Espagne : 3 euros/h pour récolter des fraises : « Si ça ne te convient pas, les petits Noirs le feront »

La majorité des fraises consommées aujourd’hui provient d’Andalousie, une région où se concentrent les chômeurs espagnols et les migrants des pays pauvres.

En Espagne pour récolter la fraise, le salaire minimum avoisine les 6 euros. Là on propose seulement 3 euros au noir. « Il nous a dit que si ça ne nous convenait pas d’autres le feraient pour moitié moins, il a dit : ‘Si ça ne te convient pas, les petits Noirs le feront’. »

– Y-a-t’il beaucoup de gens qui acceptent de travailler pour moins de 3 euros par heure ?
– Oui.
– Qui ça ?
– Les immigrés qui ont besoin d’être régularisés.