Hollande jette le masque : la gauche est bien le fossoyeur du modèle français !

Dans un récent entretien, François Hollande a déclaré qu’exercer le pouvoir, aujourd’hui était très dur tout en ajoutant une précision complémentaire aussi inattendue qu’explicite :

« je pense que pour la France, c’est mieux que ce soit la gauche qui fasse cette mutation, qu’elle le fasse par la négociation, dans la justice, sans blesser les plus fragiles ni les déconsidérer. Les autres l’auraient fait sans doute, mais brutalement ».

La mutation dont parle Hollande est cette adaptation forcée à la mondialisation destructrice de nos emplois, de notre système social, de nos services publics, de notre identité et de nos valeurs.

Le président de la République vient de l’avouer, il continuera la politique menée par ses prédécesseurs. La même, avec les mêmes buts, les mêmes objectifs et au final les mêmes résultats de souffrance et d’austérité. Il concède que la droite aurait fait de même mais avec d’autres méthodes reconnaissant ainsi implicitement à la gauche cette faculté de pouvoir accompagner cette mise sous tutelle étrangère sans provoquer de troubles sociaux.

L’impopularité de cette gauche ne fait que commencer. Ce ne sont pas les rodomontades des leaders de la droite déconsidérée qui inciteront à descendre dans la rue. C’est le peuple qui contestera directement ce système de mensonges et de soumissions en rétablissant la première de ses libertés, la souveraineté.

Louis Aliot.