Éric Zemmour: un juge conservateur à la Cour suprême des États-Unis, « un choix idéologique »


Pour Éric Zemmour, la nomination d’un nouveau juge à la Cour suprême des États-Unis « n’est pas une simple affaire de juristes ». Selon lui, « c’est une affaire politique. Plus que politique, idéologique. Pas seulement un clivage droite-gauche, républicain-démocrate, ou même conservateur contre progressiste ». Le journaliste rappelle qu’outre-Atlantique, « la Constitution est sacré ».
Il fait remarquer que « depuis les années 1960, la Cour suprême a tordu

le texte de la Constitution américaine pour lui faire dire ce qu’elle ne disait pas, pour lui faire dire ce que ses rédacteurs n’avaient jamais imaginé, pour lui faire bénir toute l’idéologie progressiste née dans les Campus californiens ». Éric Zemmour constate que « les juges se sont substitués au législateur alors qu’ils ne sont pas élus » et qu’ils « ont imposé leur idéologie progressiste au peuple américain ». Un putsch judiciaire qui a un nom : « la non-discrimination ».

« Cette bataille nous concerne. La Cour européenne des droits de l’Homme et le Conseil constitutionnel et le Conseil d’État ont fait exactement la même chose que la Cour suprême », fait remarquer le journaliste.