Islam : Macron envisage d’amender la loi de 1905 sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat

Ça y est on bascule dans la grande soumission… nous allons donné petit à petit les clés du pouvoir à une religion importée, qui, il y a 50 ans à peine, était à l’état embryonnaire sur notre sol.
Il n’y pas et il n’y aura jamais un islam de France. Il y l’islam tout court. Et c’est cet Islam qui s’imposera parce qu’on lui aura offert la possibilité de le faire. Demain votre argent servira à construire les mosquées que les musulmans considèrent comme l’expression urbanistique de leur conquête.


Emmanuel Macron pourrait amender la loi de 1905 sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat pour accompagner la restructuration de l’islam de France sur laquelle le chef de l’Etat planche depuis un an et demi. C’est ce qu’affirme, dans son édition du lundi 5 novembre, L’Opinion, qui s’est procuré l’avant-projet. « Il est possible que [la loi de 1905] soit de nouveau amendée », a commenté la ministre de la justice, Nicole Belloubet, sur France Inter, lundi matin. « La réflexion est en cours et nous ne faisons pas de commentaire à ce stade », précise-t-on à l’Elysée.

Le gouvernement envisage en effet de permettre aux futures associations cultuelles de « posséder et administrer » des immeubles affectés au culte pour en tirer des revenus locatifs. Des ressources propres qui favoriseraient leur autonomie financière. L’exécutif avait déjà tenté de faire passer cette mesure dans un article de la loi sur le droit à l’erreur mais y avait renoncé devant les réticences de sa majorité parlementaire en janvier. Autre bouffée d’oxygène pour les associations cultuelles : elles pourraient à l’avenir recevoir des aides de l’Etat « pour réparations et rénovation énergétique », alors qu’elles n’ont aujourd’hui accès à aucune subvention publique. (…)