de personnes, et la réduction par exemple du nombre des documents exigés et en simplifiant les documents requis » pour avoir un visa.

« Les catégories de personnes pouvant bénéficier de visas à entrées multiples de circulation » en France, pourraient aussi être étendues d’après Manuel Valls.

Les questions sécuritaires, l’immigration et la lutte contre le trafic de drogue, étaient au cœur de la visite du ministre français de l’Intérieur, qui a choisi le Maroc pour son premier déplacement hors Union Européenne.

Source

Immigration : L’ambassadeur de France à Alger estime à 200 000 le nombre de visas pour 2012

Le nombre de visas accordés aux Algériens pour se rendre dans l’Hexagone a doublé en cinq ans, selon l’ambassadeur de France à Alger, André Parant.

Le nombre de visas délivrés par nos consulats généraux en Algérie, qui était d’environ 100.000 en 2007, devrait atteindre 200.000 en 2012 a déclaré André Parant lors d’un discours prononcé dans la soirée d’avant-hier, à l’occasion de la fête de son pays coïncidant avec le 14 Juillet.
C’est ainsi que l’ambassadeur français a voulu souligner la densité exceptionnelle des rapports humains entre les deux pays. Il argumente ses propos par des chiffres incontestables soulignant cette proximité.
Aussi, a-t-il rappelé que près d’un million d’Algériens résident en France où ils participent activement à la vie économique et sociale. De même qu’un nombre bien plus important de Français ont des racines en Algérie. Et que plus de 150 vols relient chaque semaine l’Algérie et la France. Des chiffres éloquents qui marquent une coopération étroite entre les deux pays en dépit du froid qui a marqué les relations politiques depuis ces dernières années. Pour le diplomate français, il serait absurde de ne pas tirer parti des atouts «que nous ont légués près de deux siècles d’histoire partagée, si mouvementée et douloureuse qu’elle ait été. Enfin, parce que nos destins sont liés, et que c’est donc ensemble que nous devons bâtir notre avenir».

Selon, l’ambassadeur, l’Algérie représente pour le ministère des Affaires étrangères français, le premier ou le second pays d’affectation de ses crédits de coopération, avec un accent particulier mis sur l’enseignement supérieur et la recherche et sur la modernisation de l’administration.

«On dénombre plus de 600 conventions de partenariat entre universités françaises et algériennes. Plus de 1500 enseignants-chercheurs algériens bénéficient chaque année de bourses de stage ou d’études en France; plus de 22.000 étudiants algériens -5000 de plus chaque année- étudient dans nos universités.» A ceux-là, il faut ajouter les plusieurs centaines de chercheurs qui effectuent un séjour de longue durée dans nos centres de recherche.C’est dire que la formation des ressources humaines constitue un enjeu majeur et au profit de laquelle l’Algérie consent elle-même un effort considérable. A cette proximité de formation, il y a l’aspect économique qui est tout aussi intense. «La France demeure le premier fournisseur de l’Algérie, et son troisième partenaire commercial. Surtout, les quelque 450 entreprises françaises présentes en Algérie, sont, hors hydrocarbures, les premiers investisseurs étrangers dans le pays et contribuent, par la création d’emplois, par la formation professionnelle et par le transfert de technologies, à son développement», a affirmé André Parant. Cela, même si les entreprises françaises demeurent toujours frileuses en termes d’investissements consentis dans un pays qui n’est autre que le troisième partenaire commercial de la France à travers le monde.

Sur ce plan, des efforts colossaux restent à faire pour sortir de cette vision mercantiliste selon laquelle l’Algérie est un grand souk où l’on écoule la marchandise.

Abordant l’aspect symbolique de cette fête, l’ambassadeur a relevé qu’elle intervient à la faveur d’élections présidentielle et législatives où la France s’est dotée d’un nouveau président de la République et d’un nouveau gouvernement. Cette fête coïncide également avec la célébration du Cinquantenaire de l’Indépendance.

Pour M.Parant, le Cinquantenaire «est l’occasion pour les Français, de saluer l’oeuvre considérable accomplie par l’Algérie au cours des dernières décennies, dans de nombreux domaines», «je le dis très sincèrement à nos amis Algériens: nous savons par quelles épreuves vous êtes passés; nous admirons le courage et la détermination dont vous avez fait preuve dans l’adversité (…)»

. Au sujet des relations politiques, l’ambassadeur français a fait savoir que son pays a entamé une nouvelle démarche avec les nouvelles autorités de son pays. «Le moment paraît donc propice pour porter un regard attentif sur notre relation, évaluer le chemin parcouru et tracer ensemble des perspectives concernant son avenir», a-t-il dit dans son discours. «Si vous permettez au nouveau venu que je suis en Algérie de formuler un jugement sur l’état de notre relation, je dirais qu’elle est bonne, mais qu’elle peut encore être substantiellement renforcée. Oui, n’en déplaise aux esprits chagrins, notre relation est bonne». M.Parant a, par ailleurs, confirmé la visite que le président François Hollande devrait effectuer en Algérie avant la fin de cette année à l’invitation du président Abdelaziz Bouteflika. Enfin, il n’a pas manqué d’adresser «un salut respectueux aux anciens combattants algériens de l’armée française, dont la présence ici (à la fête du 14 juillet, Ndlr) ce soir symbolise à elle seule toute la richesse et la singularité de la relation qui unit nos deux pays».

L’expression-Le Quotidien dz.com