Dassault visé par une plainte pour association de malfaiteurs

Le sénateur UMP et ancien maire de Corbeil-Essonnes, Serge Dassault, est accusé par un homme d’avoir pris part à un stratagème visant à l’arrêter. Cet homme est également victime d’une tentative d’assassinat dans l’affaire de l’achat de votes à Corbeil-Essonnes. L’actuel maire de Corbeil-Essonnes, Jean-Pierre Bechter, le responsable du service des sports de la ville et un diplomate marocain sont également visés par cette plainte. Serge Dassault dénonce « une instrumentalisation judiciaire » et dépose plainte.

Serge Dassault est visé par une plainte pour association de malfaiteurs. Elle a été déposée vendredi par un homme victime d’une tentative d’assassinat sur fond d’achats de votes à Corbeil-Essonnes.

Fatah Hou reproche à Serge Dassault, sénateur UMP et ancien maire de Corbeil-Essonnes, d’avoir pris part à un stratagème en vue de son arrestation et de celle de deux autres hommes au Maroc. Objectif : les éloigner de l’Essonne. Serge Dassault n’est pas le seul mis en cause par Fatah Hou. Jean-Pierre Bechter, l’actuel maire de Corbeil-Essonnes, le responsable du service sport de la ville et un diplomate marocain sont également visés par cette plainte.

Cette procédure s’inscrit dans le dossier complexe d’achats présumés de votes dans les quartiers sensibles de Corbeil-Essonnes. Serge Dassault y était maire jusqu’en 2009, et le Sénat doit se prononcer mercredi sur une demande de levée d’immunité parlementaire de l’industriel.

Suite sur France Info

Voir notre article : Mélenchon complice de Serge Dassault


Serge Dassault très heureux de l’action menée… par rikiai