François Fillon ne vaut pas mieux qu’Alain Juppé sur les questions d’identité