Israël : la ministre de la Justice se « parfume au fascisme » dans une fausse pub ironique pour se moquer des accusations de la gauche

Dans son dernier clip de campagne, Ayelet Shaked, la ministre de la Justice israélienne, à la tête d’une formation d’extrême droite, se parfume littéralement au fascisme. Une stratégie «trollesque» s’inscrivant dans une logique de surenchère entre candidats.

(…) Ayelet Shaked, ministre de la Justice et cofondatrice du parti Nouvelle Droite, qui se veut une alternative à la fois dure et moderne au Likoud de Nétanyahou. Dans cette parodie des fragrances de luxe dévoilée lundi sur son compte Twitter, l’égérie de la droite israélienne se vaporise avec un flacon baptisé «fascisme» – tel qu’écrit en toutes lettres et en anglais.

(…) Sur un noir et blanc vaporeux mettant en valeur la plastique très commentée de la politicienne, une voix off susurre son programme: «réforme judiciaire», «séparation des pouvoirs», «contrôle de la Cour suprême». Euphémismes résumant le combat idéologique de la ministre contre une justice israélienne qu’elle considère bien trop progressiste – en parallèle, une campagne d’affichage du parti promet de mater la Cour suprême et le Hamas, mis sur le même plan. A la fin de la vidéo, Shaked hausse les épaules : «Pour moi, c’est plutôt le parfum de la démocratie.»

(…) Libération