Eric Zemmour : « L’euro made in China » (vidéo)

Si on en croit Sarkozy nous avons échappé à une catastrophe mondiale. Mais grâce à son courage, la situation est sous contrôle. Mieux même, maintenant chaque français devra se réjouir de vivre dans une Union Sino-Germanique généreuse et vigilante.

Bien sûr, si nous voulons bénéficier de toute sa protection, il faudra montrer un maximum d’obéissance à ceux que nous considérions hier encore comme les dépeceurs de notre industrie… conséquences prévisibles du baiser de la mort.. Et dire qu’il existe encore quelques naïfs qui rêvent de protectionnisme aux frontières de l’Europe; ils peuvent commencer à ranger leurs ambitions aux placards, l’Union Sino-Germanique sera l’avant garde d’un monde ouvert au grand vent de la rigueur, de la récession et de la désindustrialisation définitive.

Voilà donc le seul bilan que l’on peut et que l’on doit tirer de la fameuse réunion dite  » de la dernière chance » : Pour sauver l’euro et gagner du temps sur les échéances électorales, Sarkozy et Merkel ont choisi de sacrifier l’indépendance de l’Europe et creuser encore plus profond le trou dans lequel on s’enterre.

L’économiste Jacques Sapir nous avertit: Les conséquences de cet accord partiel seront très négatives. Pour un répit de quelques mois, sans doute pas plus de six mois, on condamne les pays à de nouvelles vagues d’austérité ce qui, combiné avec le « credit crunch » qui se produira au début de 2012, plongera la zone Euro dans une forte récession et peut-être une dépression. Les effets seront sensibles dès le premier trimestre de 2012, et ils obligeront le gouvernement français à sur-enchérir dans l’austérité, provoquant une montée du chômage importante. Le coût pour les Français de cet accord ne cessera de monter.

A bon entendeur…. courage !!!


Eric Zemmour : "L'euro made in China" par rtl-fr