ELOGE À FIDEL CASTRO : JEAN-LUC MÉLENCHON DIT « MERCI À SÉGOLÈNE ROYAL »

NDLR: Les électeurs de Mélenchon devront être à partir d’aujourd’hui considérer comme des négationnistes et des nostalgiques de la dictature communiste.

Zoé Valdès est une romancière cubaine exilée. Face à la bêtise crasse d’un journaliste français inculte, elle rappelle en quelques mots ce que veut dire une dictature…


Jean-Luc Mélenchon à la rescousse de Ségolène Royal. Ce samedi, la ministre de l’Environnement, qui représentait la France aux funérailles de Fidel Castro à Santiago, a salué la mémoire du « Comandante », pointant la « désinformation » sur les violations des droits de l’Homme dont est régulièrement accusé le régime castriste. L’ensemble de l’échiquier politique français, ainsi que des exilés cubains en France n’avaient pas tardé à réagir et à s’indigner des propos de la ministre. Sauf Jean-Luc Mélenchon.

« […] Fidel Castro mérite mieux que cet opprobre qui lui est fait continuellement. Il a apporté beaucoup de choses. Naturellement son bilan, comme celui de tout être humain, est contrasté. Mais je trouve insupportable cette hargne qu’il y a contre lui. Et pour le coup, je dis merci à Ségolène Royal d’avoir, en forçant un peu le trait, rétablit un petit peu d’équilibre. »

A l’annonce de la mort de Fidel Castro, Jean-Luc Mélenchon avait organisé un rassemblement en forme d’hommage au pied de la statue de Simon Bolivar, figure du mouvement de libération des pays d’Amérique latine, à Paris. Le « Lider Maximo » fait l’objet d’un lourd débat dans notre pays. Avant-dernier épisode, avant sa mort, la visite en mai 2015 de François Hollande à Cuba, qui avait été lourdement critiquée par ses adversaires politiques.

D'autres articles: