Discours intégral de Donald Trump sur l’immigration et la sécurité, traduit en français

Discours intégral de Donald Trump sur l’immigration, en français.
– 25 janvier 2017, 17h

(traduction fds)

« Nous sommes en plein milieu d’une crise dans notre frontière sud. La hausse sans précédent de l’immigration illégale en provenance d’Amérique Centrale nuit à la fois au Mexique et aux Etats-Unis. Et je crois que les mesures que nous prendrons dès maintenant amélioreront la sécurité de nos deux pays. Ce sera très bien pour le Mexique. Une nation sans frontières n’est pas une nation. A partir d’aujourd’hui, les Etats-Unis d’Amérique reprennent le contrôle de leurs frontières. Retrouvent leurs frontières.

Merci. Je viens de signer 2 décrets qui sauveront des milliers de vies, des milliers d’emplois, et des milliards et milliards de dollars. Ces 2 décrets font partie d’une réforme migratoire dont nous avions tracé les contours durant la campagne. J’insiste sur le fait que nous travaillerons en partenariat avec nos amis du Mexique pour améliorer la sécurité, et les opportunités économiques des deux côtés de la frontière. J’ai une profonde admiration pour le peuple Mexicain, et j’ai hâte de rencontrer de nouveau le Président du Mexique. On fera cela très bientôt. Nous allons négocier une coopération très proche sur de très nombreux sujets entre nos deux pays. Cette coopération inclut le démantèlement des cartels, et empêcher les armes et fonds illégaux de quitter les Etats-Unis pour le Mexique. Que ça quitte notre pays, les Etats-Unis, pour se retrouver directement au Mexique … Ils doivent stopper cela. Nous devons stopper cela. Nous allons sauver des vies des deux côtés de la frontière. Et nous comprenons aussi qu’une économie mexicaine forte et saine est très bonne pour les Etats-Unis. Très très bonne. On veut que ça arrive. En travaillant ensemble dans un échange positif, en gardant nos frontières et échanges économiques, je crois sincèrement que nous pouvons améliorer les relations entre nos deux nations, à un degré jamais vu depuis certainement très très longtemps. Je crois que nos relations avec le Mexique vont s’améliorer. Voici un bref résumé de ce que contient mon décret … Le Secrétaire du Département de la Sécurité intérieure va travailler avec mon équipe et moi dans la construction immédiate du mur.

Cette aide est précieuse. Les gars, vous savez à quel point cette aide est précieuse, vraiment. Ca aidera aussi le Mexique à diminuer l’immigration illégale en provenance d’Amérique Centrale, en perturbant les violents réseaux des cartels de la drogue. Comme je l’ai dit sans arrêt au pays, nous allons nous débarrasser des malfaiteurs, criminels, trafiquants de drogue, gangs, membres de gangs, et chefs de cartel. C’est fini le temps où ils pouvaient rester dans notre pays et faire des ravages. Nous allons les expulser, et vite. John Kelly s’en chargera.

Notre décret ordonne aussi ceci … Fin de la politique consistant à attraper et relâcher à la frontière. Les autres pays devront récupérer leurs criminels. Ils vont les récupérer. Action dans les Villes Sanctuaires (villes où normalement on ne peut pas être poursuivi quand est immigrant sans papiers), les agents de l’immigration seront désormais habilités à y cibler et expulser ceux qui posent une menace à la sécurité. Seront embauchées 5 000 nouveaux officiers de patrouille à la frontière. Sera triplé le nombre d’agents de l’immigration.

Vous faites tous deux un travail incroyable, mais vous avez besoin d’aide, de plus d’aide. Création d’un bureau du Département de la Sécurité intérieure dédié au soutien des victimes de crimes d’immigrés illégaux.

Durant des années, les médias ont largement ignoré les cas de résidents légaux victimisés par les frontières ouvertes. A tous ceux qui en souffrent, je vous répète ces mots : Nous vous entendons, nous vous voyons, et vous ne serez plus jamais, jamais, ignorés de nouveau.

En voyageant, j’ai eu la chance de rencontrer des mères qui ont perdu leur enfant à cause des violences frontalières. Je voudrais remercier le Remembrance Project (Projet du Souvenir), des personnes incroyables, pour avoir donné la parole à ces familles. Ils s’appellent Angel Moms (Anges-Mères) pour une bonne raison, parce qu’ils sont la voix de la protection de tous les enfants américains. Leurs enfants ne sont pas morts en vain, croyez-moi.

Les pandits disent que renforcer les lois de l’immigration peut séparer des familles d’immigrants illégaux … Mais les familles dont ils ne parlent pas, sont celles des Américains, séparés à jamais des personnes qu’ils aiment. Ils ne parlent pas de ça. Jamais. Comme Président, je n’ai pas de devoir plus grand que de protéger la vie des Américains.

D’abord, ces familles perdent un être cher, puis, elles doivent endurer un système qui les ignore, et en même temps récompense ceux qui violent la loi. Pour ces familles, c’est une injustice après une autre. Mais tout cela prend fin à compter d’aujourd’hui.

Nous sommes rejoints cette après-midi par des parents dont les enfants ont été tués de manière atroce par des clandestins. Je vais maintenant lire les noms de ces parents, et leur demander de se lever. Beaucoup sont devenus mes amis durant ces 2 dernières années, et m’ont fièrement soutenu, et je les en remercie.

Mary Ann Mendoza, qui a perdu son fils, l’officier de police Brandon Mendoza. Fred Funderburgh, et son fils James, qui ont perdu Billy. Billy était le fils de Fred, et le frère de James. La femme de Billy, Natalee, a aussi été tuée par un immigrant illégal, quelqu’un qui n’aurait jamais, jamais, dû être ici. Laura Wilkerson, qui a perdu son fils de 17 ans, le beau Josh. Josh était spécial. Où est Laura ? Bien. Laura, merci. Merci Laura. Carrie Ruiz et Lucio Ruiz Jr., qui ont perdu leur jeune fille, Felicia. Merci. Belle Felicia. Merci beaucoup. Merci. Steven Ronnebeck, qui a perdu son fils de 21 ans, Grant. Merci, Steven.

Et nous en avons beaucoup d’autres avec nous de Remembrance Project et autres groupes. Ce sont des gens incroyables qui ont enduré tant de souffrances. Et je voudrais juste tous vous remercier d’avoir été là. Vous êtes des personnes vraiment très spéciales. Merci.

Rien ne leur otera jamais leur douleur, mais je veux que vous sachiez que vos enfants n’ont pas perdu la vie sans raison. Ils auront fixé ce but incroyable pour tellement de gens. Ils étaient de jeunes gens formidables. Et nous nous souviendront toujours d’eux. Toujours. Nous ne les oublierons jamais. Et aux parents et êtres chers, vous avez gardé la flamme de le justice intacte grâce à votre activisme. Continuez. Maintenant, ensemble, nous allons sauver des milliers et milliers de vies. Quand il s’agit de sécurité publique, il n’y a pas de place pour la politique. Ni Républicain. Ni Démocrate. Juste des citoyens. De bons citoyens. Nous voulons des communautés sûres, et exigeons des communautés sûres pour tout le monde. Nous voulons du respect. Nous voulons de grandes écoles. Nous voulons la dignité et l’égalité pour tous. Et je serai le Président, je vous le promets, de tous.

Nous allons combler nos divisions, panser nos blessures, et unifier notre pays. Et si nous faisons cela, si nous travaillons ensemble, alors il n’y a rien que nous ne puissions faire en tant qu’Américains. Le futur est sans limite. Bonne chance à notre brillant nouveau leader du Département de la Sécurité intérieure, le général John Kelly.

Merci. Que Dieu vous bénisse. Et que Dieu bénisse l’Amérique. Félicitations, John. »