Émeutes des racailles à Paris : Le gouvernement s’est couché devant le Qatar

Selon plusieurs informations, il semblerait que la préfecture avait refusé que le rassemblement se tienne au Trocadéro, et avait demandé à ce que toute la cérémonie se déroule au parc des princes. Ce sont les qataris qui ont insisté, et le gouvernement qui a accepté les désidérata des émirs.
C’est ce que confirme involontairement le député socialiste, Jean-Jacques Urvoas, sur RMC :

« C’est une demande des Qataris qui, effectivement, ne voulaient pas qu’il y ait de policiers visibles. » – Jean-Jacques Urvoas