La DGSI suspecte Macron d’avoir rencontré un espion chinois

Le vendredi 31 mars, Emmanuel Macron a reçu dans son QG de campagne la famille de Shaoyao Liu, un ressortissant chinois de 56 ans tué par un policier de la BAC à son domicile parisien, le 26 mars. Sa mort a suscité de nombreux rassemblements de la communauté asiatique, qui dénonce le fait d’être régulièrement la cible d’agressions violentes. Lors de cette rencontre à huis clos, des représentants d’une vingtaine d’associations étaient présents, parmi eux, un homme a été identifié par la DGSI comme étant un agent de Pékin, rapporte Le Parisien ce dimanche 2 avril.

Il rendrait des comptes auprès des autorités chinoises

Alors que l’entourage d’Emmanuel Macron est resté discret sur ce rendez-vous, les journalistes chinois, qui faisaient partie de la délégation, ont vendu la mèche et publié quelques clichés de la rencontre. Parmi les membres associatifs, la DGSI a reconnu un certain Jacques Sun. Dans la note révélée par Le Parisien, le service de renseignement français affirme qu’il s’agit d’un espion chinois. Il serait susceptible de rendre “compte immédiatement du contenu des entretiens” à ses relais auprès des autorités chinoises, selon la même source.

Source