Grande-Bretagne: percée de l’Ukip aux élections municipales

Addendum 04/05/2013 :

“Les gouvernements britanniques précédents nous ont engagé dans l’union politique européenne sans concertation. Et maintenant, 75% de nos lois sont élaborées ailleurs. La majorité d’entre nous voulons que notre pays nous revienne. Nous voulons faire du commerce avec l’Europe, être les amis de l’Europe, mais nous refusons d‘être gouvernés par les institutions de Bruxelles”.

Vous remarquerez que les journalistes de la France socialiste prennent le soin de désigner l’UKIP comme le parti anti-européen et/ou le parti populiste anglais.  Pour ces agents de la propagande s’opposer à l’Europe du PS, de l’UMP, des Verts et du centre… c’est être un anti-européen. Cette expression est vide de sens mais ce n’est pas grave; ils espèrent que les bulots qui lisent encore des journaux subventionnés, se lessivent le cerveau en regardant la télé ou s’imaginent être dans un pays libre en écoutant RMC, vont bien finir par retenir la leçon :  » Nigel farage c’est un méchant ».

– – – – – – – – – – – – –

Le parti anti-européen a remporté 26% des voix dans les communes où il présentait des candidats à l’occasion d’élections locales en Angleterre et au Pays de Galles.

farage

Comme prévu, le parti anti-européen Ukip et l’opposition travailliste, ont mis à mal les conservateurs. Les Anglais étaient appelés à renouveler jeudi leurs instances locales, un test électoral important à mi-mandat pour les conservateurs du Premier ministre David Cameron.

L’Ukip a pris la seconde position avec 26% des voix dans les villes où il s’est présenté. Les conservateurs sont relégués à la troisième place tandis que leurs partenaires au sein du gouvernement, les libéraux -démocrates finissent en 7ème position.

source