Fonction publique, la « tentation FN »

Le Front national s’intéresse de plus en plus à la fonction publique, qui pourrait représenter un vivier d’électeurs. Outre les policiers et militaires, le parti frontiste compte aussi séduire les professeurs et les hauts fonctionnaires. Enquête de Pierre-Antoine Durand avec Sophie Herbé et Pauline Revenaz

Les fonctionnaires étaient jusqu’ici l’un des viviers de l’électorat de gauche. Ils sont désormais de plus en plus tentés par le vote Front national. Selon la dernière enquête du CEVIPOF, près de 25% ont l’intention de voter pour Marine Le Pen à l’élection présidentielle. Avec le gel de salaires, certains fonctionnaires ont été déçu par la gauche et ils sont inquiets par le discours de François Fillon sur les suppressions massives de postes.

Policiers et militaires votent déjà pour le FN, mais la nouveauté c’est l’intérêt des professeurs

pour le parti. Entre le collectif Racine dédié aux enseignants et les réunions de hauts fonctionnaires, le FN tente d’occuper le terrain de la fonction publique.

bfmtv