Gilets jaunes : « Les meneurs des casseurs sont d’extrême-gauche, contrairement à ce que disait Castaner »

On en sait plus sur le profil des casseurs. Contrairement à ce que disait Christophe Castaner samedi 24 novembre, le profil des 101 personnes interpellées à Paris est bien disparate.

Une immense majorité des manifestants placés en garde à vue sont considérés comme des « suiveurs ». Entendez par là des hommes et des femmes venus de régions et sans antécédent judiciaire, qui se sont laissés griser par des leaders plus radicaux.

Surtout, les leaders en question appartiendraient en réalité à l’ultragauche, et non à l’ultradroite, rapporte RTL. Ils arboraient plusieurs signes « distinctifs » de l’ultragauche repérés lors de leur interpellation.

Des profils à premier vue assez loin donc de la « peste brune » dénoncée par Gérald Darmanin.

(…) Le Point