La directrice des contenus sur Facebook : « Nous n’autorisons pas les critiques à l’égard des politiques d’immigration et les arguments qui consistent à restreindre ces politiques »

Voir sur ce sujet Imedia

INTERVIEW – Monika Bickert, directrice de la politique des contenus sur Facebook, détaille les moyens mis en place par le réseau social pour assurer une meilleure modération de contenus partagés.

(…)

Le niveau 2 prend en compte les « affirmations d’infériorité physique, d’apparence, mentale et morale », mais aussi les « expressions de mépris comme ‘je déteste’, ‘je n’aime pas’ ou ‘x est ce qu’il y a de pire’ et de dégoût ».

Le niveau 3 concerne « les appels visant à exclure ou à isoler une personne ou un groupe de personnes. Nous n’autorisons pas les critiques à l’égard des politiques d’immigrations et les arguments qui consistent à restreindre ces politiques ».

Facebook donne aussi des détails sur les équipes en charge de la modération. « 7.500 modérateurs travaillent pour nous dans le monde entier. Nous en avons aussi en France, ce qui permet de mieux cerner les mots et la culture du pays pour adapter notre politique de modération des contenus », conclut Monika Bickert.

(…) RTL