Corbeil : les gendarmes se font tirer dessus, faute de véhicule, la police ne peut les secourir.

Il faudrait dire à Manuel Valls qu’il fasse arrêter préventivement les militants du « Printemps français » et du FN qui sèment la terreur dans les « quartiers sensibles ».

———————————-

Ils ont essuyé cinq tirs de carabine à plomb. Les policiers municipaux de Corbeil, en patrouille dans le quartier des Tarterêts, vendredi vers 9h30, ont été la cible de tireurs vraisemblablement embusqués dans les étages des immeubles voisins.

2301251205_1

Les agents arrivaient sur ce secteur pour permettre l’enlèvement de deux véhicules mal stationnés sur la chaussée qui empêchaient le passage d’un camion.

 Trois fonctionnaires étaient à pied au moment des premiers tirs. Ils se sont rapidement réfugiés dans la voiture conduite par un quatrième agent.

L’un des policiers a néanmoins été très légèrement touché à l’aine par l’un des projectiles de plomb. Son uniforme a été percé, mais la bille a dévié et n’a pas pénétré la chair. En revanche, la voiture a été criblée de billes de plomb.

Selon le syndicat de policiers SNPM-FO, les fonctionnaires ont, au moment des faits, demandé des renforts, sollicitant leurs collègues de la police nationale. Celle-ci ne s’est pas déplacée, arguant du fait qu’«il n’y avait pas de véhicule disponible», assure le syndicat dans un courrier transmis à l’AFP.