Eric Chabrière (institut des maladies infectieuse) : « La Chloroquine n’a presque pas d’effet secondaire, il faut arrêter de raconter n’importe quoi ».

Il y a 25 ans, je suis parti sac à dos au brésil pendant deux mois. J’ai dû me rendre dans une zone infectée par le paludisme, j’ai donc pris de la nivaquine pendant 3 mois. Je vais très bien merci…
Pourquoi sur les plateaux télé et au sein du gouvernement on tente de freiner le professeur Raoult ?. Certainement pour des raisons financières liées à des laboratoires, je ne vois que ça…. le reste est inexplicable. car la chloroquine, à part pour les patients qui présentent des problèmes cardiaques, n’a pas plus d’effets secondaires qu’un doliprane. Même si ce médicament est inefficace, on ne s’engage à rien de grave.