Crise au Venezuela: Air France suspend ses vols du 30 juillet au 1er août inclus

Le Venezuela s’enfonce un peu plus dans le chaos. Air France a annoncé samedi suspendre ses vols à destination de Caracas du 30 juillet au 1er août inclus, à l’approche de l’élection dimanche d’une Assemblée constituante controversée dans un climat de violences meurtrières et de vive inquiétude internationale.

«En raison de la situation au Venezuela, Air France est amenée à suspendre ses vols à destination de Caracas du dimanche 30 juillet 2017 au mardi 1er août inclus», a précisé la compagnie dans un court communiqué transmis à l’AFP. Un vol au départ de Paris Charles de Gaulle à destination de Caracas prévu samedi à 10H15 est toutefois maintenu, a précisé un porte-parole d’Air France.

«Des mesures commerciales exceptionnelles sont proposées à nos clients voyageant de et vers Caracas dans les prochains jours. La compagnie suit la situation en temps réel et informera ses clients de toute évolution de son programme de vols. Air France rappelle que la sécurité de ses clients et de ses équipages est sa priorité», est-il ajouté dans le communiqué.

L’opposition appelle à manifester dimanche

L’opposition vénézuélienne a appelé vendredi ses partisans à descendre dans la rue dimanche lors du vote pour l’élection des délégués à l’Assemblée constituante voulue par le président socialiste Nicolas Maduro qu’elle rejette.«Que le peuple qui veut la démocratie sorte dimanche dans toutes les principales artères du pays», a déclaré Henrique Capriles, un des principaux dirigeants de l’opposition lors d’une conférence de presse de la Table pour l’unité démocratique (MUD), la coalition d’opposition au pouvoir en place.

Plus divisés que jamais, les Vénézuéliens sont appelés dimanche aux urnes pour élire une Assemblée constituante contestée voulue par le président socialiste Nicolas Maduro. Si elle est élue, cette Assemblée aura pour mission de réécrire la Constitution. Le scrutin risque toutefois de se dérouler dans un climat de tension extrême. En effet, depuis le début des manifestations antigouvernementales en avril, 113 personnes ont été tuées.