Archives par mot-clé : yvan Rioufol

Ivan Rioufol sur le concert de Médine au Bataclan : «Il faut être aveugle pour ne pas voir l’ignominie qu’il y a à vouloir faire chanter dans ce lieu presque sacré quelqu’un qui se réclame du Jihad.»

J.C Dassier : « Les Français de souche existent, ils manquent d’un porte parole pour dialoguer avec les autres communautés »

RTL : « Sur internet, français de souche, c’est une marque, le site des identitaires, le trés important portail de la fachosphère »

Rioufol : «le programme du FN est pratiquement copié collé de celui du RPR des années 80» (France 3)

France 3 – Grand Soir 3 – 25/03/2014

Le stalino-libéral Joffrin-Mouchard ressort ce que disait dernièrement Rama Yade,  » ce n’est pas parce que l’on est légal, que l’on est républicain ». Il serait temps que l’on trouve un moyen scientifique pour mesurer la bêtise, on pourrait enfin classé de facçon irréfutable ce genre de guignol dans la catégorie des crétins irrécupérables.

Rioufol, qui a un peu plus de culture politique que l’ancien directeur de libé et du Nouvel Obs, lui fait remarquer que le FN présente un programme sensiblement identique à celui du RPR. Une analyse que nous vous avons déjà proposé avec ces articles :

Quand la droite parlait comme le FN ! (vidéo)(Rediff)

Quand la droite était (très) à droite… et n’avait rien à envier au FN ! (Redif)

En ce qui concerne le droit du sol,  Joffrin se fait également sévèrement baffer. En revanche sur l’Europe Rioufol semble laisser passer une idiotie de l’imbuvable tête à claque. En effet, si le RPR de Chirac et Séguin n’ont jamais voulu sortir de l’Europe (on en était pas à la folie que nous connaissons aujourd’hui), ils constituaient ensemble l’une des plus grosse force anti-europe. C’est même Séguin qui mena la campagne contre Maastricht. Ce n’est qu’au milieu des années 90 que Chirac changea son fusil d’épaule, se séparant ainsi de Séguin, Pasqua et De villiers qui eux restèrent de fervent euro-sceptiques.

Joffrin a tout faux et fait dans l’anachronisme. Joffrin est un baltringue.

Ivan Rioufol répond à l’éditorial du «commissaire» Laurent Joffrin

CONTROVERSE – Dans son éditorial du Nouvel Observateur, Laurent Joffrin s’en prend violemment à Eric Zemmour, Elisabeth Lévy et Ivan Rioufol qu’il accuse de derive «xénophobe, antieuropéenne et nationaliste». Pour l’éditorialiste du Figaro, son confrère est intellectuellement malhonnête.

954239-1127129

Dans son éditorial du Nouvel Observateur, intitulé «Je suis épouvanté», Laurent Joffrin vous accuse, ainsi qu’Elisabeth Lévy et Eric Zemmour, d’être à l’origine d’une «dérive idéologique inédite depuis la guerre» et dénonce «le retour d’une conception ethnique de la nation qu’il faudrait préserver de la corruption étrangère, musulmane ou juive». Que vous inspire cet article?

Ivan Rioufol: Je suis épouvanté à mon tour par la haine, la violence et la grande stupidité de l’argumentaire de Laurent Joffrin qui, parodiant Léon Blum, en appelle à sa prétendue lucidité pour nous désigner au peloton d’exécution. En France, les fascistes se nomment désormais Elisabeth Lévy, Eric Zemmour et Ivan Rioufol. Or, nous sommes tous trois des démocrates qui nous battons pour que la France préserve ses acquis de civilisation, de culture et de républicanisme. Cela illustre bien la maxime de Nicolas de Chamfort : «En France, on laisse en repos ceux qui mettent le feu, et on persécute ceux qui sonnent le tocsin.»

Laurent Joffrin vous reproche plus précisément de reprendre à votre compte l’idée du «grand remplacement» de l’écrivain controversé Renaud Camus. Partagez-vous réellement les thèses de celui-ci?

J’ai beaucoup d’admiration pour l’écrivain Renaud Camus et pour son courage. Mais il vient ici comme un cheveu sur la soupe. Depuis qu’il est au Nouvel Observateur, le commissaire Joffrin s’est fait une spécialité de dénoncer les journalistes déviants. Au-delà de ses convictions, on peut se demander s’il n’a pas un problème à régler avec sa propre histoire sachant les relations de son père avec Jean-Marie Le Pen et ses propres liens avec lui lorsqu’il était jeune homme. Joffrin est intellectuellement malhonnête. Il me reproche non pas une opinion, mais une arrière-pensée. Il s’indigne du fait que, dans un récent bloc-notes, j’ai qualifié la commission européenne de «remplaciste». De ce terme, il Continuer la lecture de Ivan Rioufol répond à l’éditorial du «commissaire» Laurent Joffrin

Taubira instrumentalise le racisme (vidéo d’y.Rioufol)

Christiane Taubira veut donc « livrer bataille » contre le racisme, en réponse à l’indéfendable provocation de Minute. Les socialistes envisagent une grande « marche des républicains », début décembre. Mais cette instrumentalisation du racisme est une bassesses politique. Ce n’est pas lui qui menace la France. C’est notamment l’incapacité de la gauche à admettre les critiques. La bataille personnelle que veut mener Taubira l’abaisse au niveau le plus médiocre de ses détracteurs.

Syrie : Hollande ridiculisé par Obama

Yvan Rioufol

En voulant « punir » Bachar el-Assad, François Hollande entendait aussi corriger l’image d’une France en déclin, en montrant sa puissance et sa détermination. Mais il est risqué de vouloir mener une guerre pour des seuls motifs de politique intérieure et de prétendre être ce que l’on n’est pas. Aujourd’hui, le chef de l’Etat se retrouve seul et impuissant à agir, après la défection de la Grande-Bretagne et l’attentisme des Etats-Unis, qui ont remis à plus tard d’éventuelles frappes contre des sites syriens. La France se révèle incapable d’être à la hauteur de ses ambitions militaires et de ses rodomontades.

Hollande s’est laissé ridiculiser par Barack Obama, qui lui-même a confirmé l’indécision de son tempérament. Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères, a pour sa part démontré l’insuffisance de sa suffisance, lui qui traitait Nicolas Sarkozy de « caniche » de George Bush. Dans cette affaire syrienne, la diplomatie française a été le toutou aboyant d’Obama, toutou qui risque de retourner à la niche.

Rien n’est solide dans la posture martiale de Hollande, à commencer par sa certitude de la responsabilité d’Assad dans la décision d’utiliser des gaz mortels, le 21 août. Comme l’a rappelé Valéry Giscard d’Estaing, ce lundi matin sur Europe 1, on se demande quel intérêt Assad aurait eu à ordonner ce type de bombardements dont les Etats-Unis avaient fait une  ligne rouge . Identifier les coupables est un préalable Continuer la lecture de Syrie : Hollande ridiculisé par Obama

Syrie : ces chrétiens que les alliés islamistes de l’état socialiste massacrent. (vidéo Rioufol)

Laurent Fabius fait tout son possible pour aider les islamo-rebelles syriens comme l’avait fait avant lui Juppé avec les islamo-rebelles de Libye. L’Amérique a choisi de remplacer Bachar El Assad par un pouvoir plus conciliant. La France fait le sale boulot…. Qu’il semble loin le temps où l’on refusait de se soumettre à l’Oncle Sam !
eglisesyrie
Depuis presque deux ans les islamo-rebelles syriens exterminent les chrétiens dans l’indifférence générale. Au début du mois de juin ce sont les habitants du villages al-Duvair qui ont été massacré. Aujourd’hui on apprend l’assassinat du père François Mourad, un vieil ermite franciscain tué par des islamistes dans l’enceinte de son couvent. Sur l’observatoire de l’Islamisation Joachim Véolias recense l’ensemble des crimes commis. Les informations sont là, mais nos belles âmes droit-de-l’hommistes restent toujours aussi silencieuses devant ce qui ressemble de plus en plus à une épuration ethnique. Nous sommes prévenus: si les islamo-rebelles arrivent au pouvoir en Syrie avec l’appui de la France, les chrétiens seront purement et simplement rayés de la carte. Le chef rebelle Ahmad Issa des brigades Suqur Al-Sham (1) (membre reconnu de l’Armée Libre) a d’ailleurs déclaré le 12 juin sur al-Jazeera : L’islam doit être la seule source d’autorité en Syrie. Nous ne pourrons pas dire que nous ne savions pas.

Or les socialistes regardent ailleurs. Le sort des chrétiens syriens, ils s’en tapent. Ils reproduisent ce qu’ils ont fait avec l’UCK au Kosovo, et se conduisent comme des collabos. Oui, en Syrie, Hollande et sa clique sont les complices des crimes de guerre islamistes… Il faudrait d’ailleurs s’interroger sur cette propension qu’ont les socialistes à la collaboration… est-ce une résurgence de leur passé vichyste….?

Soulignons pour finir que seul le FN est aujourd’hui contre le soutien de la France aux islamo-rebelles. Le Front de gauche est aux abonnés absents. Et l’UMP approuve toute les compromission du PS… on vit dans une drôle d’époque…

(1) La brigade Suqur Al-Sham (photo) fait partie des unités composant l’ « Armée Libre » rémunérées par le Conseil Militaire Révolutionnaire financé par le Qatar, la Turquie et le Conseil Mondial des Oulémas proche de l’UOIF en France.