Le dictateur chaviste Nicolas Maduro, soutenu par Mélenchon, tue ses opposants qui manifestent.

Il est incroyable que personne ne s’inquiète de la fascination qu’exercent les dictatures socialistes sur Mélenchon.

Au Venezuela Maduro, l’idole chaviste de Mélenchon, vient de faire un coup d’État. Les manifestants dénoncent le tribunal suprême de justice qui cherche à s’arroger les pouvoirs de l’Assemblée nationale mais aussi l’inéligibilité pour quinze ans prononcée à l’encontre du seul  opposant qui ne soit pas chaviste, Henrique Capriles.


Article de Libération du 7 avril 2017

Lors des protestations contre le gouvernement socialiste, la police a tiré à balles réelles, tuant un jeune homme. L’opposition appelle à poursuivre la mobilisation samedi.

Le climat de tension extrême a franchi un nouveau pas au Venezuela. Jeudi, au deuxième jour de manifestations convoquées par l’opposition au président socialiste Nicolás Maduro, un jeune homme a été tué et des dizaines d’opposants blessés à Caracas lors de heurts avec les forces de l’ordre. Jairo Ortiz, 19 ans, a été atteint par une balle au thorax alors qu’il se trouvait sur un barrage dans la banlieue de la capitale. La Garde nationale a tiré à balles réelles pour dégager la route bloquée.


À lire aussi

Cher Jean-Luc Mélenchon, trouvez-vous toujours le régime vénézuélien exemplaire?