Fil Info,  Politique,  vidéo

Florian Philippot sur RMC: Si on n’a plus de monnaie et demain plus de budget… qu’est ce qui nous reste ?

Sur l’accord commercial entre l’Europe et la Corée du Sud que le ps « dénonce »(sic), le vice-président du FN précise que c’est l’Europe qui décide en la matière. Et il fait remarquer que François Hollande a signé lors du dernier G20 une déclaration finale dans laquelle il déclare vouloir lutter contre toute forme de protectionnisme.
Afin de répondre à la crise, Florian Philippot préconise la mise en place de droits de douane intelligents, et prend l’exemple du Brésil :


Si vous ne fabriquez pas au moins les deux tiers de votre véhicule sur le territoire national, et bien vous aurez 35% de droit de douane aux frontières.

Il rappelle que le FN a lancé une pétition pour l’organisation d’un référendum sur le traité européen qui va nous priver de notre souveraineté budgétaire.
Sur PSA, le vice-président du FN déclare que l’état doit entrer dans le capital de l’entreprise qui ne vaut plus que 2,5 milliard. Ce serait l’occasion d’ailleurs de se faire un peu d’argent et de relancer une véritable politique industrielle en matière automobile.
En ce qui concerne le coup du travail, Florian Philippot pense qu’il y a trop de difficultés pour les petites entreprises taxés à 33% alors que les entreprise du CAC40 le sont à 8%, et il préconise un taux d’impôt sur les sociétés progressif. Il lui semble aussi nécessaire de relancer la croissance en prenant en charge une augmentation de 200 euros des salaires. Une augmentation qui serait financée par une taxe à l’importation et ne pèserait donc pas sur les entreprises.

Ce n’est pas les entreprises du CAC40 qu’on doit aider, ce sont les entreprises qui créent de l’emploi aujourd’hui en France, c’est à dire ses petits patrons, ses PME, et ses PMI.