Europe : l’union politique en 2014 ? (François Hollande)

Alors que les gogos s’extasient sur le nul de l’équipe de France de football en Espagne, le résident de l’a-république vient d’annoncer que la France fermera définitivement ses portes en 2014. D’ici là, il brade notre patrimoine d’ occasion au Qatar et aux USA . En ce qui concerne  le reste du stock de souveraineté, c’est désormais l’Europe fédérale, la maison mère des banquiers, qui s’en occupe.

François Hollande estime que « l’union politique » au sein de l’UE doit intervenir après « l’union budgétaire » et « sociale » et il la voit se concrétiser « après les élections européennes de 2014″, dans un entretien à plusieurs journaux européens, dont le Monde.

« L’enjeu institutionnel est souvent évoqué pour ne pas faire de choix. Les plus empressés à parler de l’union politique sont parfois les plus réticents à prendre les décisions urgentes qui la rendraient pourtant incontournable », déclare le président de la République dans cet entretien donné à la veille d’un nouveau sommet à Bruxelles, en assurant qu’il « ne vise personne en particulier ».

« L’union politique, c’est après, c’est l’étape qui suivra l’union budgétaire, l’union bancaire, l’union sociale. Elle viendra donner un cadre démocratique à ce que nous aurons réussi de l’intégration solidaire », assure-t-il. […]

Le Figaro