Le FN envisage une taxe de 10% du salaire des employés étrangers

En cas de victoire à l’élection présidentielle, le parti de Marine Le Pen pourrait mettre en place une taxe sur le salaire brut des employés étrangers à hauteur de 10%. Cette taxe serait à la charge de l’employeur.

La taxe sur les emplois des salariés étrangers, que veut mettre en place le FN en cas d’arrivée au pouvoir, se précise. Le montant de cette taxe « pourrait être de 10% du salaire brut chaque mois, payée par l’employeur », a en effet affirmé le vice-président du Front national Florian Philippot, ce vendredi sur RTL.

Selon lui, cette taxe concernerait aussi les « étrangers qui viennent de l’intérieur de l’Union européenne ». L’embauche d’un salarié, hors UE, est déjà soumise au versement d’une taxe à l’Offi (Office français de l’Immigration et de l’Intégration) et lors de la délivrance du visa qui varie en fonction du salaire.

Priorité nationale

« Si l’employeur veut vraiment s’offrir les services d’un salarié étranger qu’il estime extrêmement compétent, il y mettra le prix et sinon il embauchera un Français », a prévenu Florian Philippot. « On va en même temps abroger la directive sur le détachement des travailleurs (…) qui crée une concurrence déloyale terrible », a-t-il ajouté.