Fillon commence à reculer pour élargir la base des gogos qui iront voter pour lui. Bien joué, c ça la politique.

Rappel: Henri de Castrie, PDG des assurances AXA, fait partie de l’équipe de campagne et de peut-être du gouvernement de fillon.

François Fillon arrondit les angles

xvmabc4ce28-b5a0-11e6-bf76-e1dbf4b7eab3

Le candidat de la droite et du centre à l’élection présidentielle a pris, lundi soir, «l’engagement» que les plus modestes «ne seront pas moins remboursés demain qu’aujourd’hui».

François Fillon démine les attaques de la gauche. Invité lundi soir du journal télévisé de France 2, le candidat de la droite et du centre à l’élection présidentielle a tenu à arrondir les angles sur la manière dont il envisageait de réformer la sécurité sociale. «Je le dis ce soir, je prends l’engagement de faire en sorte que toutes les personnes qui doivent être protégées, qui ont des revenus modestes ou moyens, ne seront pas moins remboursées demain qu’aujourd’hui», a déclaré l’ancien premier ministre qui veut rassurer les plus pauvres mais aussi la classe moyenne. «L’objectif, a poursuivi François Fillon, c’est de regarder s’il n’y a pas, sur certains types de soins, des personnes qui ont des revenus convenables qui peuvent participer un peu plus».

«Je veux tout de suite arrêter cette polémique sur “moins bien remboursé”. Ça ne sera pas le cas, ce n’est pas du tout ce que je propose», a tenu à préciser le vainqueur de la primaire, qui doit faire face aux déclarations alarmistes des socialistes. Alors pour les contrer, François Fillon n’a pas hésité à se faire insistant: «Je veux sauver la sécurité sociale et je veux surtout que les personnes les plus modestes, les personnes âgées en particulier ou les personnes à revenus modestes, soient mieux remboursées qu’aujourd’hui.»

lire la suite