Décivilisation: Des emojis plutôt que des sculptures pour décorer les façades

Je crois que le vote ne suffira pas. Nous allons devoir passer à des méthodes un peu plus musclées…


Plutôt qu’utiliser ce qu’il qualifie de symboles du passé, un architecte hollandais a choisi d’orner la façade d’un de ses immeubles de 22 emojis, les célèbres icônes des messages électroniques. Convaincu ?

Les façades ornées de frises florales, comme à l’époque Art Nouveau, géométriques tendances Art Déco, ou plus historiques avec de véritables sculptures, les mascarons ornant bien des belles demeures anciennes… Tout cela serait dépassé, à en croire Changiz Tehrani, du cabinet d’architectes néerlandais Attika Architekten. «L’architecture classique utilisait des têtes de roi ou d’autres visages pour les installer sur les façades, explique-t-il au magazine The Verge. Alors, nous nous sommes demandé ce que nous pourrions utiliser comme ornement qui permettrait à ceux qui regardent un bâtiment de se dire dans 10 ou 20 ans: «Bien sûr, ça date de ces années-là!»
»

Et la réponse s’est imposée comme une évidence: des emojis, ces émoticônes en bon français, qui ponctuent la plupart des conversations électroniques. Au total, 22 petits visages ont été moulés dans du béton blanc pour enjoliver (ou tenter de le faire) la façade d’un immeuble de la ville néerlandaise d’Amersfoort. Ils ont été choisis parmi les multiples emojis de l’application de messagerie WhatsApp, en retenant les versions les plus expressives et les plus facilement reconnaissables.

Les étudiants apprécient l’initiative

lire la la suite