Politique

« Der Spiegel » veut la sortie de la Grèce de la zone euro

Der Spiegel est un journal de référence en Allemagne. Jusqu’ici cette institution défendait le maintien de la Grèce dans l’euro. Aujourd’hui les responsables du journal avouent enfin qu’ils se sont trompés, et affirment comme le font les souverainistes depuis plus de deux ans… que la Grèce doit sortir de l’euro.
Il devrait apparaitre à toute personne dotée d’un minimum de raison que les européïstes, au pouvoir depuis 30 ans, mettent en péril la démocratie et la souveraineté des peuples. Ils ont fait perdre deux ans aux Grecs et ont gaspillé notre argent. Vers quel désastre vont-ils nous entraîner ?

«Acropolis, Adieu! Pourquoi la Grèce doit quitter l’euro», clame cette semaine la «une» du magazine allemand Der Spiegel, rejoignant le choeur des personnalités économiques et politiques allemandes qui se demandent si la sortie d’Athènes de la zone euro n’est pas la meilleure solution. Pour le Spiegel, le doute n’est même plus de mise.

«En dépit de notre scepticisme, nous avions défendu jusqu’ici le maintien de la Grèce dans la zone euro», explique l’éditorial de l’hebdomadaire. «Mais depuis les élections législatives (grecques) début mai, les obsevateurs du Spiegel ont changé d’avis.» «Les Grecs n’ont jamais été mûrs pour l’union monétaire et ne le sont toujours pas aujourd’hui. Les tentatives de soutenir ce pays par des réformes ont échoué», ajoute le magazine.

«Il est clair que la sortie (de l’euro) est dans l’intérêt des Grecs (…) Seule une sortie de la Grèce de la zone euro donne une chance au pays, dans le long terme, de se remettre d’aplomb.» […]

Le Figaro