Politique

François Hollande : la gauche a « libéralisé l’économie, et ouvert les marchés à la finance et à la privatisation »

Face à la presse britannique, François Hollande a fait preuve d’une honnêteté qu’on ne lui connait pas quand il est interrogé par les journalistes français. De passage à Londres, le candidat socialiste a déclaré au Guardian (journal de gauche):

«Aujourd’hui, il n’y a plus de communistes en France… la gauche a été au gouvernement pendant 15 ans au cours desquels nous avons libéralisé l’économie, et ouvert les marchés à la finance et à la privatisation. Il n’y a rien à craindre. » — François Hollande

On ne peut pas dire mieux. Nous avions d’ailleurs remarqué que l’équipe de campagne de Hollande était faite pour donner des gages aux marchés et à la finance.

Alors bien sur Mélenchon s’insurge. Face aux caméras, il tempête même, mais en coulisse, il négocie avec le PS pour les prochaines législatives. Et les communistes soucieux de retrouver leur postes de député font de même.

Le scénario est donc déjà écris: après avoir broyé la progression du NPA qui faisait de l’ombre au PS, Mélenchon a redonné un semblant de vigueur au rouge disparu des communistes pour que demain ils puissent tous ensembles retrouver leurs maroquins, et gouverner le pays sous les hospices généreux d’une Europe fédérale.

Ah, quelle comédie que cette république de gredin !.