Dictature du Bien : Par peur du FN, Valls écarte la proportionnelle aux cantonales

Alors que le ministère de l’Intérieur envisageait, dans le cadre de la réforme du scrutin des élections cantonales –dont les prochaines sont prévues pour 2015–, l’introduction d’une dose de proportionnelle dans ces assemblées départementales, comme le demandaient en 2011 le FN et EELV, Manuel Valls a définitivement écarté cette hypothèse, selon les informations du Lab.

Présent à la réunion du groupe socialiste à l’Assemblée nationale, mercredi 15 novembre, « pour présenter dans les grandes lignes le cadre de ce que pourrait être le projet de loi sur la réforme des modes de scrutin et du calendrier électoral », dixit Pascal Popelin, le ministre de l’Intérieur a expliqué le pourquoi de ce revirement.

Manuel Valls a ainsi avancé l’argument du Front national, selon plusieurs députés PS participants à la réunion qui ont confirmé l’information au Lab :

Manuel Valls, devant le groupe PS, a parlé du calendrier électoral et des modes de scrutin.

Il estime que si proportionnelle il y avait, il y aurait 400 conseillers généraux FN et le Vaucluse basculerait au FN.

Actuellement, le parti de Marine Le Pen ne compte que deux conseillers généraux et ne sera pas consulté -sauf revirement- par la place Beauvau sur ces réformes, comme le déplorait, jeudi 15 novembre, Florian Philippot, sur LCI.

Lelab