François Hollande plaide pour une zone de libre-échange en Inde

Mimolette ne se contentera pas d’une zone de libre échange avec les États-Unis. Non, Mimolette voit grand, il veut en plus une zone de libre échange avec l’Inde. Pis même, Notre Président a même eu le culot de remettre en cause les droits de douane de l’Inde. Et oui du Schnock, les Indiens sont protectionnistes…. et il ne vont se faire piller comme tu peux le croire dans tes rêves les plus fous…..Mimolette veut en finir avec la France plus vite que prévu, car il ne peut ignorer que les quelques entreprises qui restent en France ne seront jamais compétitives avec les indiennes. ….. Français, Françaises, vos élites sont devenues dingues…. dépêchez-vous de vous en débarrasser.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Le président Hollande, en visite pour 48 heures en Inde, veut faire des Indiens les partenaires privilégiés de la France. Dans un entretien publié dans le quotidien The Times of India, le président français a plaidé pour un accord de libre-échange entre l’Union européenne et l’Inde, de manière à favoriser les échanges avec la France.

 

Des droits de douanes trop élevés

 

« En France comme en Inde, nous voulons relancer la croissance. Le développement de nos échanges commerciaux doit y contribuer. Mais disons les choses, les droits de douane indiens sont très élevés dans certains secteurs, par exemple dans le secteur agroalimentaire, » a regretté François Hollande lors de son entretien.

 

« Tout l’enjeu de l’accord de libre-échange en discussion entre l’UE et l’Inde est de donner une impulsion nouvelle à notre commerce dans les deux sens. Il doit être équilibré et mutuellement avantageux, »a ajouté le Président.Cette zone de libre-échange pourrait faire passer les échanges commerciaux entre les deux pays de 92 milliards annuels à 237 milliards d’ici à 2015.

 

Lors de son entretien avec le Times of India, le président français n’a pas hésité à vanter les avantages que trouverait l’Inde en France. « Elles (les entreprises indiennes) sont les bienvenues. Elles trouveront en France les meilleures technologies, un bon niveau d’infrastructures, une main d’œuvre de qualité exceptionnelle et en plus, au cœur de la grande économie du monde : celle de l’Europe. »

Lire la suite