Dictature du Bien : Le mariage homosexuel, un non débat ? (i>télé/Canal +)

Le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, a mis en garde vendredi, après une rencontre avec le ministre de l’Intérieur Manuel Valls, contre le mariage homosexuel qui ouvrirait selon lui la voie à la polygamie et à l’inceste.
Mal lui en a pris ! Ses déclarations ont fait l’effet d’une bombe et ont aussitôt provoqué un tollé médiatique. Les belles âmes, toujours prêtes à bondir sur les récalcitrants au dogme, y ont vu le retour de l’obscurantisme catholique.

Dans la dictature du Bien, le clergé est sympathique quand il défend l’immigration et le sans frontièrisme. En revanche, si certains de ses représentants s’avisent à donner leurs opinions sans suivre l’idée directrice du bien, ils se verront châtiés et voués aux gémonies du modernisme cool et sympa.
Seuls ceux qui pensent selon les codes de la doxa ont le droit à la parole. Pour les autres c’est le goudron et les plumes comme le cardinal Philippe Barbarin en vient de faire l’amère expérience.

Pourtant, ses déclarations, certes exprimées avec maladresse, sont fondées. Car, n’en déplaise aux modernistes de la gauche morale, et comme le souligne si justement éric Zemmour face au fuyant socialiste Nicolas Domenach, l’institution du mariage n’a jamais rien eu à voir avec l’amour et l’égalité.

La question du mariage des homosexuels qui, rappelons-le ne concerne qu’une minorité, remet clairement en cause les fondements de notre droit et de notre civilisation.
Y adhérer c’est souhaiter la fin d’une civilisation, et l’avènement d’une autre.

Mais allez faire comprendre ça aux cryto-staliniens et autres liberaux-libertaires de Canal + ou de France inter !?!?