Gilbert Collard : « Trump doit-il prendre le risque de faire rentrer des gens potentiellement dangereux ? »

Gilbert Collard (Avocat et Député RBM/FN du Gard) s’est exprimé sur le décret anti-immigration de Donald Trump le 30 janvier 2017 sur LCI.

« Je m’étonne qu’on s’émeuve de la décision de Trump alors que 17 pays, peut-être même plus, interdisent aux Israéliens de rentrer chez eux. Personne ne s’en est indigné. Personne n’a manifesté, et c’est objectivement scandaleux. Le seul reproche que je ferais à Trump sur la mesure qu’il a prise, c’est la rétroactivité (…) Mais qu’il ait pris la liste des pays signalés par Obama comme très dangereux, et qu’il ait décidé d’organiser des mesures d’interdiction, il tire les conséquences logiques du constat fait par Obama. »

(Sur l’absence de pays comme l’Arabie Saoudite) : « Il peut les rajouter, si vous voulez. »

(Sur la question de la discrimination) : « Comme disait Aragon, à quoi bon ouvrir les yeux si c’est pour qu’après je les ferme ? On va mourir. Y’a du terrorisme. Il ne s’agit pas d’être méchant, il s’agit de protéger son pays. Si on était dans une situation pacifiée, mais moi je suis pour que tout le monde vienne. Mais après tout ce qu’on a vécu, vous voulez que nous par exemple qu’on fasse encore courir des risques ? Vous voulez que l’Amérique, alors que des pays sont signalés comme dangereux, prennent le risque de faire rentrer des gens potentiellement dangereux ? Peut-être qu’il aurait pu amoindrir son décret en soumettant l’interdiction à des conditions. Je pense que c’est ce que j’aurais fait pour qu’il n’y ait pas une application générale, parce que ça aussi, en tant que juriste, ça ne me plaît pas trop. »