Politique

France : « l’Etat est totalement en faillite » (M. Sapin)

Mimolette déclarait dernièrement que nous étions sortis de la crise. Comment comprendre alors que son sinistre du travail affirme aujourd’hui que l’Etat est en faillite. Ne seraient-ils pas en train de nous préparer à une politique d’austérité digne de celle que subissent les espagnols, les grecs ou les portugais ? Pariions que dans quelques jours on vous annoncera qu’il faut moins de service public, moins de salaire, encore moins de retraites. Que pour sauver la France il faut la désendetter ( en oubliant de vous dire que c’est leur politique de kleptomane qui nous a endetté) et qu’il va falloir faire des sacrifices…. mais le résultat sera encore plus de chômage, encore plus d’Europe dictatoriale, et encore moins de croissance….

Ami de Gauche; en votant pour Hollande et ses amis écolo-Bobo, vous avez réélus Sarkozy et sa bande….. Bravo !


– – – – – – – – – – – – – – – –

Va-t-on vers un rééchelonnement de la dette française ? A en croire certains responsables, la situation financière de l’hexagone ne laisserait pas le choix… Dans une interview accordée au « JDD », l’ancien Premier ministre socialiste Michel Rocard livre ainsi une analyse sans concession de la situation économique et financière :

« la France est dans une situation terrifiante » … « la récession va s’aggraver », « le chômage va augmenter ». L’ancien chef du gouvernement tire donc la sonnette d’alarme : « Il y a le feu ! ». La consommation française est « en panne à cause du chômage », les perspectives d’investissement se sont taries, et « les exportations sont en berne car l’Europe est en récession ».

Dans ce contexte, « le gouvernement est acculé, il n’a pas le choix » et devra se restructurer… Alors que la réforme des retraites de Nicolas Sarkozy a reporté l’âge de départ à 62 ans, Michel Rocard estime « vivement souhaitable » de repousser ce cap à 65 ans. « Travailler plus longtemps résoudrait le sous-emploi des seniors. Ce serait un apport considérable » soutient M. Rocard qui réclame au passage moins d’austérité : « Il faut expliquer aux marchés financiers qu’en poussant à la récession, ils risquent de ne pas récupérer l’argent qu’ils nous prêtent. ».

Le ministre du Travail, Michel Sapin, interrogé sur Radio J, a répondu aux sirènes du relâchement de la rigueur par une affirmation sans détour :

« l’Etat est totalement en faillite » … « c’est la raison pour laquelle il a fallu mettre en place des programmes de réduction des déficits et aucune sirène ne doit nous détourner de cet objectif ! »

source

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE