Interdit d’entrer en France, un prédicateur radical prêche à Roubaix

Valls et Cazeneuve attendent quoi pour fermer cette mosquée?


Malgré une interdiction d’entrée sur le territoire, le prédicateur saoudien Mohammed Ramzan Al-Hajiri va de nouveau donner une conférence en France. Après s’être illégalement introduit en France pour venir prêcher à la mosquée Abou Bakr de Roubaix, l’an dernier, il va y inaugurer le ramadan de cette année par… une conférence téléphonique.

Mohammed Ramzan Al-Hajiri fait l’objet d’une fiche « TE » d’opposition à son entrée sur le territoire jusqu’en 2050. La Direction générale de la sécurité intérieure le soupçonne d’être un « individu susceptible de troubler l’ordre public en raison de ses prêches islamistes radicaux. » Pourtant, il a pu prêcher à la mosquée roubaisienne pendant trois années consécutives jusqu’en 2015. L’an dernier, 1.500 personnes sont venues l’écouter dans l’établissement religieux qui revendique son appartenance au mouvement salafiste.

Une mosquée connue pour son radicalisme

Le renforcement de la sécurité lié à l’état d’urgence a cependant troublé les plans du prédicateur radical. Sa conférence sur les règles du jeûne du ramadan se fera au téléphone, en arabe. La Voix du Nord, qui a révélé l’affaire, a contacté Farid Gacem, le responsable de la mosquée, qui n’a pas souhaité s’exprimer. Mais ce n’est pas la première fois que le lieu de culte fait parler de lui pour ses prises de position en faveur d’un islam radical. En 2010, le frère de Farid Gacem, alors trésorier de la mosquée, s’était déclaré favorable à la lapidation et à l’application de la charia en Francepour le cas où les musulmans deviendraient majoritaires.

Quant à Mohammed Ramzan Al-Hajiri, ses croyances ne sont pas plus tolérantes. Sur internet, le prédicateur fustige les Occidentaux et donne ces conseils aux enfants : « Tuer un musulman est moins grave que de le rendre mécréant » ou encore « La femme est comme un bonbon qui doit rester caché pour garder de la valeur ».