Des musulmans tuent des juifs, mais la Licra poursuit Chauprade

Dans un article récent, Paul Le Poulpe évoquait la scandaleuse plainte de la Licra contre le député européen Aymeric Chauprade.

Les prétendus antiracistes lui reprochaient une vidéo où il avait exprimé un verdict clair, au lendemain des attentats de Charlie Hebdo : « La France est en guerre avec des musulmans ». Selon Jakubowicz et ses sbires, ce serait de l’incitation à la haine contre les paisibles disciples d’Allah…

Pourtant, quand le 16 septembre 2011, Guy Sauvage donne la preuve dans une vidéo vue par plus de 2 millions d’internautes, que, dans les rues de Paris, des djihadistes ont réclamé qu’on égorge les juifs, la Licra n’a pas bougé une oreille.

Pourtant, quand, à Vaulx-en-Velin, un maire adjoint d’une municipalité socialiste, le nommé Ahmed Chekrab, se fait prendre la main dans le sac en train de parler des « enculés de juifs », non seulement la Licra ne dépose pas plainte, mais on apprendra, dans un communiqué signée de la clique Jakubowicz, que « Ahmed Chekhab va se consacrer à la mise en place à Vaulx-en-Velin d’un plan de lutte contre le racisme, en partenariat avec la Licra. » Imaginez un pédophile dans une commission de l’enfance, c’est pareil !

Faut-il rappeler en juillet 2014 les violentes manifestations anti-juives dans les rues de Paris et de Sarcelles, avec attaque de mosquées de la part de musulmans pro-palestiniens ?

Faut-il rappeler que la totalité des agressions antisémites est le fait de jeunes maghrébins, comme l’avait admis, des larmes dans la voix, l’ineffable président de la Licra, au lendemain des assassinats de Merah ? Faut-il rappeler Ilan Halimi, torturé trois semaines de suite par Fofana et ses complices parce que juif. Et les crimes de Nemmouche, à Bruxelles, dans le musée juif ?

Dans la foulée, en 24 heures, la communauté juive vient d’être frappée durement à deux reprises. A Marseille, un professeur de 35 ans, portant une kippa, a été frappé par derrière avec une machette (quel courage !) par un jeune homme de 16 ans, d’origine kurde, de nationalité turque, qui a revendiqué son acte au nom d’Allah.

Quelques heures plus tard, à Créteil, on trouvait un conseiller municipal juif assassiné chez lui à coups de couteaux, avec disparition de sa carte bleue et de sa voiture. Certes, tout est possible, y compris la piste bouddhiste, mais la majorité des Français qui écoutent cette information a quelque idée sur l’identité de ou des agresseurs…

C’est dans ce contexte que les imposteurs de l’antiracisme de la Licra traineront devant la 17e chambre, ce mercredi 13 janvier, Aymeric Chauprade, qui a juste dénoncé l’islam sunnite, des musulmans en guerre contre la France, et s’est dit par ailleurs ami d’Israël.

Y a-t-il quelque chose à ajouter ? La Licra se comporte doublement comme une officine traitresse : vis-à-vis de la communauté juive, et vis-à-vis de la France, en défendant ceux qui, pour respecter leurs textes sacrés, doivent tuer les juifs et tous les infidèles et conquérir la France.

Soral et Dieudonné bénissent le ciel tous les matins d’avoir des juifs comme la Licra, mais aussi le Crif ou l’UEJF sous la main pour étayer leurs thèses…

Paul Le Poulpe

Source