Immigration : En France, 34 % des naissances issues de l’immigration non-européenne en 2012

Le grand remplacement avance, avance, avance…. la progression des chiffres est là pour le confirmer : de 19 % en 2000 on est passé à 34 % en 2014. Ajoutons également que seuls sont dépistés les enfants ayant deux parents à risque : les métis ne sont pas comptés (ni les Asiatiques)… le chiffre est donc minimisé par rapport à la réalité du phénomène. L’île de France devient un véritable laboratoire de la France de demain…

Voir aussi : Immigration : En 2010 plus de 31,5% des naissances en France métropolitaine étaient d’origine extra-européenne.

La Haute Autorité de Santé vient de publier un avis concernant le dépistage de la drépanocytose, la maladie génétique qui touche essentiellement des personnes originaires d’Afrique sub-saharienne, de certaines régions de la péninsule arabique, de l’Inde et du pourtour méditerranéen.

En France métropolitaine, seuls les nouveaux nés dont les parents sont originaires de ces régions sont dépistés : le nombre des dépistages effectués correspond donc exactement au nombre de naissances issues de l’immigration non européenne.

271 887 dépistages ont été effectués en métropole en 2012, représentant 34 % du total des naissances en France (métropole).

Conclusion : en 2012, 34% des naissances en France étaient d’origine extra-européenne. 

Pour voir les chiffres par région, voir la carte ci-dessous  (cette carte date de 2012 et mentionne un chiffre global de 31,5 %, révisé depuis). Exemple : en Ile-de-France, c’est 60% des naissances qui, en 2012, étaient d’origine extra-européenne.

13549855611354978906892• Sources utilisées : 1) Has Santé 2) Questions/Réponses – Dépistage néonatal de la drépanocytose 3) Insee 4) Drépanocytose : pour éviter la stigmatisation™, les associations demandent un depistage universel de « la maladie des Noirs »

D'autres articles: