Laïcité,  Politique

Des champions de Taekwondo du pôle France de l’Insep prostituaient des jeunes filles mineures

Il s’agit d’Amine Manai, champion d’Europe -21 ans en 2010 et champion de France des -68 kg, qui a été incarcéré, son frère Adam Manai, 3e aux Championnats d’Europe juniors en 2009, et Moussa Cissé, vice-champion d’Europe des moins de 58 kg, a-t-on appris de source proche du dossier.

Le coup de filet, mené lundi dernier, est sans précédent dans les rangs de l’Institut national du sport, de l’expertise et de la performance (INSEP) de Grenoble où les principaux auteurs de faits de proxénétisme étaient étudiants. (…) Les jeunes filles âgées de 14 à 17 ans, étaient placées dans un foyer à Saint-Egrève (Isère).[2]

Les jeunes filles se prostituaient à Chelles, Chambéry, Annecy et Grenoble.

Deux champions de taekwondo pensionnaires du pôle France de l’Insep (Institut national du sport, de l’expertise et de la performance) ainsi que la compagne de l’un d’entre eux ont été interpellés dans la région parisienne par la gendarmerie dans le cadre d’une vaste enquête portant sur des faits de proxénétisme.

Quatorze autres personnes ont été arrêtées, principalement en Isère, a confirmé le parquet de Grenoble hier après-midi au Dauphiné Libéré.

Une information judiciaire pour “proxénétisme aggravé, en bande organisée et sur des mineures” a été ouverte “il y a plusieurs mois” (…)

Dans cette affaire, plusieurs jeunes filles mineures (âgées de plus de 15 ans) auraient été contraintes de vendre leurs charmes dans les départements de l’Isère, de la Haute Savoie et de la Savoie. (…)

Les champions de taekwondo interpellés seraient ‘originaires’ de Grenoble et de la région parisienne, une autre personne, gravitant dans l’élite de cet art martial, ayant également été arrêtée en Isère.[3]

article lu sur Défrancisation

Rappel :
Article paru sur Libération le 26 octobre 2010 : Moussa Cissé, l’exemple vient du taekwondo